Imágenes de páginas
PDF
EPUB

fentimens

trop

assurez sur la Reli-J. CAIUS gion, & que

que dans les differentes révolutions qui se firent de son tems en Angleterre , il se conforma toujours à la Religion du Prince regnant.

Il est mort en 1973. âgé de 63. ans.

Catalogue de fes Ouvrages.
1. De medendi Methode ex Cl. G4-

.
leni , C Joannis-Baptiste Montani Ves
ronenfis, principum Medicorum fenten,
tia Libri duo. Bafilea 1944. in-8o. It.
Lovanii 1556. in-8. It. Bafilea 1558.
in-8°. avec les Opuscules de Mon-
ianus. Caius composa cet Ouvrage
en 1542. lorsqu'il étoit en Italie. Il
y fuit entierement les principes de
Galien & de Jean B. Montanus Pro-
fesseur en Medecine à Padoue , fouş
lequel il avoit étudié quelque
tems.

2. Cl. Galeni , Pergameni, Libri Aliquot Graci partim hactenus non visi, partim à mendis quibus fcatebant innumeris ad vetuftifimos Codices repurgati , integritati sua reftituti , ane nofationibufque illustrati. Bafileæ 1544. ip-4. Preyit ces Quyrages en Italie

I. CAlus. a pas mis fon nom. La seconde édi

tion est augmentée.

10. Historia Cantabrigienfis Academia ab Urbe condita duobus Libris. Londini 1574. in-4°.

Il a fait un grand nombre d'autres Ouvrages qui font péris, ou qui n'ont jamais été imprimez.

V. Pitseus de Script. Anglia. Lin. denius Renovatus. Caius de Libris propriis.

HENRI DE SPONDE.

[ocr errors]

H. DE

ENRI de Sponde naquit le 6, SPONDE.. Janvier 1568. à Mauleon pe

tite ville du Pays de Soule , entre la Navarre & le Bearn.

Son pere, qui étoit Secretaire & Conseiller de la Reine de Navarre, Jeanne d'Albret , le fit tenir sur les fonds de Batême

par

Henri de Bourbon son fils , qui fut depuis Roi de France, & comme il faisoit profefsion du Calvinisme, il l'éleva dans les mêmes sentimens.

Il alla faire ses études à Ortez , où les Réformez avoient alors un

College,

[ocr errors]
[ocr errors]

College, & il s'y distingua par la H. DE facilité avec laquelle il apprit les SPONDE. Langues Latine & Grecque. Il fit ensuite un voyage en Ecosse à la fuite de Guillaume Saluste du Bartas, Ambassadeur du Roi de Navarre , & y apprit en peu de tems la Lan-gue du Pays.

De retour en France, il s'appliqua

à l'étude du Droit Civil & du Droit Canon , dont il lût presque tous les Livres. Il alla à Tours, où le Parlement de Paris avoit été trans feré, & son sçavoir & son éloquen. ce dans le Barreau porterent le Roi Henri IK. à le faire Maître des Re, quêtes de la Navarre..

Les Livres de Controverse de Bellarmin & de du Perron, qu'il lût alors avec avidité, commencerent à lui ouvrir les yeux fur les erreurs dans lesquelles il avait été engagé.; il fe prêta aux impressions de la grace qui agirenc fur lui , & animé par l'exemple de son frere aîné Jean! de Sponde, qui avoit déja abandon-né l'hérésie, il en fit abjuration à Paris le 21. Septembre 1595i à l'åge: de 27: ans.Tome XI

B

WI. DE

De Sponde réuni à l'Eglise CaSPONDE. tholique voulut s'engager dans l'E

tat Ecclesiastique , & obrint en
1599. de l'Evêque d'Oleron un dé-
miffoire pour recevoir les Ordres ,
même hors du Royaume. Cette der-
niere clause étoit nécessaire , parce
qu'il avoit dessein d'aller à Rome
gagner les Indulgences de l'année
sainte.
Il
у

alla effectivement en 1600. à la suite du Cardinal de Sourdis & demeura quelques années dans cette Ville, où il reçut l'Ordre de Prêtrise le 27. Mars 1606.

La connoiffance qu'il eut du Cardinal Baronius , & l'étroite amitié qu'il lia avec lui, lui fit naître le deffein de faire un abregé de ses Annales ; deffein qu'il executa dans la suite , après avoir obtenu son agrément pour cela.

Il revint à Paris en 1606. mais il retourna quelque tems après à Rome, où le Pape Paul V. qui l'aimoit beaucoup, lui commit la revision des expeditions du Tribunal de la Pénitencerie.

La consideration qu'on avoit pour

lui en Italie , l'avoit porté à s'y fi- H. DE xer pour le reste de les jours, & il SPONDE. ne songeoit plus à revenir en France; mais le Seigneur en disposa autrement. Le Roi Louis XIII. le nom. ma à l'Évêché de Pamiers au commencement de l'année 1626. Il fit d'abord quelque difficulté d'accepter cette dignité, mais le Pape Urbain Vill. le lui ayant ordonné, il fe soûmit à ses ordres , & fut facré à Rome par le Cardinal de Marquemont, Archevêque de Lyon, dans l'Eglise de S. Louis , dont il avoit eu long-tems la conduire , le 16. Août de la même année , & non pas le 17. Septembre, comme le marque M. Perrault, qui n'a pas pris garde à l'expression Latine de sa vie, die decima séptima cal. Septembris. .

De Sponde vint peu de tems après à Paris, où le Roi le reçut avec des marques singulieres d'estime. Il se rendit de là à Pamiers , où il fit son entrée le zz. Mai 1627. Il s'y appliqua avec beaucoup d'ardeur à

procurer le falut des ames qui lui avoient été confiées, & à retirer de l'erreur ceux qui y étoient engaa

« AnteriorContinuar »