Imágenes de páginas
PDF
EPUB

AN. 1154

un

ficvre , & ne laissa pas de faire donner dans son palais un grand repas , pendant lequel il entra dans sa chambre , & marqua à ses domestiques le jour de la mort. La fiévre dura huit jours, il n'em, ploïa point le secours des medecins , & mourut le ncuvième , qui étoit le huitiéme de Juin 1154. un mois après être arrivé à Yorc. La promptitude de sa mort fit imaginer qu'il avoit été empoisonné; & on alla jusques à dire que le poison lui avoit été donné à la messe dans le calice : mais il fut verifié que

c'étoic faux bruit & une pure calomnie. Il elt honoré comme saint le jour de sa niort ; son corps fut élevé de terre 130. ans après , & cerce translation accompagnée de plusieurs miracles.

Aprés sa mort le doïen Robert & l'archidiacre Obert, qui lui avoient toûjours été opposez, firent

le chapitre quoiqu'il y cut repugnance, Roger archidiacre de Cantorberi, à la sollicitation de Parchevêque Thibaut légat en Angleterre & du consentement du roi. Ce fut Thibaut lui-même qui le sacra : mais le chapitre d’Yorc obrint qu'il le fit en qualité de légat & non d'archevêque de Cantorberi

. Roger remplit le siége d’Yorc vingesept ans, plus appliqué au temporel qu'au spirituel de son église..

La même année 1154. & le vingt-cinquiéme d'Odobre mourut Etiene roi d'Angleterre , après Henti 11. R. avoir regné dix-neuf ans , & Henri duc de Norinan-d'Agleterre

. die fut reconnu roi sans contestation, suivant le traité fait l'année precedente 1153, entre le roi Etiene & lui. Henri écoit fils de Geoffroi Plantegencft

élire par

Goduin. Elorca

31.

II.
Mort d Etiene

Matth. Paris.

[ocr errors]

comte d'Anjou, & de Matilde fille du roi Henri I. AN, 1154. & il avoit épousé Alienor duchesse d'Aquitaine,

après qu'elle eût été séparée de Louis le jeune roi de France. Ainsi il se trouva le plus puissant prince de la chrétienté: étant par la mere roi d'Angleterre & duc de Normandie : par son perc comte d'Anjou de Touraine & du Maine : par sa femme duc d'Aquitaine & comte de Poitou. Il étoit en Normandic à la mort du roi Etienc & repassa aussi-tôt en Angleterre ; où il arriva le septiéme de Dccembre; & le dimanche avant Noël dix-neuviéme du même mois, il fut couronné à Qüestminster

par

Thibaut archevêque dc Cantorbcri , en presence des archevêques , des évêques & des barons d'Angleterre & de Normandie. Il regna trente-cinq ans & fut surnommé Courtmantel : mais il est plus connu sous le nom d'Henri II.

Peu de tems après son avenement à la couronne Adrien IV: pape

. il aprit la mort du pape Anastase IV. & l'élection Bar. & Papebr. d’Adrien. Anastase mourut la même année 1154

le second jour de Decembre après avoir tcnu le faint fiége un an quatre mois & vingt-quatre jouis. Le lendemain troisiéme de Decembre qui étoit un vendredi , fut élû pape & couronné Nicolas évêquc d'Albane & nommé Adrien IV. Il tint le saint

siége quatre ans & neuf mois. Ce pape étoit AnGuill. Neubrig. glois de nation nommé Nicolas Brec-spére', c'est-à

dire Brise-lance. Son perc Robert étoit un clerc qui se fit moine à S. Alban, laissant ce fils en bas âge avec peu

de bien. Etant devenu plus grand & n'aïant -pas de quoi aller aux écoles , il sublistoit des au

III.
Mort d'Anastare.

Libl. Lab. f. 308

II. 6. 6.

[ocr errors]

mônes du monastere , où il venoit tous les jours. Son pere en eut honte ; & lui aïant fait des reproches de son peu de courage le chassa avec indignation. Le jeune homne presse de la necessité palla la mer , & ne trouvant pas son avantage en France il alla jusques en Provence, & s'arrêta à S. Ruf monastere fameux de chanoines reguliers près d'Avignon. Il s'appliqua à gagner leurs bonnes graces par tous les services qu'il leur pouvoit rendre ; & comme il étoit bien fait de la personne,

lage en ses discours, prompt à executer les commissions : il se rendit agréable à toute la communauté. Ils le prierent même de prendre leur habit ; & il yécut plusieurs années entr'eux, avec un grand zéle pour la régularité. Il s'appliqua à la lecture ; & comme il avoit l'esprit pénetrant & une grande facilité à parler , il fit beaucoup de progrés dans la science & dans l'éloquence. Enfin il se fit tellement estimer, que l'abbé Guillaume II. étant mort il fût élû pour fucccder.

Mais quelques années après ils se repentirent d'avoir mis à leur tête un étranger , ils inventerent contre lui des calomnies & l'accuserent devant le pape Eugene. Le pape aïant oui leurs plaintes & voiant la sagesse & la modestie avec laquelle Nicolas se défendoit : s'appliqua à les mettre en paix, & après les avoir reconciliez il les renvoya. Cette paix ne fut pas de longue durée , il s'éleva bien-tôt une tempête plus violente, & les chanoines de S. Ruf revinrent porter leurs plaintes au pape Eugene qui leur dit : Je sçai qu'elle est la cause de cet

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

Ap. Petr. Ble.

pp. 168.

IV. Fin

d'Arnaud de Brésse.

Acta ap. Bar. an. 1155.

orage : allez & choisissez quelqu'un avec qui vous An. 1855. puislicz vivre en paix : celui-ci ne vous sera plus à

charge. Il les renvoïa ainsi , retenant auprès de lui
Nicolas pour le service de l'église Romaine , & le

fic évêque d'Albane. Il fut ensuite envoyé légat en Cod. ap. Papeb. Norvege , où il instruisie avec soin dans la loi de

Dieu la nation encore barbare, & à son retour il
fut élevé sur le saint siége. Le nouvсau roi d'An-
gleterre Henri aïant appris l'élection de ce pape né
lon sujet ; lui fit écrire une lettre, où il felicite son
pais d'avoir produit un arbre si heureusement trans-
planté : il l'exhort, à remplir l'église de dignes
ministres , & à procurer du secours à la terre-sainte
& à l'empire de Ç. P.

Cependant Arnaud de Bresse étoit à Rome, ou
il continuoit à tenir publiquement des discours
sediticux , solltenu par les citoïens puissans , prin-
cipalement par les senateurs. Quelques-uns de ceux
qu'il avoit séduits attaquerent Gerard prêtre car-
dinal du titre de sainte Pudenticne comme il pal-
soit dans la ruë sacrée , allant trouver le pape ; &
le blesserent dangereusement dont toutefois il gué-
rit. C'est pourquoi le pape Adrien mit la ville de
Rome en interdit , & on y ceffa les offices divins
jusques au mercredi de la semaine sainte niss. le pape
demeuroit cependant à S. Pierre de la cité Leo-
nine. Alors les senateurs pressez par le clergé & le
peuple vinrent trouver le pape , & lui jurerent sur
les évangiles qu'ils chafferoient de Rome & de son
territoire Arnaud & ses sectateurs,s'ils ne rentroicnt
dans l'obéissance du pape. Ils furent chassez, l'in-

[ocr errors][ocr errors]

AN. 1155

terdit levé, & tout le peuple en benit Dieu. Le lendemain qui étoit le jeudi saint, on accourut de toutes parts selon la coûtume pour recevoir l'absolution des pechez, & il vint aussi une grande multitude de pelerins. Alors le pape accompagné d'évêques, de cardinaux & d'une grande troupe de nobles, sortit de la ville Leonine où il étoit demeuré depuis son ordination, & passant au travers de Rome avec les applaudissements de tout le peuple, il arriva au palais de Latran, où il celebra folemnellement la fête de Pâque , qui cette année étoit le vingt-septiéme de Mars.

Frideric Barberousse roi des Romains avoit passé Frid... 15.04. l'hiver en Lombardie ; & après avoir pris plusieurs places, entr’autres Tortone , il vint à Pavie , où il fue couronné roi des Lombards dans l'église de S. C.20. Michcl le dimanche Jubilate troisiéme après Pâques, qui étoit le dix.-Icptiéme d'Avril. Il celebra la Pentecôte près de Boulogne , puis il passaen Tof-c. 11. cane. Vers ce temps-là Anselme évêque d'Havellberg revine de Grece , où Frideric l'avoit enyoïé pour traiter avec l'empereur Manuel de son mariage, & d'une alliance contre le roi de Sicile. A son retour Anselme fut élu archevêque de Ravenne par le clergé & le peuple , & le roi lui donna l’exarcat de la Province pour récompense de ses services,

Le pape étoit à Viterbe, quand il aprit que le Axa, ap. Bar. roi Frideric marchoit à Rome en diligence; & craignant qu'il n'y vint comme ennemi , il assembla Ion conseil & envoïa au devant de ce princc trois cardinaux,savoir deux prêtres, Jacques de S. Jean &

« AnteriorContinuar »