Imágenes de páginas
PDF
EPUB

maux que

Les débauches de Kung-kia, le peu de soin qu'il prenoît FAMILLES du gouvernement de l'Empire , porterent à la révolte les LAPÉRIA- Princes tributaires , & ils entreprirent de se rendre Souve

rains. Cette premierë atteinte à l'autorité Impériale ne fut point repoussée par les Empereurs ses successeurs. Tout l'Émpire fut en troubles jusqu'au regne de Ti-kuei , & fous ce Prince il fut entierement perdu pour la famille des Hia. Tam fondateur de la Dynastie qui suit , d'abord renfermé par les ordres de Kuei , remis ensuite en liberté & chéri du peuple par ses vertus, voit tous les Grands de l'Empire se rassembler autour de lui. Sûr de l'attachement des peuples à son égard , il va combattre un Prince cruel , trop livré à ses plaisirs & que l'on regardoit comme l'auteur de tous les

les Chinois fouffroient alors : Kuei est dépouillé de ses Etats , & il ne lui reste que l'inutile repentir de n'avoir pas fait périr son ennemi dans le tems qu'il le retenoit dans ses fers. Sa retraite fut à Nan-tsao auprès du fleuve Kiang. Il est mis au nombre des Tyrans qui ont dèshonoré le trône de la Chine , & trois mille cinq cens ans n'ont encore pu effacer de l'esprit des Chinois les excès de ses débauches, comme un bien plus grand nombre d'années ne leur a point fait oublier les vertus d’Yao & de Chun.

Cette famille a regné pendant 471 ans , selon d'autres 432 ans. Suivant le calcul que j'ai suivi , & que je ne prétens point garantir , elle en a regné 440 , ce qui est l'intervalle depuis 2207 jusqu'en 1767. mais un calcul de tous les différens regnes ne produit pas ce nombre. Il y aura eu probablement des interregnes que l'on n'a point marqués. Le nouvel Empereur donna aux Princes de la famille des Hia des terres où ils furent comme de petits Souverains.

و

I V.

Dynastie des CHAM. Les mêmes raisons qui obligerent Kuei à descendre du trône furent celles qui y éleverent Tching-tang. Il descendoit aussi, à ce que l'on prétend, de Hoam-ti. Un de ses ancêtres nommé Ki, fils de l'Empereur Tiko, ayoit rendu de

IMPÉRIA-
LES,

faire pour un

LÄ CHINE. grands services à l'Etat sous Yao , & la petite Principauté de Cham avoit été fa récompense. Tching-tang , témoin de Familles tous les désordres de Kuei , osa lui représenter qu’un Monarque ne devoit être occupé que du gouvernement de son Empire, & que la puissance dont il étoit revêtu ne lui avoit pas été

confiée par le Ciel pour être plus en état de fatisfaire à des passions honteuses. L'Empereur irrité d'un pareil discours , fit mettre Tching-tang dans les fers. C'étoit trop Roi juste ; mais ce n'étoit point assez pour un Tyran. Tchingtang remis en liberté profita du mécontentement général des peuples , & se crut envoyé du ciel pour punir les crimes de Kuei. Il n'eut pas de peine à le détrôner , & il fut proclamé Empereur l'an 31 du Cycle 16 , avant J.C. 1767. Il'établit fa cour à Po , vers Kuei-te-fou , dans le Ho-nan. Le Chouking rapporte que ce Prince se repentit en quelque façon d'avoir fait arrêter Kuei , dans la crainte qu'on ne l'accusât de s'être écarté du devoir d'un sujet , & que la postérité le blâmât de cette action. Un Ministre le rassura & lui dit : « Le » ciel a fait naître les hommes avec une foule de passions dont » ils sont esclaves ; il choisit ordinairement pour les gouver» ner un sage qui ne se laisse point entraîner à son mauvais » penchant. Kuei n'a pu être maître de lui-même , il a fait

passer dans l'Etat le trouble qui regnoit dans son cæur; le » ciel vous envoye pour arrêter ces désordres , & veut que » vous soyez dans la suite le modele du juste milieu que

l'on » doit tenir en tout. Donnez à vos sujets des exemples de » vertus ; que les loix soient votre guide ». Tching-tang fut aimé de ses peuples à cause de fa piété & de fa modestie. Il voulut s'offrir comme vi&time pour délivrer l'Empire d'une famine qui dura sept ans.

Cycle.

Cycle. J. C. Tching-tang regne 13 ans , selon le Tsou-chou

44 11754 Vai-ping , fils de Tching-tang , regne 2 ans selon le Trou-chou.

Tchong-gin , fils de Tching-tang , regne 4 ans selon le Tfou-chou. Les autres Historiens ne comptent point ces

An, du Avant

16

29.

FAMILLES IMPÉRIALES.

47 (1691

II

An du Avant Cycle.

Cycle. J. C. Princes , & comprennent les années de leur

regne avec celles du suivant.
Tai-kia , fils de Tai-ting , fils de Tching-tang, 17 17 1721

regne 33 ans. M. Fourmont ne lui donne que
13 ans , le Tsou-chou 12. Il a été déposé à
cause de la mauvaise conduite , & ensuite ré-

tabli sous le titre de Tai-tcong.
Vou-ting , fils de Tai-kia , regne 29 ans , selon

le Tlou-chou 19 ans.
Tai keng , fils de Tai - kia , regne 25 ans. Le

18

1667 Tsou-chou le nomme Siao-keng , & ne lui

donne que s ans de regne.
Siao-kia fils, ou selon d'autres frere de Tai- 28 1650

keng , regne 17 ans.
Yum-ki , fils de Tai-keng , regne 12 ans.

1638
Tai-tching , selon d'autres Tai-vou , fils de Tai-
keng , regne 75 ans. On lui donne le titre

19

55 1563
de Tchong-tçong. Ce Prince a dû vivre au
moins 104 ans, ou les Chronologistes Chi-

nois se trompent.
Tchong-ting, fils de Tai-tching , regne 13 ans , 20

8

1550 selon le Tfou-chou 9 ans. Vai-gin , fils de Tai-tching , regne is ans ,

selon

23 1535 le Tfou-chou 10 ans. Ho-tan-kia, fils de Tai-tching , regne 9 ans.

32 1526 Tçou-ye , fils de Ho-tan-kia , regne 19 ans.

SI 1507 Tçou-sin , fils de Tçou-ye , regne 16 ans, selon

1491 le Tsou-chou 14 ans. Vou-kia, fils de Tçou-ye , regne 25 ans. Le 32 1466

Tlou-chou le nomme Tai-kia, & ne lui donne

que 5 ans de regne.
Tçou-ting , fils de Tçou-lin , regne 32 ans , se-

22

4 11434
lon le Tfou-chou 9 ans.
Nan-keng , fils de Vou-kia , regne 25 ans , selon 29 (1409

le Trou-chou 6 ans.
Yam-kia , fils de Tçou-ting, regne 7 ans, selon

1402 le Tsou-chou 4 ans.

Depuis long-tems les Empereurs de cette Dynastie s'étoient écartés des anciennes loix de l'Empire : la succession au trône avoit occasionné des guerres civiles parmi les Prin

|

21

36

& celles-ci l'indépendance parmi les petits Rois tribu

FAMILLES taires, qui ne venoient plus à la Cour , suivant l'usage ordi

IMPÉRIAnaire , pour rendre leurs hommages à l'Empereur. Lorsque les. Puon-keng fut monté sur le trône , il rétablit l'ordre & la paix dans l'Empire , & donna à sa famille le nom de Yn; au lieu de celui de Cham qu'elle avoit porté jusqu'alors ; il remit sa cour à Po, près de Kuei-te-fou. Branche de la Dynastie des Cham, appellée Yn.

An du Ayant
Cycle.

Cycle. J. E.
Puon-keng , fils de Tçou-ting, regne 28 ans. 23 4 1374
Siao-fin, fils de Tçou-ting, regne 21 an , selon

25 1353 le Tlou-chou 3 ans. Siao-ye , fils de Tçou-ting, regne 28 ans , selon

53 1325 le Tfou-chou 10 ans.

Suivant le calcul de ceux qui donnent les plus longs regnes aux Princes qui précedent,

ce dernier a dû vivre au moins 109 ans. Vcu-ting, fils de Siao-ye , on lui donne le titre

24

52 1266 de Kao-tcong , regne 59 ans , felon M. Four

mont so ans. Tçou-kem , fils de Vou-ting, regne 7 ans ; sui- 59 (1259

vant le Tsou-chou 11 ans. Tçou-kia, fils de Vou-ting, regne 33 ans ,

selon 25

| 32 1226 M. Fourmont 34 ans. Lin-fin,selon d'autres Lin-kia, &selon le Tsou-chou

Fong-sin, regne 6 ans,selon le Tsou-chou 4 ans. Keng-ting , fils de Tçou-kia , regne 21 an, selon 59 1199 le Tfou-chou 8 ans.

26 Vou-ye, fils de Keng-ting , regne 4 ans, felon

3 1195 le Tsou-chou 35 ans. Tai-tim , fils de Vou-ye , regne 3 ans. Le Tsou

6

1192 chou le nomme Ven-ting , & lui donne 13

ans de regne. Ti-ye, fils de Tai-ting, regne 37 ans , selon 43 1155

d'autres 36, selon le Tsou-chou 9. Cheou-fin , selon d'autres Cheou , regne 33 ans , 27 16

selon M. Fourmont 32 , ce qui vient de ce que la derniere année de son regne est comptée par quelques-uns pour la premiere du regne suivant. Le Tsou-chou , qui le nomme Ti-lin, lui donne 52 ans de regne.

Büj

38

I 220

I 122

LES.

Sous le regne de ce Prince la Dynastie des Cham fut déFAMILLES pouillée du trône Impérial , & celle des Tcheou lui succéda.

Rien n'indisposa tant contre Cheou - sin , les Grands de l’Empire & tous les peuples, que fes débauches excessives avec Tan-ki, & les cruautés qu'il exerçoit sur fes sujets. Les remontrances étant devenues inutiles, il fe forma divers partis. Celui qui les réunit tous par son mérite fut un petit Dynafte de Tcheou , nommé Si-pe , plus connu sous le nom de Venvam ; mais il n'en fut que plus considéré, & il n'eut point l'Empire. La mort qui le prevint laissa ses droits à son fils Vou-vam , auprès duquel tous les Grands fe rassemblerent. Ils ne se résolurent à prendre les armes qu'après avoir essayé vainement de ramener le Prince par des fages conseils. Tcheou-lin persista dans ses débauches & Vou-vam se mit à la tête de la nation. Il défit l’Empereur, qui , comme Sardanapale , se précipita dans les flammes avec tous ses trésors. Vou-vam lui fit couper la tête, que l'on mit au bout d'une lance; sa maîtresse Tan-ki fut mise à mort, & tous ceux qui étoient injustement retenus dans les prisons recouvrèrent la liberté.

La différence que l'on a dû remarquer dans la durée des regnes de chacun de ces Princes est égale pour la durée totale de la Dynastie. On lui donne 496 ans , 6q0 ans , 645 ans : ces calculs si éloignés l'un de l'autre, nous montrent combien nous devons faire peu de fond sur toute cette ancienne Chronologie. Le calcul que j'ai suivi produit 646 ans. Il eft important de remarquer que les Chinois attribuent souvent la derniere année d'un Prince au Prince fuivant fondateur d'une nouvelle Dynastie ou qui succéde à des troubles ; il en résulte un double emploi qui produit un an ou deux de plus sur la durée d'une Dynastie.

V.

و

[ocr errors]

Dynastie des TCHEQU.
Les Princes de cette nouvelle Dynastie descendent de l'an-
cien Empereur Ti-ko , & par conséquent de Hoain-ti, par
Ki, qui avoit servi sous Yao & Chun , & qui fut fait Dynaste

« AnteriorContinuar »