Imágenes de páginas
PDF
EPUB

An du Après
Cycle.

CORÉE.

Cycle. J. C.
L'an 660 il se soumet aux Tam , & son pays
est réduit en province.
Yu-fong , Prince de la même famille , & qui s'étoit

fauvé au Japon , lui succéda l'an 663. Il amene
avec lui des Japonois pour chasser les Chinois,

mais il est vaincu , & il se fauve chez les Kao-li. Yu-long. L'an 677 les Chinois lui donnent le ti

tre de Roi , mais la trop grande puissance des Sin-lo ne lui

permet pas de rentrer dans son pays. Il se retire chez les Kao-li , où il meurt, & la famille de Fou-yu fut éteinte, & tout ce pays fut partagé entre les Sin-lo, les Po-hai & les Mo-ko.

V I.

Royaume de Sin-LO. Les habitans du Royaume de Sin-lo, appellé aussi Sinliu, sont originaires du pays de Chin-han. Ce pays de Sin-lo est situé au Sud-Est de Pe-tçi ; du côté de l'Orient il confine à la Mer Orientale, au Nord au Kao-li. Les Rois de ce pays font venus de Pe-tçi par la mer. On a peu de connoifsance de ce Royaume. Ces deux Etats, c'est-à-dire , Sin-lo & Pe-tçi, sont situés dans la partie méridionale de la Corée.

Cycle.

An du Après

Cycle. J. C. Tsin. Son nom de famille est Mou. C'est le

premier Roi dont les Historiens , que j'ai consultés , parlent.

L'an 521 il envoye des Ambassadeurs à
Vou-ti , Empereur des Leam.
Kin-tchin-hing. L'an 565 ce Prince est reconnu

Roi de Sin-lo par les Tçy.
Kin-ichin-ping. L'an 594 il envoie des présens 56

28 631
aux Soui.
Chen-te , fille de Kin-tchin-ping. L'an 643 cette

Reine est attaquée par les Pe-tçi & les Kao-li. Elle demande du secours aux Chinois. Elle entre avec cinquante mille hommes chez les Kaoli , & elle remporte de grandes victoires.

45 648 Tchin-te , parente de Chen-te.

si 1654

[ocr errors]

58

58

44 767

2

785

An du Après Cycle.

Cycle. J. c. Tchun-tçieou, neveu de Tchin-te. Les Kao-li , les

661
Pe-tçi & les Tartares Mo - ko prennent un
grand nombre de ses villes. Il demande du fe-

cours aux Chinois.
Fa-min , fils de Tchun-tçieou. Il s'attire l'indigna- 57 18

681
tion des Chinois. L'Empereur de la Chine don-
ne à fon frere Gin-ven le titre de Roi de Sin-lo.

Il est battu par les Chinois.
Tching-mim, fils de Fa-min.

30 693 Li-hum , fils de Tching-mim.

39 702
Tçung-ki , frere de Li-hum. Il meurt vers 711,
Him-kuam. Il fait la guerre aux Tartares Mo-ko. 14 737

Il regne 25 ans.
Tching-kim , frere de Him-kuam.
Kin-y. Ce Prince va à la Chine l’an 761.
Hien-ing.
Kuen-lien , fils d’Hien-ing. Il meurt sans enfans.

60 783 Kin-leang-fiam , premier Ministre, est élû Roi pari 59

les peuples.
Kim-jin, parent de Kin-leang-fiam. Il regne 14

ans; conséquemment il meurt vers l'an 799 fans

enfans.
Tsun-yong
Tchong-hing , fils de Tsun-yong. L'an 805 il en-

voie des Ambassadeurs à la Chine.
Yen-ching.

48 831 King-hoei , fils de Yen-ching.

Depuis ce tems-là il y eut des troubles dans ce pays. On parle encore d'un Roi nommé Kin-po-ing , qui envoya l'an 923 des tributs aux Chinois. Depuis ce tems-là il n'en est plus fạit mention dans l'Histoire.

V I I.

Royaume de Po-Ha. Ce Royaume fait encore partie du pays que nous appellons aujourd'hui Corée , & il est situé dans le Nord ; mais comme ses Princes sont originaires de la Tartarie Orientale, & descendus des Tartares appellés Mo-ko , on les trouvera dans l'article de la Tartarie Orientale. Voilà en peu de mots ce que j'ai pû rassembler sur l'Hif

و

toire de la Corée, c'est-à-dire , sur les Familles qui y ont regné. J'ai négligé les détails historiques qui m'auroient con- Le Jaron. duit au-delà des bornes que je me suis prescrites dans cet Ouvrage.

EMPIRE DU JAPON. L'Empire du Japon eft formé de plusieurs illes qui sont Kampero situées à l’Orient de la Chine & de la Corée. Il est , après la Chine , le plus ancien de ceux qui subsistent à présent. On le nonme Japon , qui est une corruption de deux mono-syllabes Chinois Ge-puen , c'est-à-dire, l'origine ou le lieu du lever du soleil. Les Japonois prononcent ces mêmes mots Nipon ou Nifon. C'est le pays que M. Polo appelle Zipangri. Outre ce nom général, les Japonois donnent encore à leur Empire, 1°. le nom de Ten-ka, qui est la même chose que le Tienhia des Chinois , & qui signifie l'Empire qui est sous le ciel ; c'est pour cela qu'ils appellent leurs Empereurs Ten-ka-suma, le Monarque des pays qui font sous le ciel, ou le Monarque du monde : 2°. Fino-motto, l'origine du soleil : 3o. Awa-dri-lima, l'isle d'écume terrestre; c'est de-là que les Chinois ont probablement formé leur nom de Ouei qu'ils donnent au Japon ; Slima désigne en général une ille : 4°. Sin-kokf ou Kaminokuni, l'habitation des Dieux, en Chinois Chin-koue ; & plufieurs autres qu'il est assez inutile de rapporter.

L'origine des Japonois nous est inconnue, mais il y a beaucoup d'apparence qu'ils sont en général des Coréens & des Tartares , qui ont été policés par quelques colonies Chinoises. Kaempfer veut qu'ils soient venus directement des plaines de Sennaar , mais il est plus aisé de proposer , que de foutenir des conjectures de cette espece. Les Japonois ont été long-tems barbares & sans Rois, puisque dans leurs chroniques ils adoptent les anciens Empereurs de la Chine, quoique le Japon ne fût point alors soumis aux Chinois. S'il faut les en croire , ils sont Authoctones , descendus des Dieux, & formés dès le premier débrouillement du Cahos. Comme les Egyptiens & les autres anciens peuples, ils prétendent avoir été gouvernés par des Dieux , & ensuite par des Demi-dieux pendant un nombre prodigieux d'années. De ces Demi-dieux il Introd. Tome I, Fart.l.

T

و

lie-tçun

[ocr errors]

est sorti une troisieme race, qui est celle des hommes morLE JAPON,

tels qui gouvernent actuellement le Japon. Chron. Ja

1. DYN ASTI E. pon.

Les Dieux, ou les sept Esprits Célestes. 1. KUNI-TOKO-DATSINO-MIKOTTO , en Chinois , (a) Koue-tchango 2. KUNI-SSA-TSKI SINO-MIKOTTO, en Chinois , Koue-hia-tchoui-tçun. 3. TOJO-KUN-NANO-MIKOTTO, en Chinois , Fong-tchin-Jiun-tçun.

Les quatre suivans prirent des femmes dont ils eurent des enfans

d'une maniere divine , & que l'esprit humain ne sçauroit comprendre. 4. U-TSI-NINO-MIKOTTO, fa femme , SsUFI-TSI-NINO-MIKOTTO, en Chin. Ni-tou-tchou-tçun.

Cha-tou-tchou-tçun. s. OoTSI-TONO-TSINO MI- sa femme, O0F0-TO-MAFENO-MIKOTTO, en Chinois, Ta

KOTTO, en Chinois, Tahou-tao-tçun.

hou-o-tçun. 6. OOMO-TARNO-MIKOTTO, sa femme, KASSIKO-TENO-MIKOTTO, en Chinois, Mien-tço-tçun.

Hoam-ken-tçun. I-SSA-NAJINO-MIKOTTO, sa femme ;, 1-SSA-NAMINO-MIKOTTO, en Chin. Y-tchoang-no-tçun.

Y-tchoam-tçe-tçun. D'I-ffa-najino & de la femme font descendus les cinq Ef prits Terrestres qui ont succédé aux Célestes dans le

gouvernement du Japon.

DYNASTIE. Les Demi-Dieux, ou les cinq Esprits Terrestres. 1. TEN-SIO-DAI-SIN, en Chinois , Tien-tchao-ta-chin , & en langage

vulgaire , Ama-terasu-ufon-kami. Il a regné 250000 ans. 2. Oossi-0-NINO-MIKOTTO, en Chinois, Gin-foui-ulh-tçun. Il a re

gné 300000 ans. 3. NI-NI-KINO-MIKOTTO, en Chinois , Kiong-kiong-kan-tçun. Il a

regné 318533 ans. 4. FIKO-FO-FO-TE-MINO-MIKOTTo, en Chinois , Yen-yen-yen-tchou

kien-tçun. Il a regné 637892 ans. 5. U-KA-JA-FU-KI-AFASSE-SSUNO-MIKOTTO, en Chinois , Lou-tseouiçao-tsi-po-ho-tçun. Il a regné 836042 ans.

VI I I.

Dynastie de SiN-BU , ou des Daini. Kaempfer.

Après les Demi-dieux , & pour remplir le grand intervalle Cliron. Japon.

de tems qui s'est écoulé depuis le dernier jusqu'à Sin-bu,

(a) J'ai cru devoir ajouter ici les deux Nations, mais qu'elles prononcent noms Chinois, afin que ceux qui ren- différemment, puissent les reconnoitre, contreroient les noms de ces Dieux dans l'ai fait la méme chose dans la liste des les caractères qui font communs aux Empereurs.

2.

de par

fondateur de la Dynastie des Dairi , qui regne encore à pré-
sent, les Japonois , comme je l'ai remarqué, admettent les Le Japono
premiers Empereurs de la Chine, en commençant à Fo-hi , rum:haco
c'est-à-dire , les Dynasties des Hia , des Cham & des Tcheou, Lie-tai-ki-
qu'ils prononcent Ka, Sioo & Schaou. C'est sous le regne fu.
de celle-ci que naquit Sin-bu, qui prétendoit descendre en
ligne droite de Ten-sio-dai-sin. Il fonda cette Monarchie l’an
58 du trente-quatrieme Cycle Chinois, c'est-à-dire , l'an 660
avant J. C. Il étoit le quatrieme de ses freres qui regnerent
avant lui, mais dont les regnes furent si courts , que les Hif-
toriens Japonois n'ont pas jugé à propos d'en faire mention.
Sin-bu civilisa ces Insulaires , partagea les tems , & introduisit
parmi eux une forme de gouvernement. Avant

que
venir au trône il étoit appellé Iwa-fikono-mikotto. Le com-
mencement de son regne est aussi celui de l'Ere Japonoise.
Ces Princes portent les titres de Mikaddo , de Dai, d'Oo,
de Kuoo, qui signifient, Empereur, Prince , ou grand Sei-
gneur. La cour est appellée Dairi , & ce nom dans la con-
versation est devenu le titre ordinaire de ces Empereurs. Ils
sont les mêmes que ceux qui sont appellés par Kaempfer &
les autres Voyageurs , Empereurs Eccléfiaftiques héréditaires.

An. du Avant
Cycle.

Cycle. J. C.
SSIN-BU-ten-00 (a), en Chinois, Chin-vou , vé- 36 16 582

cut 127 ans , ou selon d'autres 157 ans. Il re

gna 79 ans.
Ssui-ssel-ten-00, en Chinois, Sui-tçim , fils de 49 549

Sfin-bu , vécut 84 ans, regna 33 ans.
AN-NEI-ten-00, en Chinois, Gan-nim , fils de 37 27 SHI

Sfui-flei , vécut 57 ans , regna 38 ans.
I-TOKU-ten-00, en Chinois , Y-te , fils d’An-nei, 38 2

vécut 78 ans , regna 35 ans. Ce Prince trans

porta sa résidence à Keitz,
KAO-sSEO-ten-00, en Chinois, Hiao-tchao, fils 39 25 393

d'I-toku , vécut 114 ans , regna 83 ans.
KAO-AN-en-00, en Chinois , Hiao-gan, fils de 41 7 291
Kao-ffeo, vécut 137 ans , regna 102 ans.

Il fait son séjour à Muro dans la province
(a) Ten-oo eft le titre d'Empereur qui TIEN-HOAM , c'est-à-dire, Céleste-au-
répond aux deux mono-fyllabes Chinois guste.

[ocr errors]

470

1

« AnteriorContinuar »