Imágenes de páginas
PDF
EPUB

A MESSIEURS

DE L'ACADÉMIE ROYALE.

DES SCIENCES ET BELLES-LETTRES

DE PRUSSE

MESSIEURS,

LA Criftallographie a pour objet la connoiffance des formes propres à tous les Corps du Règne minéral. Ces formes font le réfultaz

de la combinaison de principes élémentaires que leur fimplicité & leur folidité rendent invariables & indestructibles; l'étude de ces mêmes formes, éclairée par l'analyse & la fynthèse chimiques, doit donc nous conduire aux découvertes les plus réelles & les plus fatisfaifantes.

En effet, fi nous manquons d'organes affez déliés pour appercevoir & d'inftrumens pour faifir les premiers principes élémentaires des Corps, au moins avons-nous trouvé les moyens d'arriver à des notions très-diftindes de leurs principes fecondaires ou chimiques. Or nous voyons conftamment réfulter, de l'intime & parfaite combinaison de ces derniers principes, des compofés & des furcompofés, doués d'une figure polyèdre ou géométrique plus ou moins parfaite, mais dont les angles confervent une mesure fixe & déterminée dans chaque efpèce; & ce font ces mêmes Corps qui, fous le nom de CRISTAUX,

[ocr errors]

conflituent ces grandes divifions du Règne minéral, appelées SELS, PIERRES, MINÉRAUX, MÉTAUX, d'après les propriétés qui les diftinguent & les caractérisent.

Il n'est donc aucune des fubftances propres au Règne minéral, qui puiffe fe fouftraire aux lois de la CRISTALLISATION, fuite néceffaire de la COMBINAISON, qui dérive à fon tour de ce grand phénomène de la Nature que les Phyficiens nomment IMPULSION, gravitation, PESANteur, attraction.

Ainfi, toutes les fois que la combinaison des mêmes principes élémentaires vient à s'opérer dans des circonftances & dans des proportions exactement femblables, nous voyons. qu'il en résulte des Corps de même forme, de méme denfité, de même dureté, de même faveur,&c.; mais comme le temps, l'espace & la fluidité font des circonftances néceffaires à l'arrangement fymétrique & régulier des molécules criftallines entr'elles, il doit arriver

auffi que, faute de la réunion de toutes ces circonftances, la CRISTALLISATION refte fouvent confufe, imparfaite ou troublée; c'est-à-dire qu'au lieu de Polyèdres à facettes planes déterminées, elle n'offre plus alors que des furfaces courbes, des végétations, des dendrites, & des maffes mêmes abfolument informes, où l'on ne diftingue plus qu'un tiffu lamelleux, ftrié, granuleux, cellulaire, ou l'affemblage de molécules prefque imperceptibles.

Telle eft, MESSIEURS, la légère différence qui se rencontre entre un Spath calcaire rhomboïdal & un Bloc de Stalactite ou de Marbre blanc; entre un Cristal régulier de Sélénite & une Pierre à plâtre, ou un Albâtre gypfeux; entre un Quartz ou Cristal de roche hexagone à plans triangulaires isocèles, & le Quartz informe, le Grès, l'Agate ou le Caillou.

Enfin, fi les Montagnes primitives, lef

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »