Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

A N. 1194..

451.

Il dit que le titre de patriarche est propre à l'église d'Antioche, suivant l'ancienne tradition, qui a donné le nom de pape aux évêques de Rome & d'Alexandrie, & celui d'archevêque à ceux de C. P. & de Jerusalem, & que ce seroit faire injure à Antioche de les nommer tous patriarches ; n'étoit que tous ensemble tiennent la place d'un seul chef de tout le corps de l'église , & representent les cing sens rassemblez dans la tête. Car il insiste fort sur certe comparaison.

Il propose ensuite la question, pourquoi l'on donne le titre d’æcumenique au pape de Rome & au patriarche de C. P. & dit: Mais puisque le demon de l'amour propre a separé le pape

de la

compagnie des autres patriarches , & la renfermé dans les bornes étroites de l'Occident , & que le patriarche de C. P. ne se pare d'aucun des privileges du pape , & ne prend point dans ses souscriptions le titre d'æcụmenique : je laisse cette question comme inutile , & je répons à ceux qui osent soûtenir

qu'on doit refuser les honneurs de patriarches à cep.452. lui d'Antioche & à celui de Jerusalem. Car, disent

ils, il est ordonné par les canons de ne pas même compter pour éyêques ceux qui ne s'exposent pas à toutes sortes de perils pour se rendre à leurs

sieges occupez par les barbares & gagner la couSup.liv. XI. 7. . ronne du martyre. A quoi il oppose le trente-sep

tiéme canon du concile de Trulle, qui porte , quę les incursions des barbares ne porteront point de préjudice aux évêques, qu'elles empêchent de prendre possession des sieges , pour lesquels ils auront

été

An. 1195.

[ocr errors]

été ordonnez ; & qu'ils ne laisseront pas de faire
valablement les ordinations & les autres fonctions
épiscopales. Il rapporte ausi la conftitution d'Ale-
xis Comnene de l'an 1093. qui conserve à ces évê- Sup. liv. lxyr:
ques in partibus non-seulement les droits épisco- ".j4.
paux, mais leurs abbayes & leurs pensions. Il estre-
marquable que les Grecs ne comptoient point le
patriarche d'Alexandrie entre ceux qui étoient dé-
possedez par les infideles , quoique toute l'Egypte
fût au pouvoir des Musulmans; mais seulement les
patriarches d’Antioche & de Jerusalem , dont les
sieges depuis prés d'un fiecle avoient été occupez
par les Latins, qui leur étoient plus odieux que les
Arabes ou les Turs. Ceci semble aussi montrer que
tant que les Latins furent maîtres de Jerusalem,
le patriarche Grec de cette ville demeura à C. P.
comme celui d'Antioche.

L'empereur Isaac l'Ange aprés avoir évité plu-
sieurs conjurations , qu'il s'attiroit par sa mauvai-
fe conduite , méprisa les avis qu'on lui donnoit
contre son frere Alexis. Mais celui-ci s'étant fait
proclamer empereur, fit prendre Isaac à Stagire , ou
il s'en étoit fui, & lui fit arracher les yeux; puis il
le mit en prison, où on lui donnoit du pain & du
vin par mesure comme au moindre particulier.
Isaac fut ainsi dépossedé le dixiéme d'Avril 1195.
aprés avoir regne neuf ans & sept mois, n'ayant
pas encore quarante ans. Il avoit fait bâtir des égli-
ses & des hôpitaux, mais aux dépens du peuple
qu'il accabloit d'impositions , & des autres églises
qu'il pilloit pour orner les siennes. Alexis prit le
Tome XV.

Nnnn

ILI.
Alexis l'Ange
empereur.
Nicet. p. 2892

8.2953

AN. 1195.

LII. Concile d'Yorc.

Roger. p. 753

surnom de Commene comme plus illustre que celui de l’Ange, & regna huit ans.

La même année le pape Celestin accorda à la priere du roi Richard & des prelats d'Angleterre la legation en ce royaume pour Hubert nouvel ar

chevêque de Cantorberi ; comme il paroît par ses Cælefte ep.7. 8. lettres dattées du palais de Latran le dix-huitiéme

Mars , la quatriéme année de son pontificat qui

est l'an 1195. En cette qualité de legat, l'archevêTo. To cone P 1791. que Hubert vint à Yorc le jour de saint Barnabé C. Neubr. 4.6. 12. qui étoit le dimanche onziéme de Juin, & y fut re

şû en procession par le clergé & mené à la cathe-
drale. Le lendemain il fit tenir par ses officiers les
alises
pour

les affaires du roi , car il étoit grand justicier d'Angleterre; & tint par lui-même les plaids de Chrétienté, c'est-à-dire, la jurisdiction ecclesiastique. Le mardi il alla à l'abbaye de sainte Marie d’Yorc, où il fut reçû processionnellement par

les moines : puis il entra dans leur chapitre , & sur leurs plaintes de ce que Robert leur abbé ne pouvoit plus être utile à la maison à cause de ses infirmitez; le legat le déposa , quoi qu'il reclamât & appellât au pape. Les deux jours suivans , c'està-dire, le mercredi & le jeudi, le legat tint un concile dans l'église de saint Pierre d'Yorc, où l'on ne voit point d'autre évêque que lui , mais seulement le doien, le chantre, 'les archidiacres & le chancelier de la même église avec quelques chanoines, presque'tous les abbez , les prieurs & les curez du diocese. Le legat presidoit à ce concile assis sur un siege élevé , & y publia douze canons ; di

An. 1195.

visez en dix-huit, selon une autre édition.

On recommande premierement ce qui regarde le faint Sacrement de l'autel ; que le prêtre ne cele- cit. bre point la messe sans avoir un homme lettré pour la servir ; qu'il porte lui-même la communion aux malades en habit clerical étant precedé de lumiere. Que le canon de la messe soit écrit lisiblement & c... correctement. Que le prêtre n'impose point pour penitence de faire dire des messes ; & le contente pour retribution de ce qui lui sera offert à la messe, sans faire aucune convention. Il n'y aura au batême que deux parrains & une maraine , ou deux marraines & un parrain. On batisera les enfans exposez, quoi qu'on trouve du sel avec eux; fans craindre de reïterer le batême. Un diacre ne batisera, ne donnera le corps de J. C. on n'imposera la penitence qu'en cas d'extrême necessité.On croyoit as. donc encore qu'il ne pouvoit faire en ce cas. Si les titulaires negligent de reparer les églises & de les fournir d'ornemens, il y sera pourvû par ordre du legat sur le revenu des églises. La justice sera ren- 6.7. duë gratuitement dans les causes ecclesiastiques. 6. 8. La dîme l'on dit ici être de precepte divin, sera prise avant les frais de la moisson.

Les moines & les chanoines reguliers ne pren- c.9. dront point à ferme leurs obediances , n'iront point en pelerinage, & ne sortiront que pour cause & en compagnie. Les religieuses ne fortiront de l'enclos du monastere qu'avec l’abesse ou la prieure. Les faux témoins seront excommuniez trois fois l'année & dénoncez tous les dimanches. S'ils se repens

Nnnn ij

que

[subsumed][ocr errors]
[ocr errors]

6.12.

LIII. Geofroi archev. a'Yorc suspens. Lager. p. 751.

An. 1195. tent, on les renvoyera à l'évêque, ou en son absence

au confesseur general du diocese, pour recevoir la
penitence. Par ce confesseur general j'entens le prê-
tre nommé depuis penitencier. Les clercs concubi-
naires publics, seront punis premierement d'infa-
mie, puis de fuspense de leurs fonctions & des fruits
de leurs benefices. S'ils font seulement suspects ,
aprés les admonitions secrettes & publiques , on
leur imposera la purgation canonique, pour laquelle
on n'exigera au plus que douze personnes qui ju-
rent avec eux. Tels sont les decrets de ce concile
d’Yorc.

Cependant les adversaires de Geofroi archevê-
que d’Yorc ne manquerent pas de se presenter à
Rome devant le pape au jour marqué par l'évê-
que de Lincolne , c'est-à-dire, au premier Juin de
cette année 1195.afin de poursuivre leur accusation;
mais Geofroi ne s'y trouva point , & les clercs qui
étoient à Rome de la part proposerent ses excuses;
savoir que le roi son frere lui avoit défendu de ve-
nir, & qu'il craignoit le mauvais air de Rome pen-
dant l'été. Sur cette remontrance ils obtinrent la
cassation de tout ce qui avoit été fait contre l'ar-
chevêque depuis l'appel; & le pape lui donna ter-
me pour venir à Rome dans l’octave de la S. Mar-

'tin. Et comme il ne comparut pas même alors ,
sp. 759. les chanoines d’Yorc qui en étoient bien avertis

solliciterent saint Hugues de Lincolne de prononcer
contre lui sentence d'interdit & de suspense; mais
le saint prélat leur répondit , qu'il aimeroit mieux
être suspendu lui-même que de l'avoir fait.. Les

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »