Imágenes de páginas
PDF
EPUB

grand fecours après sa mort. S.QUAT

Obligé de chercher de quoi sub-TROMANI fister, il accepta avec plaisir les offres du Prince de Stigliano Seigneur de Sabionetta, qui étoit ausli de la Maison Carafa, & qui étant un homme de Lettres, faisoit beaucoup de cas de lui. Ainsi après avoir fait un tour dans sa Patrie il entra à fon service. Il

у

étoit en 1597. mais il n'y demeura pas longtems, peut-être parce que la bienveillance que ce Prince lui avoit témoignée ne fut

pas

de durée, & que la jalousie & les rapports des Courtifans altererent les bonnes dif positions où il étoit à son égard.

Il passa l'année 1598. en partie à Cosence , & en partie à Naples. Le Prince della Scalea de la Maison Spja Belli lui témoigna beaucoup de bonne volonté, mais il le perdit en 1600. & cette perte lui causa beaucou?

de chagrin. Il demeura le reste de les jours dans la Patrie, ou du moins dans la Calabre , content du peu de bien qu'il avoit & fans en: desirer davantage.

On n'a sur le tems de fa mort

[ocr errors]

S.QUAT- que des conjectures fort incertaines,
TROMANI Charles Tramontano dans son Epître

Dedicatoire des Ouvrages d'Horace
Marta, imprimées en 1616. parle
de lui comme d'un homme mort
depuis quelques années. Matthieu
Egizio , Napolitain , qui a publié
un recueil de quelques-uns de ses
Ouvrages avec sa vie à la tête , con-
jecture sur quelques paroles de Sci-
pion Ponce, qu'il eft mort feptuagé-
naire après l'an 1610. & vraisem
blablement à Cofence ; mais comme
personne n'eft nommé dans le passa-
ge qu'il cite de Porce', on ne peut
en rien conclure de certain sur cet
article. Igxace Telefe ,Gentilhomme
Cosentin, dit dans une Lettre à
Joseph Marie Sambias, que plusieurs
conjectures le portent à croire que
Quattromani est mort vers l'an 1600.
Ce qu'il y a de sûr , c'est que la der-
niere Lettre qu'on ait de lui eft da-
tée de Cofence le 28. Mai 1603.

On ne peut nier qu'il ne sçût
beaucoup, principalement par rap-
port à la Poësie, qui avoit fait fon
étude favorite ; mais fa vanité lui
faisoit croire qu'il en sçavoit encore

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

davantage , & le rendoit insuppor-SQUATtable. D'ailleurs il n'avoit pas le TROMANI goût trop sûrz ainsi on est peu surpris de lui voir recommander au Prince della Scalea , comme un Livre incomparable, la politique Lips , qui est plus propre à faire connoître la grande lecture de son Auteur , qu'à fournir les veritables Regles du Gouvernement,

Implacable dans sa vengeance, il ne fçavoit ce que c'étoit que de pardonner ; dès qu'on l'avoit une fois offensé, il ne parloit jamais que de meurtres & de carnages, Il étoit extrêmement pointilleux même avec ses amis , & la moindre chose le choquoit ; malgré cela il ne menageoit en aucune maniere la délicatesse des autres, & condamnoit sans aucuns égards ce qui lui paroissoit repréhensible dans leurs Ouvrages. Ce qui le rendit odieux à tous les Sçavans de son tems,

Catalogue de ses Ouvrages.

1. La Filofophia di Bernardino Telefio ristretta in brevita , e scritta in Lingua Toscana dal Montaño Acade. mico Cosentino. In Napoli 1589. in-8°.

S.QUAT-Cet ouvrage est veritablement de
TROMANI Quattromani , quoiqu'il s'y soit ca-

,
ché sous un autre nom.

2. Istoria del grand Capitano, scritta da Monsignor Cantalicio Vescovo di Civita di Penna tradotta in Lingua volgare. In Cosenza 1595. in-4°. Il prit dans cette édition le nom d'Incognito Academico Cosentino , mais il marqua fon vrai nom dans la seconde , faite à Naples en 1607, in4. L'Ouvrage est peu de chose.

3. Sposizione delle Rime di Monfignor della Casa, imprimée avec les Euvres d'Horace Marta à Naples, 1616. in-4o. It. dans une édition des Poësies della Casa, avec les explications de quelques autres Auteurs , à Naples 1694. in-4°. Mais il n'y a dans cette édition que la premiere partie.

4. Lettere , Libri due. Il IV. Libro dell' Eneide di Virgilio tradotto in Verso Sciolto. In Napoli 1624. in-89. It. avec les Pieces suivantes. Trat. tato della Metapbora. Paraphrasi Tofcana della Poëtica d'Orazio. Traduzione della medesima Poëtica in Verso Toscano. Alcune annotationi sopra di

.

effa. Alcune Paesie Toscane e Latine. S.QUATIn Napoli 1714. in-8°, Matthieu TROMANI Ęgizio a eu loin de cette édition à laquelle il a joint la vie de l'Au. teur. Il faut avouer que le stile des Lettres est simple & naturel , qu'elles contiennent plusieurs remarques curieufes, & qu'il y regne une assez bonne critique. Mais l'Auteur en voulant quelquefois donner dans le bel esprit, se fert d'allusions froides & de jeux de mots puerils , qui ne peuvent que révolter des perfonnes fensées,

Quattromani a encore composé plusieurs autres Ouvrages, qui n'ont jamais été imprimez,

V. sa Vie à la tête de ses Euvres,

PHILIPPE DE LIMBORCH,

[ocr errors]

HILỊPPE de Limborch naquit à Ph. De

Amsterdam le 19. Juin 1633. de LimFrançois de Limborch Avocat de

BORCH. cette Ville , & de Bertrude Bischop fille de Rembert Bischop , frere du fameux Simon Episcopins.

Après avoir fait ses premieres

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »