Imágenes de páginas
PDF
EPUB

grand fecours après sa mort. S.QUAT

Obligé de chercher de quoi sub-TROMANI sister , il accepta avec plaisir les offres du Prince de Stigliano Seigneur de Sabionetta , qui étoit aussi de la Maison Carafa, & qui étant un homme de Lettres, faisoit beaucoup de cas de lui. Ainsi après avoir fait un tour dans la Patrie, il entra à fon service. Il

y étoit en 1597. mais il n'y demeura pas longtems , peut-être parce que la bienveillance que ce Prince lui avoit témoignée ne fut pas de durée, & que la jalousie & les rapports des Courtisans altererent les bonnes disa positions où il étoit à son égard.

Il paffa l'année 1598. en partie à Cosence , & en partie à Naples. Le Prince della Scalea de la Maison Spja Belli lui témoigna beaucoup de bonne volonté, mais il le perdit en 1600. & cette perte lui causa beaucoup de chagrin. Il demeura le reste de ses jours dans la Patrie, ou du moins dans la Calabre, content du peu de bien qu'il avoit & sans en desirer davantage.

On n'a sur le tems, de la mort

S.QUAT. que des conjectures fort incertaines,
TROMANI Charles Tramontano dans son Epître

Dedicatoire des Ouvrages d'Horace
Marta , imprimées en 1616. parle
de lui comme d'un homme mort
depuis quelques années. Matthieu
Egizio, Napolitain , qui a publié
un recueil de quelques-uns de ses
Ouvrages avec sa vie à la tête , con-
jecture sur quelques paroles de Sci-
pion Ponce, qu'il eft mort feptuagé-
naire après l'an 1610. & vraisem-
blablement à Cofence ; mais comme
personne n'eft nommé dans le passa-
ge qu'il cite de Porce', on ne peut
en rien conclure de certain sur cet
article. Ignace Telefe ,Gentilhomme
Cosentin , dit dans une Lettre à
Joseph Marie Sambiasi , que plusieurs
conjectures le portent à croire que
Quattromani eft mort vers l'an 1606.
Ce qu'il y a de sûr , c'est que la der-
niere Lettre qu'on ait de lui eft da-
tée de Cofence le 28. Mai 1603.

On ne peut nier qu'il ne sçût beaucoup, principalement par rapport à la Poësie, qui avoit fait fon étude favorite ; mais sa vanité lui faisoit croire qu'il en sçavoit encore

[ocr errors]

davantage , & le rendoit insuppor-SQUATtable. D'ailleurs il n'avoit pas le TROMANI goût trop sûrz ainsi on est peu surpris de lui voir recommander au Prince della Scalea , comme un Livre incomparable, la politique Lips , qui est plus propre à faire connoître la grande lecture de son Auteur , qu'à fournir les veritables Regles du Gouvernement,

Implacable dans sa vengeance, il ne fçavoit ce que c'étoit que de pardonner ; dès qu'on l'avoit une fois offensé, il ne parloit jamais que de meurtres & de carnages, Il étoit extrêmement pointilleux même avec ses amis , & la moindre chose le choquoit ; malgré cela il ne menageoit en aucune maniere la délicatesse des autres, & condamnoit sans aucuns égards ce qui lui paroissoit repréhensible dans leurs Ouvrages. Ce qui le rendit odieux à tous les Sçavans de son tems,

Catalogue de ses Ouvrages.

1. La Filofophia di Bernardino Telefio ristretta in brevita , e scritta in Lingua Toscana dal Montaño Acade. mico Cosentino. In Napoli 1589. in-8°.

S.QUAT-Cet ouvrage est veritablement de
TROMANI Quattromani , quoiqu'il s'y soit ca-

,
ché sous un autre nom.

2. Istoria del grand Capitano, scritta da Monsignor Cantalicio Vescovo di Civita di Penna tradotta in Lingua volgare. In Cosenza 1595. in-4°. Il prit dans cette édition le nom d'Incognito Academico Cosentino , mais il marqua fon vrai nom dans la seconde , faite à Naples en 1607, in4. L'Ouvrage est peu de chose.

3. Sposizione delle Rime di Monfignor della Casa, imprimée avec les Euvres d'Horace Marta à Naples, 1616. in-4o. It. dans une édition des Poësies della Casa, avec les explications de quelques autres Auteurs , à Naples 1694. in-4°. Mais il n'y a dans cette édition que la premiere partie.

4. Lettere , Libri due. Il IV. Libro dell' Eneide di Virgilio tradotto in Verso Sciolto. In Napoli 1624. in-89. It. avec les Pieces suivantes. Trat. tato della Metapbora. Paraphrasi Tofcana della Poëtica d'Orazio. Traduzione della medesima Poëtica in Verso Toscano. Alcune annotationi sopra di

.

effa. Alcune Paesie Toscane e Latine. S.QUATIn Napoli 1714. in-8°, Mattbieu TROMANI Ęgizio a eu foin de cette édition à laquelle il a joint la vie de l'Auteur. Il faut avouer que le stile des Lettres eft fimple & naturel , qu'elles contiennent plusieurs remarques curieuses, & qu'il y regne une assez bonne critique. Mais l'Auteur en voulant quelquefois donner dans le bel esprit, se fert d'allusions froides & de jeux de mots puerils, qui ne peuvent que révolter des

personnes fensées,

Quattromani a encore composé plusieurs autres Ouvrages, qui n'ont jamais été imprimez,

V. sa Vie à la tête de les Euvres,

[ocr errors]

PHILIPPE DE LIMBORCH.

HILIPPE de Limborch naquit à PH. DE P

Amsterdam le 19. Juin 1633. de LimFrançois de Limborch , Avocat de BORCH. cette Ville , & de Bertrude Bischop , fille de Rembert Bischop , frere du fameux Simon Episcopinse

Après avoir fait ses premieres

« AnteriorContinuar »