Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 242 - A peine est-il sorti de charge, qu'il se trouve accablé d'accusations. C'est ainsi que, par votre injuste plébiscite, vous avez ôté la vie à Ménénius, aussi grand capitaine que bon citoyen. Ne devriez-vous pas mourir de honte d'avoir persécuté si cruellement le fils de ce Ménénius Agrippa, à qui vous devez vos tribuns et ce pouvoir qui vous rend à présent si furieux?
Página 13 - Le magistrat comme le simple citoyen , l'officier et le soldat , porterent leur servitude où ils crurent trouver leur intérêt. Les légions de la république devinrent les légions des grands et des chefs de parti : et pour attacher le soldat à leur fortune , ils dissimuloient ses brigandages , et négligeoient la discipline militaire , à laquelle leurs ancêtres devoient leurs conquêtes , et la gloire de la république.
Página 3 - Ils élevoient leurs enfants dans cette vie dure, afin de les rendre plus robustes et plus capables de soutenir les fatigues de la guerre. Mais, sous des habits rustiques, on trouvoit une valeur incomparable, de l'élévation, et de la grandeur dans les sentiments. La gloire étoit leur unique passion , et ils la faisoient consister à défendre leur liberté, et à se rendre maîtres de celle de leurs voisins.
Página 2 - ... supérieurs et capables de les assujettir. Ceux qui étoient convaincus d'avoir employé d'indignes voies pour parvenir au commandement en étoient exclus pour toujours. Les charges et les emplois, si on en excepte la censure, n'étoient qu'annuels. Un consul, en sortant du consulat, ne conservoit d'autorité que celle que lui donnoit son mérite...
Página 50 - Ainsi le petit peuple se trouvoit sans pouvoir, quand on recueilloit les voix par centuries ; au lieu que quand on les prenoit par curies , comme les riches étoient confondus avec les pauvres , le moindre plébéien avoit autant de crédit que le plus considérable des sénateurs.
Página 7 - II, cap. 1. peuple ; et les consuls, après avoir acquis cette grande dignité par leurs brigues, ou à prix d'argent, n'alloient plus à la guerre que pour s'enrichir des dépouilles des nations, et souvent pour ravager euxmêmes les provinces qu'ils eussent dû conserver et défendre. De là vinrent les richesses immenses de quelques généraux.
Página 11 - ... par le prix des mets qu'on y servoit. Il falloit au travers des périls de la mer leur aller chercher les oiseaux du Phase ; et , pour comble de corruption , on commença , après la conquête de l'Asie, à introduire dans ces festins des chanteuses et des baladines. \ Les jeunes gens en faisoient l'objet de leurs ridicules affections ; ils se frisoient comme elles , ils affectoient même d'imiter le son de leur voix , et leur démarche lascive ; ils ne surpassoient ces femmes perdues que par...
Página 206 - avec les assurances de votre réconciliation , « avec quels transports de joie ne serai-je pas « reçue par nos concitoyens? Le peu de jours « que les dieux me destinent encore à passer « sur la terre , seront environnés de gloire et « d'honneurs. Mon bonheur ne finira pas même « avec cette vie mortelle ; et s'il est vrai qu'il « y ait différens lieux, pour nos âmes, après la « mort, je n'ai rien à craindre de ces endroits « obscurs et ténébreux où sont relégués les nsé« chans...
Página 45 - Il institua ensuite le cens, qui n'étoit autre chose qu'un rôle et un dénombrement de tous les citoyens romains, dans lequel on comprit leur âge, leurs facultés, leur profession, le nom de leur tribu et de leur curie, et le nombre de leurs enfants et de leurs esclaves.
Página 56 - Mais cette république naissante pensa être détruite dès son origine. Il se forma dans Rome un parti en faveur de Tarquin : quelques jeunes gens des premiers de la ville, élevés à la cour et nourris dans la licence et les plaisirs, entreprirent de rétablir ce prince. La forme...

Información bibliográfica