Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

OUIS, PAR LA GRACE De D:EU, ROI DE FRANCE

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

les Gens tenant nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand - Conseil , Prévôt de Paris, Baillis, Sénéchaux, leurs Lieutenans civils,& autres nos Justiciers qu'il appartiendra, SALUT. Nos bien amés les Membres de l'Académie Royale des Sciences & Arts de Dijon, nous ont fait exposer qu'ils auroient besoin de nos Lettres de privilége pour l'impression des Ouvrages concernant la partie des Sciences & Arts. A CES CAUSES, voulant favorablement traiter les Expofans, & les engager à continuer leurs recherches, nous leur avons permis & permettons, par ces présentes, de faire imprimer, par tel Imprimeur qu'ils voudront choisir, toutes les recherches & observations sur la partie des Sciences & Arts émanés de lad. Académie, après avoir fait examiner lesdits Ouvrages, & jugé qu'ils sont dignes de l'impression, en tels volumes, forme, marge , caracteres , conjointement ou séparément, & autant de fois que bon leur semblera , & de les faire vendre & débiter par-tout notre Royaume, pendant le temps de vingt années consécutives, à compter du jour de la date des présentes ; fans toutefois qu'à l'occasion des Ouvrages ci-dessus spécifiés, il en puisse être im primé d'autres, qui ne soient pas de ladite Académie. Faisons défenses à toutes personnes, de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d'impression étrangere dans aucun lieu de notre obéissance, comme auffi à tous Libraires, Imprimeurs, d'imprimer ou faire imprimer , vendre, faire vendre & débiter lesdits Ouvrages en tout ou en partie , & d'en faire aucune traduction ou extrait, sous quelque prétexte que ce puisse être , sans la permission expreffe & par écrit derd. Exposans, ou de ceux qui auront droit d'e:x , à peine de confiscation desdits exemplaires contrefaits, de boco liv. d'amende qui ne pourra être modérée pour la pre

[blocks in formation]
[ocr errors]

les

miere fois ; de pareille amende & de déchéance d'état
en cas de récidive contre chacun des contrevenans, &
de tous dépens, dommages & intérêts, conformément
à l'Arrêt du Conseil du 30 Août 1777, concernant les
contrefaçons : à la charge que ces présentes seront en-
régiftrées tout au long lur le registre de la Communauté
des Imprimeurs & Libraires de Paris, dans les trois mois
de la date d'icelles; que l'impression desd. Ouvrages sera
faite dans notre Royaume & non ailleurs, en bon papier
& beaux caracteres, conformément aux Réglemens de la
Librairie ; qu'avant de les exposer en vente, les manus-
crits ou imprimés qui auront fervi de copie à l'impression
desdits Ouvrages, seront remis ès mains de notre très-
cher & féal Chevalier, Garde des Sceaux de France
le sieur Hue DE MIROMENIL, Commandeur de nos
Ordres ; qu'il en sera ensuite remis deux exemplaires
dans notre bibliothéque publique, un dans celle de notre
château du Louvre, un dans celle de notre très-cher &
féal Chevalier , Chancelier de France, le sieur de Mau-
peou, & un dans celle dudit fieur HUE DE MIROMENIL;
le tout à peine de nullité des présentes, du contenu del
quelles vous mandons & enjoignons de faire jouir lesd.
Exposans & leurs ayants cause pleinement & paisible-
ment, sans souffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou
empêchement. Voulons que la copie des présentes , qui
sera imprimée tout su long au commencement ou à la
fin desdits Ouvrages, soit tenue pour duement signifiée,
& qu'aux copies collationnées par l'un de nos amés &
féaux Conseillers-Secretaires, foi soit ajoutée comme à
l'original. Commandons au premier notre Huiffier ou
Sergent sur ce requis , de faire, pour l'exécution d'icelles,
tous actes requis & nécessaires, sans demander autre per-
mission, & nonobstant clameur de Haro , charte nor-
mande, & Lettres à ce contraires : Car tel est notre
plaisig. DONNÉ à Paris le douziéme jour de Février , l'an
de grace 1783, & de notre regne le neuviéme,

Par le Roi en son Conseil. Signé , LEBEGUE

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

.

Τ TABLE

DES Matieres contenues dans les deux

Sémestres de 1782.

L'étoile placée avant les chiffres indique les pages du second Semestre.

A.

[merged small][ocr errors]

Acide

CIDE MÉP HITIQUE, est réellement contenu dans la crême de chaux,& la cause de la cryftallisation de l'alkali volatil. 109.

Son affinité avec le soufre. 172.
ACIDE VITRIOLIQUE. Sa congellation opérée

par M. le Duc d'Ayen, 68. Par M. de Mor-
veau, 69. Détails de l'expérience faite par ce-

lui-ci , ibid. & suiv. AIR. Maniere dont il s'infecte dans les hôpi

taux, 32. Moyens de l'y purifier, 33. Action & direction de ses courans , 34. Leurs effets dans les infirmeries , 41. Direction à leur donner, 42. Moyens d'en exciter pendant le calme de l'athmosphere , 67. Etat des cou

ches de l'air dans les infirmeries, 39. ALK ALI VOLATIL. N'est point la cause de la couleur du bleu de inontagne, 101. Dégagé par la crème de chaux n'est point pur, mais méphitisé & concret, 111.

R

ARCS SEMI-DIURNES. Tables de ces arcs, cal

culées pour le méridien de Dijon, 73. Usage

de ces tables, * 52. ATHMOSPHERE. Son état pendant l'année

1782, 231. Azur. Procédé pour en faire un, 106.

B. BAROME

AROMETRE. Ses différens degrés d'élévation en 1782, * 237. BAROTE : est la base terreuse du spath pe

sant. Procédés pour l'en retirer, 159. De M.

Bergman, 167. De M'. de Morveau, 168. BAS-JOYERS. Hauteur que doivent avoir ces murs, 152. Epaisseur & talus à leur don

157. BLANCS ( couleurs ). Leurs avantages, 3.

Examen de ceux qui sont connus, 4. Leurs différentes espèces, 5. D'alumine , 10. D'antimoine , 17. D'arsenic , 20. De bismuth 14-17. De borax calcaire , 12. D'étain, 15. De manganèse, 20. De plomb, 5-6-13-15. De saccharte calcaire, 13. De sélénite, 12. De spath pesant, ibid. De tartre calcaire, 13. De zinc, 18. Raisons de la préférence à donner

à celui-ci, 24. BLEU DE MONTAGNE. Sa couleur n'est point

due à l’alkali volatil, mais à la proportion du phlogistique , 101. Expériences qui le démontrent , 103. Procédé pour l'imiter, 105. USEOISE OU BOURGEOISE:riviere qui pale a Beaune, * 136.

*

ner,

!

Bracons : leur usage dans la composition des portes des écluses,

* 179.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

C.
CALCULS

ALCULS BILIAIRES. Leur nature; leur siége , leurs causes éloignées , 200. Existent quelquefois long-temps sans donner de preuves de leur existence, 201. Signes qui autorisent à la soupçonner, 207. Gonflement de la vésicule du fiel qu'ils occasionnent quelquefois, 209. Signes pathognomoniques de leur existence, 211. Accidens qu'ils occasionnent successivement, 202. Ils causent des coliques lorsqu'ils s'engagent dans le canal cholédoque, 204. Signes qui servent à distinguer ces coliques de toutes les autres, 210. Leurs Suites ordinaires, 211 à 216. Effet fréquent de la sortie de ces calculs , 211. Leur régénération, 217. Tentatives faites pour leur dis solution & leur expulsion, 218. Darg.rs des vomitifs , 226. Des purgatifs, 227. Avantages des délayans, 229. Leur vrai disolvant, 220. Son usage , 232. Précautions à prendre après la diffolution des calculs biliaires, 233. Circonstances dans lesquelles on peut les extraire par une incision de la vésicule du fiel, 232. Observations qui constatent l'effica

cité de ce diffolvant, * 26 à 41. *139 à 145. CAMP GAULOIS près Nolay, * 125. CANAUX DE NAVIGATION, 116. De Briare

& de Languedoc, 133-142-152. De Bours gogne, 123,

7

*

Rij

« AnteriorContinuar »