Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Yam-po-mo-tie, l'an 1019 est reconnu Roi de Tchen-tching par les
Chinois. Il fait la guerre au Roi de Kiao-tchi.

L'Inde.
Tseou-chi-lan-pa son fils, l'an 1155 est fait Roi de Tchen-tching.
Tseou-ya-na , fils de Tseou-chi-lan-pa , l'an 1167 pille des marchandi-
ses des Arabes , & les envoie à l'Empereur des Song.

L'an 1171 il fait des courses dans la Chine.

L'an 1280 les peuples de Tchen-tching se soumettent d Kublaikhan. Po-yeou-pou-la-tche-ou , l'an 1282 est en guerre avec Kublai-khan.

Telles sont les foibles connoissances que les Chinois nous donnent de cette contrée. Ces Royaumes pouvoient s'étendre anciennement beaucoup plus que ceux qui portent aujourd'hui le même nom; ainsi je ne prétens pas borner le pays de Tchen-tching à la Cochinchine seule, il pouvoit s'étendre jusques dans les Royaumes voisins. Si l'on doit jouter foi à nos relations, il paroît que la Cochinchine n'a été démembrée du Tonquin que depuis l'an 1575, mais il est difficile d'avoir quelque chose de certain sur des pays si éloignés, dont les nations voisines, telles que la Chinoise , ne parlent que rarement, & dont les Historiens nationaux nous sont inconnus. Il en est de même du Royaume de Mien ou de Pegou, & des autres qui avoient leurs Rois particuliers.

Les Chinois parlent encore d'un Royaume de Fou-nan, qui est une isle à l'Occident de Siam , & qui étoit en commerce avec les Indiens du Tien-tço ou du Mogol. Ils nous apprennent qu'anciennement ce pays étoit gouverné par une Reine nommée Ye-lieou , qu’un étranger appellé Hoenhoei , se rendit par mer dans ce pays, épousa la Reine , & s'empara du Royaume. L'an 227 de J. C. il envoya des présens aux Chinois. L'an 243 on parle d'un Roi nommé Fan-tchen , qui envoya également des Ambassadeurs aux Chinois. L'an 434 ce pays étoit gouverné par un Roi appellé Te-li-po-mo , & l'an 503 par Kiao-tchin-ju-touye-po mo. Ces deux Princes envoyerent plusieurs fois des Amballadeurs à la Chine.

XVIII.
Royaume de Nan-TCHAO, ou de Tali.

avoit dans la province de Yun-nan, du tems des ven-hienHan, des barbares appellés Gnai-lao, Gnai-lao , gouvernés

tum-kao. par leurs

Kam-mo.

و

Lie-tai-kit

Il y

Y üj

L'INDE.

Chefs qui envoyoient des Ambassadeurs aux Chinois. Quelquefois aussi ils firent des courses dans la Chine. Tchao , dans la langue de ces peuples , signifie un Roi , comme ce même mot signifie encore dans la langue Siamoise la même chose. Anciennement ils avoient six Chefs qui portoient ce titre. Celui qui demeuroit le plus au Midi, étoit appellé Mum-che-long , & il portoit le titre de Nan-tchao , c'està-dire, de Roi du Midi. C'eft de lui

que

descendent les Princes dont il s'agit ici. Ils regnerent sur une partie du Yunnan & du Sfe-tchuen. Mum-che-long demeuroit originairement à l'Occident de Tiao-tcheou, au Sud-Est son

pays étoit borné par le Tonquin, au Nord-Ouest par les Toufan. Dans la suite ses descendans devinrent très-puissans, & il est fouvent parlé d'eux dans l'Histoire Chinoise.

An du Après
Cycle.

Cycle. J. c.
Mum-che-long.
Si-nou-lo , fils de Mum-che-long. Il envoya des

Ambassadeurs à Kao - tcong , Empereur des

Tam.
Yen-ko , ou Lo-tching , petit-fils de Si-nou-lo , en-
voya

des Ambassadeurs à Vou-heou, Impéra-
trice des Tam.
Tching-lo-pi, fils de Lo-tching , regnoit vers lan

713.
Pi-lo-ko, fils de Tching-lo-pi , l'an 738 reconnu 58 25

Roi du Yun-nan par les Tam, qui lui donnent
le titre de Kuei-y-vam. Il met sa cour à Tai-

ho-tchin.
Ko-lo-fong , fils de Pi-lo-ko. L'an 75 1 il est battu

779 par

les Chinois , & il se fauve chez les Tou-fan.
Fong-kia-y, fils de Ko-lo-fong. Il meurt aussi-tôt.
Y-meou-tçin , petit-fils de Ko-lo-fong. Avec les 59 25

808
Tou-fan il entre à la tête de deux cens mille
hommes dans le Sfe-tchuen , mais il est battu.

Il fait ensuite la guerre aux Tou-fan.
Tçin-ko-kiuen , fils de Y-meou-tçin.

26

809 Kiuen-long-tching , fils de Için-ko-kiuen , tué à 33

816 cause de ses débauches. Kiuen-li, frere de Kiuen-long-tching.

40 Fong-yeou , frere de Kiuen-li. L'an 829 il fait le 60

748

56

823 859

16

Cycle.

An du Après

Cycle. J.‘c. L'INDE. ravage jusqu'à Tching-tou dans le Sre-tchuen.

L'an 858 il fait la guerre dans le Tom-kim. Yeou-long, ou Kim-tchoam-hoam-ti, fils de Fong- 34 877 yeou.L'an 863 il prend la capitale du Tonquin.

L'an 874 il pille Tching-tou capitale du Sletchuen. Fa, ou Ching-mim-ven-you-hoam-ti, fils d’Yeou

42 885 long. Il fait la paix avec les Chinois. Chun-hoa , fils de Fa. L'an 897 les troubles de la

Chine furent cause qu'on n'eut plus de relation pendant quelque tems avec les Rois de Nan

tchao.
Tching-gin-min, regnoit en 914, & il fit des cour-
les dans le Sse-tchuen.

L'an 1076 ce Royaume fut connu sous le
nom de Ta-li.
Kia-ho-yu, regnoit en 1117.
Kia-tchi-hing , regnoit en 1253. Il fut foumis par

Kublai-khan,& fait prisonnier. Alors ce Royau-
me fut détruit.

XIX.

Royaume de LIN-Y E. Ce Royaume confinoit au Tonquin , & il étoit situé au Ven-hienSud de cette contrée. Anciennement les Chinois le nom- tum-kao.

Lie-tai-ki, moient Siam-kiun, c'est-à-dire , le pays des Eléphans ; je fu. crois qu'il comprenoit le Royaume de Siam. Sur la fin des Han , & pendant les troubles qui agitoient la Chine, un Officier , nommé Tçao , eut un fils , appellé Lien, qui se fit Roi de ce pays. Sa postérité lui succéda. Sous un de ses dercendans, nommé Fan-y, fils de Fan-hiong ou Fan-tui, un efclave qui lui appartenoit , nommé Fan-ven , suivit des marchands qui alloient à la Chine , & il étudia les mæurs des Chinois. Quand il fut de retour dans son pays , il instruisit le Roi de Lin-ye ; on commença à bâtir dans ce pays des maisons & des villes , & on fit différens instrumens. Dans la fuite Fan-ven se révolta , empoisonna le Roi , s'empara du trône , & soumit plusieurs pays voisins. Il avoit quarante ou cinquante mille hommes de troupes.

An du Après Cycle.

Cycle. J. c.

L'INDE.

46 1 349

52

[blocks in formation]

Fan-ven. L'an 336 il envoie des Ambassadeurs si
aux Tçin.

L'an 347 il entre dans le Ge-nan , tue le
Gouverneur Chinois , & offre son corps au ciel.
Le Gouverneur de Kiao-tchęou , ou du Ton-

quin , regle les limites entre les deux nations,
Fan.fo, fils de Fan-ven. L'an 353 le Gouverneur
de Kiao tcheou lui fait la guerre.

L'an 372 le Roi de Lin-ye envoie des tri-
buts à l'Empereur des Tçin.
Fan-hiong , regnoit en 382. Il envoie des Am-

bassadeurs aux Tçin.
Fan-hou-ta , regnoit en 399. Il entre dans le

Tonquin. Il est tué par le Gouverneur de Kiao-
tcheou.

L'an 415 le Gouverneur de Kiao-tcheou
bat les Lin-ye.

L’an 417 ces peuples envoient des présens
aux Tçin.
Fan-yam-mai. L'an 420 , en conséquence des

grands avantages que le Gouverneur de Kiao-
tcheou avoit remportés, demande à se soumet-
tre aux Chinois.

L'an 424 il fait des courses dans la Chine.

L'an 431 il est vaincu par le Gouverneur du
Tonquin.

L'an 446 les Chinois entrent dans son pays,
& le ravagent.
Fan-tam-ken-tun , chasse Fan-yam-mai.

54
L'an 491 il envoie des Ambassadeurs aux
Chinois.
Fan-tchu-nong , petit-fils de Fan-yam-mai, chasse
l'usurpateur , & reprend le Royaume.

L’an 502 les Lin-ye envoie des Ambassa-
deurs à Vou-ti, Empereur des Leam.
Fan-ven-tçan , l’an sio envoie à la Chine son fils

qui y reçoit le titre de Général d'armée.
Fan-tien-ki, fils de Fan-ven-tçan.
Pi-tchoui-po-ma , fils de Fan-tien-ki.
Kao-chi-chim-kai , regnoit en 526 & 527.
Kao-chi-liu-che-lo-po-ma, regnoit en 530&534.)

[blocks in formation]

An du Après L'INDE, Cycle.

Cycle. J. C. L'an 5 43 le Roi de Lin-ye fait la guerre dans le Tonquin.

L'an 60s Yam-ti , Empereur des Soui , envoie des troupes dans le pays de Lin-ye, les Chinois passent le Tou-li-kiam, & les Lin-ye , malgré le grand nombre de leurs éléphans , sont battus , leur capitale est prise , & le Général Chinois y fait graver une inscription.

Pendant les troubles qui arrivent à la Chine sur la fin des Soui, les Lin-ye secouent le joug. Teou-li, l'an 630 envoie des présens à l'Empereur

des Tam. Tchin-long , fils de Teou-li. Son Ministre Mo-ho

mon-to-kia-to le fait mourir , & veut s'emparer du trône. Les peuples donnent à Po-lo-muen, ou Brahman , gendre de Tchin-long , le titre de Roi. Celui-ci est déposé par les Grands, qui mettent sur le trône la fille de Teou-li. Mais comme cette Princesse ne pouvoit regner seule,

on choisit Tchou-ko-ti qui épouse la Princefle , & il est déclaré Roi. Alors la famille de Fan fut détruite. Ce Prince regnoit en 756.

L'an 808 le Roi de Lin-ye, qui se faisoit appeller Roi de Hoan, fait des courses dans le Tonquin.

Comme je suppose que ce pays répond à ce que nous appellons aujourd'hui le Royaume de Siam, j'ajouterai ici ce que l'on sçait des Rois qui y ont regné depuis.

Suivant les
Siamois , leur Royaume a commencé vers l'an 855 de J. C.
apparemment après les troubles qui suivirent la destruction de
la famille des Fan qui précede.
Honne-Sourittep-pennaratui-fonanne-bopitra.

Neuf Rois lui succéderent.
Ipoia-fanne-thora-thesma-teperat est le dixieme.

Le onzieme inconnu.
Pra-poa-noome-thele-seri. Ce douzieme regnoit en 1186.

Quatre Rois.
Rama-ti-londi , regnoit en 1349.
Introd. Tom. I. Part. I.

Z

« AnteriorContinuar »