Imágenes de páginas
PDF
EPUB

à Jean d'Artois, par Lettres du mois de Février 1350. fut érigé en Pairie en faveur de fon petit-fils Charles d'Artois, Comte d'Eu, par Lettres Patentes dattées de Vendôme au mois d'Août 1458. regiftrées au Parlement le 18. Decembre fuivant. Ce Comte étant mort fans enfans le 25. Juillet 1472la Pairie fut éteinte, & Jean de Bourgogne, Comte de Nevers, neveu par fa mere du Comte d'Artois herita du Comté d'Eu. Sa fille aînée Elifabeth de Bourgogne le porta en mariage à Jean II. du nom, duc de Cleves. Leur arriere petit-fils François duc de Nevers, ne laiffa que des filles, la feconde defquelles nommée Catherine, fut Comteffe d'Eu, elle épousa, 1o. Antoine de Croy, Prince de Portien, qui fut reçû Pair de France au Parlement, en qualité de Comte d'Eu, le lundi 12. Août 1566. 20. Henri de Lorraine, I. du nom duc de Guife, dont elle refta veuve & mourut en 1633fon petit fils Henry de Lorraine II. du nom duc de Guife vendit le Comté d'Eu à Anne Marie-Louife d'Orleans, ducheffe de Montpenfier,qui y fit rétablir la Paipour elle,fes hoirs & aïans caufes mâles & femelles, par Lettres Patentes du Roi données à Saint Jean de Luz le 15. Mai

rie

[ocr errors]

.

660. regiftrées le 30. Juillet fuivant. Elle vendit ce Comté à Louis - Auguste de Bourbon, duc du Maine, par traité du 2. Février 168 1. s'en refervant le revenu jufqu'à fa mort, arrivée le s. Avril 1693.& la Pairie étant éteinte, le duc du Maine en obtint le rétabliffement, aux mêmes avantages & conditions que Mademoiselle en avoit joui, par Lettres données à Versailles au mois de Mai 1694. regiftrées le 8. du même mois.

Nivernois, C. P. nouvelle réérection en 1454. Voyez pag, 27.

[ocr errors]

Berry, D. P. en 1461. Voyez pag. 32. Nivernois, C. P. autre réérection en 1464. Voyez pag. 27.

Normandie, D. P. en 1465. Voyez pag. 5.

Guyenne, D. P. en 1469. Voyez, p. 5. La Chaftellenie de Villefranche en Rouergue, fut érigée en C. P. & donnée à Frederic d'Arragon, Prince de Tarente, & à Charlotte d'Arragon fa fille, par Lettres Patentes, données à la Mothe d'Ef gry au mois d'Août 1480. registrées en La Chambre des Comptes le 19. Septembre, & au Parlement de Paris le 17. Janvier de la même année, confirmées par d'autres Lettres des 2. Decembre & 11. Fevrier 1481, regiftrées au Parle

1

ment de Toulouse le 5. Mars fuivant.
Les Seigneuries de Civray, Uffon, S.
Maixant & Vitrezay en Auvergne, fu-
rent données à François d'Orleans, Com-
te d'Angoulême, depuis Roy de France,
pour les tenir en Pairie, au lieu de la
troifiéme partie du Comté de Perigord,
par Lettres Patentes données à Paris le 14.
Août 1498. regiftrées le 2 6. Avril 1499.
Ces mêmes Baronnies devinrent en 1540.
portion de l'appanage de Charles de Fran-
ce, troifiéme fils du Roy François I. com-
me on le verra dans la fuite.

Le Comté de Valois fut érigé en D. P. & donné à François d'Orleans, Comte d'Angoulême, par Lettres Patentes données au Verger, au mois de Février 1498.registrées le 26. Avril 1499. après Pâques, voyez ci-devant, pag. 9.

Nivernois, C. P. nouvelle réérection en 1505. voyez pag. 27.

La Baronnie de Coucy, le Comté de Soiffons, & les Chaftellenies de Ham, de Pinon & de Moncornet, furent données à Claude de France, fille aînée du Roy Louis XII. du nom, & d'Anne ducheffe de Bretagne, pour les tenir en Pairie par Lettres Patentes du mois de Février 1505.registrées le 19. Mars fuivant. Cet te Princeffe fut mariée le 18. Mai 15 14, avec François d'Orleans, duc de Valois,

.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

& Comte d'Angoulême, depuis Roi de France.

Les Seigneuries de Nemours, Dun & de Châteaulandon, furent délaiffées par Lettres Patentes, données à Blois au mois de Novembre 1507. registrées le 14. Janvier fuivant, à Gafton de Foix, pour les tenir en D. P. Ce Prince ayant été tué à la Bataille de Ravenne le jour de Pâques 15 12. le duché fut réuni au domaine de la Couronne, & cette Pairie éteinte. On a parlé ci-devant du duché de Nemours, & l'on en parlera encore ciaprès.

Le Comté de Vendômois fut érigé en D. P. en faveur de Charles de Bourbon, Comte de Vendôme, par Lettres Patentes données à Paris au mois de Février 1514. regiftrées au Parlement le 6. Mars fuivant, & en la Chambre des Comptes, le 23. Mai 1516. Ce duché a été uni au domaine de la Couronne, & la Pairie éteinte, lorfque Henry de Bourbon, Roi de Navarre, fucceda à Henri III. du nom, Roi de France & de Pologne, décedé le 2. Août 15 89. mais Henri IV. le donna à Cefar fon fils naturel, par contrat du 3. Avril 1598. pour porter les titre & qualité de duc de Vendôme, Pair de France, ce qui fut confirmé par

Lettres Patentes, données à Nantes le 15. du même mois & an, regiftrées le 24. Juillet fuivant. Après la mort fans enfans de Louis-Jofeph, duc de Vendôme de Cefar, arrivée à Vinaroz en Espagne, petit fils le 11. Juin 1712. cette Pairie a éte éteinte,& le duché réuni à la Couronne,par Lettres du 4. Janvier 1724.

Le Vicomté de Chaftelleraud fut érigée en D. P. en faveur de François de Bourbon, Vicomte de Chaftelleraud, par Lettres Patentes données à Paris au mois de Février 15 14. registrées au Parlement le 4. Avril fuivant avant Pâques. Cette Pairie fut éteinte par la mort de Charles duc de Bourbonnois, d'Auvergne & de Chaftelleraud, Pair & Connétable de France, arrivée le 6. Mai 1 5 27. Elle fut en 1540. l'appanage de Charles de France fils de François I. mais il mourut en 1545. Berry, D. P. en 1517. voyez ci-devant, pag. 32.

La Baronnie de Roüanne, & le Marquifat de Boiffy, &c. furent érigées en D. P. de Rouannois, par Lettres Patentes données à Saint Germain en Laye, le 3. Avril 1519. en faveur d'Artus Gouffier, grand maître de France, il mourut à Montpellier, dans le mois fuivant, & les lettres ne furent point regiftrées. Ces Terres

furent

« AnteriorContinuar »