Observations reflechies

Portada
1790
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 14 - Une constitution nationale et la liberté publique étant plus avantageuses aux provinces que les privilèges dont quelques-unes jouissaient et dont le sacrifice est nécessaire à l'union intime de toutes les parties de l'empire, il est déclaré que tous les privilèges particuliers des provinces, principautés, pays, cantons, villes et communautés...
Página 3 - Persuadés que nous ne saurions donner trop de publicité au témoignage de votre croyance et de la nôtre, que nous en devons un compte éclatant à toute l'Europe chrétienne, nous avons délibéré de livrer à...
Página 12 - Ce qu'il ya de sûr, c'est que, la nation jouissant d'un empire très étendu sur tous les corps qui existent dans son sein, si elle n'est point en droit de détruire le corps entier du clergé, parce que ce corps est essentiellement nécessaire au culte de la religion, elle peut certainement détruire des...
Página 6 - Les gens de goût , en profitant de la gaieté de l'auteur, lui reprochent des longueurs, des détails puérils, des réflexions peu décentes, des pensées basses , de grossières gravelures. Nous en avons deux traductions en français , l'une en vers fort faibles , et l'autre en prose beaucoup meilleure.
Página 6 - Amphitrite. utque erat et tellus illic et pontus et aer, sic erat instabilis tellus, innabilis unda, lucis egens aer: nulli sua forma manebat, obstabatque aliis aliud, quia corpore in uno frigida pugnabant calidis, umentia siccis, mollia cum duris, sine pondere habentia pondus.
Página 12 - Les privilèges pécuniaires , perfonnels ou réek en matière de fubfides , font abolis à jamais. La perception fe fera fur tous les citoyens & fur tous les biens -, de la même manière & dans la même forme ; & il va être avifé aux moyens d'effeftuer le paiement proportionnel de toutes les contributions , même pour les fix derniers mois- de l'année d'impofitions courantes.
Página 27 - ... de ce mois, concernant la religion; d'exposer les circonstances qui l'ont accompagnée , et les motifs de la conduite que nous avons tenue. « Inviolablement attachés à la foi de nos pères, nous étions arrivés avec l'ordre précis , ou l'intention connue de nos bailliages respectifs , de faire déclarer, comme article de la constitution française, que la religion catholique, apostolique et romaine est la religion de l'Etat, et qu'elle doit continuer à jouir seule dans le royaume de la...
Página 7 - sur l'exercice que sur l'autorité , et l'on engage sa soumission » plutôt que son suffrage, surtout dans un temps où l'opinion » est proclamée à si grand bruit la reine de l'Univers. Toutes » les puissances de la terre peuvent juger le fait et le provisoire; » le temps se réserve le fond de toutes les causes. D'après ces » observations , le serment ne doit plus allarmer. Il ne faut » d'ailleurs jamais perdre de vue que les puissances et les cons...
Página 19 - Saint-Pierre , & autres de même genre établis en faveur des Evêques , Archidiacres, Archiprêtres , Chapitres, Curés primitifs & tous autres , fous quelque nom que ce foit , font abolis , fauf...
Página 34 - Je proteste au nom de la religion, au nom de mes commettants, de mon diocèse, de l'Église de France, contre le décret qui vient d'être rendu. » Nous nous levâmes, et nous déclarâmes adhérer à cette protestation. C'est pour manifester nos sentiments, pour les faire connaître à nos commettants, que nous avons rédigé et signé la présente déclaration, laquelle sera imprimée et envoyée à nos commettants. A Paris, ce 19 avril 1790.

Información bibliográfica