Imágenes de páginas
PDF
EPUB

2 SOMMAIRE DU LIV.LXXIV.

XIV. Second mariage de Romain, XXII. Guerre des Sarafins, xxiv. Hongrois convertis. xxv. Hardiesse d'un Prêcre. XXVI. Mauvais succes de Bardas Phocas. XXVII. Ses fils lui succédent. XXVIII. Nicéphore battu. xxix. Mort de Théophylacte, xxx, Sarasins vaincus sur mer. xxxi. Autres guerres en Sicile E en Italie, XXXII. Succès de Marien en Italie. xxxill. Exploits de Nicéphore. xxxiv. Prise de Sa- , mosate. xxxv. Malheureuse expédition en Crete. xxxvi. Constantin empoiSonné par son fils. XXXVII. Les Hora grois repoussés. XXXVIII. Mort de Constantin. xxxix. Les Basiliques. XL. Commencemens de Romain. xli. Sa conduite particuliere. xlii. Il chase ses Sæurs du palais. xliii. Berenger roi d'Italie ennemi des Grecs. xliv. Commencement de la

guerre

de Crete, xLv. Siege de Candie. xlvi. Les

XLVI Cretois ont envain recours aux autres Sarafins, xlvii. Suite du fiege. XLVIII. Prise de Candie. XLIX. Succès de Léon Phocas. L. Divers événemens, Li, Nouveaux exploits de Nicéphore. LII. Alep prise & saccagée, Lill,Mort de Romain.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

CONSTANTIN VII, dit
PORPHY ROGENETE , second

de ce surnom.
ROMAIN II, dit le Jeune.
Le hasard sert quelquefois la fu-=

E
perstition populaire , qui aime à trou-
ver dans les accidens naturels des Ann. 944.
pronostics des événemens politiques.
Après l'expulsion de Romain on mens

CONSTANTIN

VII.

Change

à la Cour,

Aij

[ocr errors]

Zon. tom.II.

509.

268

2716

remarqua, que, peu de jours aupaCONSTANTIN

ravant, des balcons élevés dans le CirVII. Ann. 944. que, étant abattus par un vent vioCedr. p.631. lent , avoient brisé par leur chûte les p.193

dégrés & les balustres qui environLeo. p. 507, noient le lieu où s'asseyoit l’EmpeIncert. con- reur. Tout changea dans le gouvertin.p., 267, nement. Porphyrogenète ou plutôt Sym. p.491, ses agens & principalement Basile

& 494. l'Oiseau avoient eu l'adresse de jetter Georg. pag. 591, 192, sur les deux fils de Lécapene tout 593 l'odieux de la révolution ; ils eurent

encore celle d'en faire recueillir tout le fruit à Porphyrogenète. Ce fut lui qui se trouva le maître du palais, quoique ses deux beauxfreres partageassent avec lui le titre d'Empereur. Il commença par chasser toutes les créatures de Romain , pour établir ses courtisans dans les premieres dignités. Bardas Phocas fut fait grand domestique, & en cette qualité commandant général des troupes de terre. Il étoit frere de ce Léon Phocas, qui avoit été rival de Romain dans le dessein d'usurper l'Empire. Bardas s'étoit distingué par la valeur dans toutes les guerres. Son fils Nicépho

[ocr errors]
[ocr errors]

VII.

re , qui fut dans la suite Empereur , fut fait Préfet d'Orient; son second CONSTANTIN fils Léon , Gouverneur de Cappa- Ann. 944. doce ; le troisieme qui portoit le nom de Constantin , Préfet de Seleucie. Constantin Gongyle fut nommé Amiral ; Basile l'Oiseau , Capitaine de la garde étrangere; Marien Argyre débarrassé de l'habit Monastique , fur revêtu de la charge de Connétable ; Manuel Curtice eut le commandement de la garde de nuit. C'étoit pour les trois derniers la récompense d'avoir arraché la couronne à Romain. Mais nous les verrons dans la fuite subir un sort plus funeste que celui de ce Prince.

Il étoit difficile que les fils de Romain, qui n'avoient pu vivre sous le commandement de leur pere , vécussent long-temps en société avec un Romain. beaufrere, qui les éclipsoit par l'a- C-drop.634,

635, 644,

l'affecvantage de la naissance & par

646. tion des peuples. Etienne , le plus 1.00 po 509, ambitieux des deux, vouloit même Zon: T. 11, rester seul maître de l'Empire. D'un P: 192, 193, autre côté Helène leur four & femme Manas. pag.

198. de Porphyrogenèté, Princesse altie- 11:40

Joël. p. 1804

Ann. 9150

II. Encaon des fils de

.

[ocr errors]

í

CONSTANTIN

VII.

495. Incert.

[ocr errors]
[ocr errors]

5. C. II.

Du Cange

re , aimoit mieux régner seule avec

un mari qu'elle gouvernoit , que de Ann. 945. partager la puissance avec des freres

Georg.pag.qui n'étoient pas d'humeur à lui Sym. p.494, obéir ; & il y a grande apparence

; 190ert

. con- qu'elle fut le premier mobile de la tin. p. 271, nouvelle révolution. On inspira des

hip soupçons à Porphyrogenète contre 1. 3. c. 9.1. ses collegues, & il n'eut pas de peine c

à croire qu'il ne devoit nullement fam. Byz. P. compter sur la foi de deux perfides, 247,

pour qui les droits mêmes de la nature n'ayoient rien de facré. Ainsi sur le premier avis qu'on lui donna d'une conjuration formée contre la personne , les ayant invités à souper , il les fit prendre à sa table, & transporter dans un isle voiline. On leur donna aufli-tôt la tonsure cléricale , pour leur ôter l'espérance de remonter sur le trône en les consacrant au service de l'Eglise. Ils n'avoient régné que trente neuf jours depuis le 20 Décembre 944 jusqu'au 27 Janvier de l'année suivante.

Ils obtinrent la permission d'aller Suite de la voir leur pere dans l'isle de Proté. deux Prin. Dès qu'ils l'apperçurent sous l'habit

[ocr errors]

MI.

vie de ces

ces,

« AnteriorContinuar »