Imágenes de páginas
PDF
EPUB

و

Les guerres d'Italie sous Charles VIII & sous Louis XII, avoient formé d'excellens Capitaines, tels que les Châtillons, les d'Ars, les la Tremoilles, les Chabannes, les Bayards, les d'Imbercourts, les Galiots, les Trivulces , &c. sous lesquels se formoient plusieurs jeunes Capitaines pleins d'ardeur & de courage, tels que Lautrec & ses deux freres, (Lelcun & l’Esparre de la Maison de Foix, cousins de Gaston, ) Bonniver frere du Gouverneur du Roi, Montmorenci, Brion, Teligny, les Crequis, les Guises , les Du Bellais, les la Marcks, &c. tous vrais Chevaliers, passionnés pour le Roi, pour l'Etat , pour la guerre, pour la gloire. Ils étoient en général peu jaloux de commander , peu exercés à obéir, tous très ardens à combattre ; la plậpart bornoient leur ambition à être Capitaines, ou même Lieutenans des Compagnies de Gendarmerie.

Le Corps de la Gendarmerie ou Cavalerie Françoise n'étoit composé que de noblesse; si quelquefois on y admettoit des gens nés dans le tiers

état, c'étoit à condition de n'exercer Du Bos, que la profession des armes , qui alors Ligue de les ennoblissoit (1). Cette troupe Cambray:avoit long-tems passé pour invinciprélimin.

ble ; elle chargeoit avec une impéCoquille hilt. de Ni- tuosité si brusque , qu'elle ébranloit vernois,page & entamoit d'abord les bataillons 3466

les plus fermes ; cependant les échecs

>>

(I) Cette proposition n'est pas sans dificultés; elle n'est pas assez essentielle à l'histoire de François ! pour qu'on prenne la peine de la discuter ici, On observera feulement qu'elle a de grandes autorités en la faveur. Coquille qui écrivoit en 1595, dic: (Hist. de Nivern. p.346.) » en France, d'ancienneté » on estime que le métier de la guerre étoit à exercer » par les seuls Gentilshommes, Ja aucun roturier étoit » employé aur armes, il acquéroit la noblesse par sa va

leur, ou encore se pratique que le roturier employé au » fait des armes, peut se dire Gentilhomme.

Loysel , dans ses Institutes Coutumieres, s'exprime ainsi: » Nobles étoient jadis non-seulement » les extraits de noble race en mariage , ou qui » avoient été ennoblis par les Lettres du Roi, ou » pourvus d'Offices nobles, mais ausi ceux qui » tenoient des fiefs & faisoient profession des armes.

Voir dans la vie du Chevalier Bayard fon discours à M. de la Palice, sous Louis XI. année 1509, & sur-tout le Discours préliminaire de la Ligue de Cambrai.

de Guinegafte & de Novare avoient

Loyfell; un peu flétri sa réputation ; les en- Institut.Cou.

tumier, liy,li nemis commençoient à dire qu'ils art. 6, avoient eu tort de craindre ces Liévres armés, mais ces Liévres brûloient de s'élancer en lions sur ceux qui osoient les braver ainsi.

C'étoit dans ce Corps de Gendarmerie que consistoient les principapales forces Militaires de la France; elle avoit , comme on l'a dit, peu d'infanterie nationale, & cette infanterie, enrôlée pour une seule campagne, composée de Laboureurs & d'Artisans, impatiens de retourner à leur charrue ou à leurs métiers, n'avoit ni valeur ni discipline; ne savoit ni n'aimoit cet art de la guerre, auquel on n'avoit jamais le tems de la former. Cette difette de bonne Infanterie nationale avoit engagé Louis XI, Charles VIII, & Louis XII à se servir d'Infanterie Suiffe; mais depuis la rupture de Louis XII avec les Suisses, on avoit eu recours aux Lansquenets & aux Grisons. Il eut mieux valu , sans doute , s'attacher à

discipliner l'Infanterie Françoise, en la retenant sous le drapeau en tout tems, & en l'exerçant aux évolutions militaires.

Tel étoit l'état où François I à son avenement trouva l'Europe & la France.

HISTOIRE

DU REGNE

DE FRANÇOIS I.

**********************

PREMIERE PARTIE. HISTOIRE CIVILE, POLITIQUE

ET MILITAIRE.

LIVRE PREMIER.
Contenant tout ce qui s'est passé de-

puis l'avénement de François I,
jusqu'à la concurrence à l’Empire.

CHAPITRE PREMIER. Distribution de graces & d'emplois à la Cour. Négociations. Campagne de

1515. Bataille de Marignan. Con

quête du Milanes. FRANÇOIS I signala d'abord la Paques le : tendresse pour sa mere & sa recon- Avril aseso

« AnteriorContinuar »