Imágenes de páginas
PDF
EPUB

AN. 1160.

& s'étant affis, il leur dit : Quoique je fache que j'ai comme empereur le pouvoir d'affembler des conciles, principalement en un fi grand péril de l'églife: je vous laiffe toutefois la décision de cette affaire fi importante. Dieu vous a donné l'autorité de nous juger nous mêmes, & ce n'est pas à nous à vous juger en ce qui regarde Dicu. Conduifez-vous donc en cette affaire, comme n'ayant à en rendre compte qu'à lui. L'empereur aïant ainfi parlé, fortit du concile, qui étoit compofé d'environ cinquante tant archevêques qu'éc. 71. 72. vêques, & d'une grande multitude d'abbez & de prevôts. Il у avoit auffi des envoyez du roi de France & du roi d'Angleterre & des deputez de divers païs, qui promettoient que tout ce que le Radev. c. 66. to. concile auroit décidé feroit reçû chez eux fans x.conc.p.1394. difficulté.

Sup.

Il y vint entre autres deux députez du chapitre de S. Pierre de Rome: favoir, Pierre Chrêtien doïen, & Pierre Gui foûdiacre & camerier de l'églife Romaine, porteurs d'une lettre de ce chapitre adreffée à l'empereur & aux prélats du concile. Elle contenoit à peu près les mêmes faits que la lettre des cinq cardinaux du parti de Victor. Les chanoines convenoient qu'Otton diacre cardinal de S. George, & Adelbalde cardinal des faints apôtres avoient pris la chape, & s'étoient efforcez d'en revêtir le chancelier Roland : mais ils foûtenoient, que la plus faine & meilleure partie des cardinaux les en avoit empêchez & avoit élu Octavien. Ils difoient la plus faine partie, n'ofant dire la plus

[ocr errors]

la plus grande. Ils ajoûtoient que lors que l'on con-
duifoit Octavien au palais, le peuple avoit crié en
Italien felon la coûtume: Papa Vittore,fancto Pietro
lo eleggé. Ils faifoient dire au chancelier : Octavien
ne m'a jamais dépouillé de la chape, parce que
je n'en ai jamais été revêtu. Ils prétendoient qu'il
n'avoit été revêtu de l'étole & du pallium qu'à la
Cifterne, douze jours après l'élection de Victor. Ils
citoient pour témoins de ce qui s'étoit passé en
cette occafion Otton comte Palatin, Gui comte
de Blandrate, & le prevôt Hebert envoyez de l'em-
pereur; & finiffoient en difant: Vous avez les deux
glaives des apôtres, vous favez comment yous en
devez ufer. Voulant dire qu'en ce concise la puis-
fance temporelle étoit jointe à la spirituelle.

pu

Aprés qu'on eut agité pendant cinq jours la Radev. c. bji queftion des deux élections, le fixiéme on lut bliquement une espece d'information, qui commençoit ainfi : Voici les articles qui ont été prouvez dans le concile de Pavie fur l'élection du pape Victor. Le feigneur Octavien & non aucun autre a été folemnellement revêtu de la chape, à Rome dans l'églife S. Pierre, fur la demande du peuple du confentement & au defir du Clergé, & mis dans la chaire pontificale en prefence du chancelier, & fans qu'il s'y oppofât; les cardinaux & le clergé ont chanté le Te Deum, & on lui a donné le nom de Victor. Là le clergé & le peuple Romain eft venu en foule à fes pies; un fecretaire étant monté fur un lieu élevé a crié fuivant la coûtume : Ecoutez citoïens Romains. Nôtre pere le pape Adrien Sp. 37

Tome XV.

M

AN. 1160.

eft mort le lundi, il faut lire le mardi ; & le famedi AN. 1160. fuivant le Seigneur Octavien cardinal de fainte Cecile a été élû pape, revêtu, intronifé & nommé Victor. L'aprouvez-vous ? Le clergé & le peuple a répondu à haute voix : Nous l'approuvons. Ce qui a été repeté trois fois. Enfuite le pape a été conduit au palais, avec les banderolles & les autres marques de fa dignité & les acclamations de loüanges.

Auffi-tôt le chapitre de S. Pierre eft venu aux piés du pape Victor lui rendre obéïffance. Et le lendemain les chefs du clergé de Rome ont été trouver le chancelier & les cardinaux qui étoient avec lui, pour favoir s'il avoit été revêtu de la chape, comme quelques-uns difoient. Ils ne lui ont trouvé aucune marque nouvelle de dignité ; & il leur a déclaré lui & les fiens, que jamais il n'avoit été revêtu & que c'étoit une calomnie. Ce que les chefs du clergé aïant oui, ils font venus au piés du pape Victor & lui ont rendu obéiffance. De tous ces faits font témoins Pierre Chrétien doïen de la bafilique de S. Pierre & tous fes confreres, Blaise & Maniere, prêtres chefs du clergé de Rome, neuf archiprêtres & quatre autres tant diacres que foûdiacres. Enfuite on fait un long dénombrement de ceux qui ont obéï au pape Victor: savoir, le prieur & les chanoines de Latran, le clergé de sainte Marie Majeure, de plufieurs églises & monafteres au nombre de trente-quatre, & on ajoûte en general qu'il y en a beaucoup d'autres.

On raporte enfuite des dépofitions de plufieurs témoins, entre lefquels font deux prêtres de l'église

de S. Marc qui étoit le titre de Roland. Ces dépo-
sitions contiennent les mêmes faits & ajoûtent, AN. 1160.
que quelques-uns aïant voulu revêtir le chancelier
de la chape, il les repoussa avec indignation disant :
Vous ne me tournerez pas en ridicule: voilà le pa-
pe, allez à lui. Qu'on l'avoit vû fortir de Rome
fans chape, fans étole, fans cheval blanc, avec une

aumuce noire & un manteau noir. L'aumuce étoit
alors un habillement de tête ordinaire. Qu'on ne
l'avoit revêtu de la chape qu'à la Cifterne. Que le
pape Adrien avoit dit : Octavien que j'ai envoïé en
Lombardie, veut excommunier les Milanois; mais
je leur ai mandé de ne fe point foucier de lui & de
résister vigoureusement à l'empereur ; & je suis
convenu avec eux qu'ils empêcheront l'empereur de
venir à Rome. Je fuis auffi convenu avec les cardi-
naux, qu’Octavien ne fera point pape après ma
mort. Que deux cardinaux avoient dit, qu'ils é-
toient engagez par
ferment au chancelier Roland.
C'est la fubstance des dépofitions : mais la plûpart
des témoins ne parlent que par oui dire.

XLII.
Jugement en fa-

Rad. c. 65.

Après que l'affaire eut été examinée pendant sept jours, le concile prononça en faveur d'Octavien veur d'Octavien. qui étoit prefent, & avoit des défenfeurs de fa caufe, & condamna Roland par contumace, comme aïant refusé de se presenter au concile, où il avoit été cité legitimement. La fentence fut portée à l'empereur, qui la reçut avec refpect & l'approuva: puis on appella Victor à l'église, où il fut reçû avec grande folemnité & reconnu pour pape. L'empereur lui rendit à la porte le refpect accou

C. 68.

la

que

tumé, comme Constantin à S. Silvestre, ce font AN. 1160. les paroles de l'hiftorien: puis le prenant par main le mena jufques à fon fiége & l'intronifa. On void encore plus de détail dans la lettre circulaire des préfidens du concile. Ils difent la cause y a été traitée canoniquement, fans aucune intervention de jugement feculier ; & après avoir rapporté la substance de l'information, ils ajoûtent aux témoins qui y font nommez, Pierre prefect de Rome, quatre autres qu'ils nomment & plufieurs qu'ils ne nomment pas, tous nobles Romains venus par ordre de l'empereur. Ils ont voulu jurer, dit la lettre : mais nous avons crû devoir en dispenser les laïques, aïant un témoignage fuffifant de plufieurs prêtres. Enfuite Herman évêque de Verdun, Daniel évêque de Prague, Otton comte Palatin & le prévôt Hebert, que l'empereur avoit envoïcz à Rome pour citer les parties, par le confeil de vingtdeux évêques & des abbez de Citeaux & de Clairvaux ont rendu témoignage qu'ils avoient cité le chancelier Roland & fon parti par trois citations folemnelles, pour venir à Pavie fe presenter au jugement de l'églife ; & que Roland & fes cardinaux ont répondu de vive voix qu'ils ne vouloient fe foûmettre ni au jugement ni à l'examen.

C. 70.

Ils ajoûtent que l'élection de Victor aïant été approuvée par le concile, l'a auffi été par l'empcreur après tout le clergé, puis par tous les feigneurs & par une multitude innombrable qui etoit prefente. Ils continuënt: Le lendemain qui étoit le premier vendredi de Carême; c'étoit en

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »