Notice historique et littéraire sur le cardinal Pierre d'Ailly, évêque de Cambrai au XVe siècle: Ouvrage qui a remporté une Médaille d'ordans le Concours proposé

Front Cover
S. Berthoud, 1824
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - Je dy que c'est cose ben abhominable, s'écrie-t-il , » que en ceste matière l'en use de paroles injurieuses , » et especiallement contre la personne du Pape, avant » qu'il soit jugié tel comme l'en l'y met sus. J'ay » leu et estudié les livres des conseaux generaux, esquels...
Page 123 - Maine, lorsqu'il avance qu'il avait « veu quelques-uns de ses vers imprimés « il y avoit plus de cent ans ». Bayle en a parlé d'une manière désobligeante en disant qu'il se mêla de rimailler en langue vulgaire, mais P. Marchand en fait l'éloge et remarque « que « l'ordre, l'arrangement, la clarté, la diction, et surtout la « mesure de ces pièces de vers, sont si nettes, si exactes et si « approchantes de notre poésie moderne, quoique écrites dans « des temps si reculés, que si...
Page 121 - Ung chasteau sçay, sur roche espouvantable, En lieu venteux, sur rive perilleuse. Là vis tyran, séant à haute table , En grand palais, en sale plantureuse, Environné de famille nombreuse, Pleine de fraud', d'envie , et de murmure; Vuide de foi, d'amour, de paix joyeuse; Serve , subjecte , en convoiteuse ardure. Viandes, vins, avait il sans mesure, Chairs et poissons occis en mainte guise; Sausses, brouëts, de diverse teincture ; Et entremets faicts par art et diverse.
Page 125 - Reims, n" 1 455 ; il s'y élève contre le grand nombre des ordres mendiants, contre le faste des prélats, contre les excommunications et la multiplicité des fêtes.
Page 122 - Acquirer 3 veut, ou royaume ou empire. Pour avarice sent doloureux martyre, Trahison doute, en nully ne se fie, Cueur a félon, enflé d'orgueil et d'ire, Triste, pensif, plein de mélancolie. Las, trop mieulx vaut de Franc...
Page 100 - Judiciaire, il rapportait à l'influence des astres non seulement les événemens civils mais aussi les changemens de religion et l'origine des hérésies (...). Par un hasard singulier, Pierre d'Ailly conclut de ses observations astrologiques que l'Antéchrist devait venir en 1789.
Page 8 - Prélat; quant au premier, s'il m'était permis de manifester mon sentiment , je me rangerais de préférence à l'avis du petit nombre des historiens , qui , au détriment de la ville de Compiègne , désignent comme son berceau , le village ÏÏAïÙy - haut - clocher , à trois lieues d'Abbeville.
Page 54 - Cambrai; il est intitulé : Histoire des difficultez que Pierre d'Ailly essuya pour sa prise de possession de Cévêché de Cambray, et pour ses ordonnances concernant les monnayes.
Page 107 - Cambrai était loin de prévoir que cet ordre auquel il accordait une si juste protection , devait un jour éclairer la jeunesse de la ville favorite dont il portait le nom.

Bibliographic information