Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

A

SON ALTESSE

MONSEIGNEUR LE PRINCE

DE TURENNE,

COLONEL GENERAL

DE LA CAVALERIE FRANÇOISE

ET ETRANGERE.

ONSEIGNEUR,

Un Ouvrage Militaire ne peut paroître fous de meilleurs auspices que Les vôtres; c'est un Livre , qui fem

а йј

ble vous appartenir , & dont Phommäge ne sçauroit déplaire à VOTRE ALT ESS E. Elle montre un goût décidé

pour les Armes : Le Génie , la Tactique occupent ses plus chers moments. Tout ce qui peut avoir du rapport au Métier de la Guerre pique sa curiosité. A ces inclinations Militaires on reconnoît , MONSEIGNEUR, le Sang des Héros , qui coule dans vos veines. C'est un préSage heureux que vous les ferez revivre, do

que

la France retrouvera en vous le GRAND-TURENNE. Je suis avec un profond respect.

[ocr errors]

MONSEIGNEUR,

DE VOTRE ALTESSE.

Le très-humble , & le

très-obéissant servi, teur. A. D. L. C.

PRE FACE:

E Titre de cet ouvrage en alle nonce l'utilité. Sur une matiére fi étendue , qui pour

roit fournir des volumes on sera surpris , que je ne donne qu'un in douze. Il m'eût été facile d'enfler ce Dictionnaire. Mais un Ecrivain doit toujours songer à satisfaire ceux pour lefquels il travaille. Il ne faut aux Militaires que des Livres portatifs sur ce qui regarde leur métier. J'ai cru devoir suivre leur goût.

Outre les termes propres à l'Art de la Guerre , une explication abrégée des travaux , qui fervent à l'attaque , & à la défense des Places , certains détails sur l'origine , & fær la nature des Armes Anciennes & Modernes, des traits hiftoriques en parlant de toutes les dignités où l'on parvient dans le service font du ressort d'un Dictionnaire Militaire, & c'est ce que je me suis proposé de faire entrer dans celui que je donne,

[ocr errors]
[ocr errors]

PREFACE. J'ai travaillé pour de jeunes Gens destinés, ou déja même engagés dans le parti des Armes. Mon bur est de leur donner une idée de tout ce qu'ils doi. vent sçavoir dans la suite & je me filatre que ce que je mets sous lears yeux, ne déplaira pas encore à ceux qui sont consommés dans le métier de la Guerre. Afin d'être utile aux uns en les instruifant , & d'amuser les autres en leur faisant plaisir, j'ai lên tout ce que nous avons de meilleur sur toutes les parties du Militaire , & je fuis redevable à Monfieur Rondet Maître de Mathematiques, de plusieurs Manuscrits , dont il m'a permis de faire usage.

Si malgré les soins , que je me suis donnés, pour ne rien oublier de tout ce qui peut avoir du rapport avec la Guerre, on trouve que j'aie palle sous filence des choses essentielles fi Meffieurs les Officiers voyent que dans certains endroits je m'étende trop, en d'autres que je suis trop précis; je leur serai sensible, meni obligé de vouloir bien adresser les remarques, qu'ils auront eû le loisir de faire sur cet Ouvrage, à un des deux Li. braires,qui enont le débit,en affranchissant le

promets d'avance, fuivant les avis qu'ils me donneront, d'ajouter,ou diminuer,& de changer même,s'il le faut.

DICTIONNAIRE

[ocr errors]

port. Je leur

« AnteriorContinuar »