Imágenes de páginas
PDF
EPUB

22

Hum-kienlou.

NIU-ICHE.

An du! Après Cycle.

Cycle. J. c.
Y-chin , petit-fils de Gin-fieou.

60 IS 858
Kien-hoam , frere d’Y-chin.
Hiuen-fie.
Ta-in-tchuen. On ignore si ce Prince succéda im 61

925
médiatement à celui qui précede. Il regnoit en
907.

L’an 926 les Khịtans entrerent dans ce pays avec de nombreuses armées , & en firent la conquête.

XVIII.
Royaume de Kin, ou des Niu-tche.

Les Tartares Niu-tche, ou Niu-tchin, ont encore été bem-hien- appellés Y-leou , So-chin , Ouo-kie, ou Mo-ko. Ils sont situés tum-kao. au Nord de la Corée, & s'étendent jusqu'à la Mer OrienHif. des tale, & au Aeuve Amour. Ils sont les mêmes que ceux qui Mongous.

portent aujourd'hui le nom de Man-tcheous. Ils ont été connus des Chinois dans des tems fort anciens , & de tems en tems ils leur ont envoyé des tributs. Ils étoient gouvernés par différens Chefs. Las dans la suite de la domination des Khitans, auxquels ils étoient soumis, ils entreprirent de se réyolter l'an 1114. Leur Chef nommé O-ko-ta , dont le nom de famille étoit Ouan-yen, les battit en plusieurs rencon

& leur prit une grande étendue de pays. L'an 1118 O-ko-ta fut proclamé Empereur , & donna à la Dynastie le nom de Kin en Chinois , & d'Altoun dans la langue de ces peuples, c'est-à-dire, Or ; c'est de-là que les Arabes les ont appellés Altoun-khans. Les Chinois eurent recours à eux pour détruire les Khitans. Les Niu-tche eurent le dessus, & anéantirent dans l'Orient la puissance des Khitans. Mais introduits par-là dans la Chine , ils ne voulurent plus en sortir, & s'emparerent de toute la partie septentrionale de cet Empire , pendant que l'Empereur des Song fut contraint de se retirer dans le Midi. C'est ainsi que les Chinois imprudence, ont souvent attiré chez eux les étrangers , & se sont donné des maîtres. Les Niu-tche devinrent alors les Souverains de la Tartarie , comme les Huns, les Turcs les Khitans l'ayoient été auparavant. Dans la Chine ils possé

tres ,

, par leur

و :

doient les provinces de Chan-tong , Ho-nan , Pe-tche-li,

N1U-ICHE. Chan-li, plurieurs villes du Kiang-nan & du Chen-si, le Leao-tong, & tout ce qui est au Nord & au Nord-Est , jufqu'aux rivieres de Kerlon , Saghalien-oula, Toula & Orghon.

Le P. Gaubil, dans son Histoire des Mongous, remarque que ces peuples, dans les commencemens , n'avoient ni caractères, ni livres , ni histoire ; mais que l'an 1119 ils inventerent des caractères sur le modele de ceux des Khitans. Ceux qui sont aujourd'hui en usage chez les Niu-tche , s'ils sont les mêmes que ces anciens, comme il y a beaucoup d'apparence, ressemblent assez aux caractères que les Syriens appellent Stranghelo ; ce qui fait croire que les Nestoriens auront eu quelque part à la formation de ces caractères des Niutche,

An du Après
Cycle.

Cycle. J. c.
Tal-rçu-hoam-ti, nommé O-ko-ta , regna 6 64 40 1123

ans, vécut 56 ans. TAI-TÇUNG-hoam-ti , nommé Ou-ki-mai, fils de

52

1135 Tai-tçu , regna 12 ans. HI-TÇUNG-hoam-ti, nommé Ho-lo-ma, petit-fils os

1149 de Tai-tsou , regna 14 ans, vécut 31 an. Heou-fi-tchu, ou Hai-ling-vang , nommé Leang, 18 1161

petit-fils de Tai-tsou , regna 12 ans , vécut 40 CHI-TÇUNG-hoam-ti , nommé Yung , petit-fils

1189 de Tai-tfou , regna 28 ans , vécut 67 ans. TCHANG-TÇUNG-hoam-ti, nommé King, petit- 06

1208
fils de Chi-tçong , regna 19 ans , vécut 41 an.
Tung-hai-kiun-heou ou Tchu-yun-tçi , fils de

I 213
Chi-tçung , regna 5 ans.
SIUEN-TÇUNG-hoam-ti , nommé Siun, petit-fils

I 223
de Chi-tçong , regna 10 ans, vécut 61 an.
GnAl-tçung-hoam-ti , nommé Cheou-fiu, fils de 31

1234 Siuen-tçung, regna II ans. Mo-Ti-tching-lin , regna peu. Cette Dynastie qui a regné pendant 120 ans, a été dé- Hinodes

Mongousa les Mogols, Nation Turque qui étoit soumise aux Niu-tche. Tai-ho , autrement Tchang-tcong , avoit envoyé dans les Hordes des Mogols un de ses parens nommé Introd. Tom. I. Part. I,

Dd

6

ans.

46

5

[ocr errors]

20

truite par

Yun-tsi, pour y lever les tributs. Yun-tsi entreprit de faire N10-tche. mourir Genghiz-khan qui n'étoit alors qu'un simple chef de

Horde , connu sous le nom de Temougin. Celui-ci en ayant été inftruit , résolut de s'en'venger. Après la mort de Tchange tcong , & Yun-tsi étant parvenu à l'Empire fous le nom de Tum-hai-kiun-heou , Ġengiz-khan refusa de reconnoître ce Prince pour Empereur , & de lui payer tribut, il se retira proche le Kerlon, où il rassembla une armée nombreuse, à la tête de laquelle il marcha vers les pays soumis aux Kin. Ce fut-là l'origine de la guerre qui s'éleva entre les deux nations des Mogols & des Niu-tche. Oetai-khan qui fuccéda à Gengiz-khan , continua de faire la guerre aux Niutche, & assiégea Ju-ning-fou. Gnai-ti , Empereur des Kin, voyant le malheureux état où cette ville étoit réduite, les - habitans étant obligés de manger les bottes, les selles, & même les vieillards & les prisonniers, voulut faire un dernier effort, mais il fut repoussé ; il remit alors l'Empire à Tching-lin , & s'enferma dans un palais où il ordonna

que l'on mît le feu, ce qui fut exécuté l'an 1234. Tching-lin pés rit dans le tumulte. Alors cette Dynastie fut détruite.

XIX.

Dynastie des Tçım. Sous le regne de l'Empereur Chin - tçung , autrement Hift. de la nommé Van-lie, les Tartares Orientaux, connus ancienneConquête de da Chine. ment sous le nom de Niu-tche , & à présent sous celui de

Man-tcheous, commencerent à se rendre redoutables. Ils étoient descendus de ces anciens Kin qui avoient possédé autrefois une partie de la Chine, & qui avoient été vaincus par les Gingizkhanides. Ils étoient partagés en sept Hordes. En 1586 les Chinois leur avoient permis d'étendre leurs habitations jusques dans le Leao-tong, mais dans la suite le Vice-roi de cette province voulut, sans aucun sujet, les obliger de se retirer, & marcha contre eux à la tête d'un grand corps de troupes ; alors les Man-tcheous prirent les armes , & le défendirent. Ils se donnerent un Roi qui prit le titre de Tai-tsou. Il étoit Chef de Horde, & né dans un village de la Tartarie, appellé Kioro. Sous la conduite de ce Prince les Man-tcheous s'emparerent de plusieurs places qui apparte,

du Halde:

noient aux Chinois. Tai-tsou entra avec une puissante armée

Niu-TCRs. dans le Leao-tong , & s'empara de Kai-yuen. Cette victoire ne l'éblouit pas ; il écrivit à l'Empereur pour lui offrir de mettre bas les armes si on lui donnoit satisfaction ; mais le peu de cas que l'on fit de fa lettre l'irrita tellement, quil jura d'immoler deux cents mille Chinois. Il pénétra jusques dans le Pe-tche-li, dans le dessein d'assiéger la capitale de l'Empire. Mais il fut repoussé , & obligé de se retirer dans le Leao-tong , où il prit le titre d'Empereur. L'année suivante il rentra dans la Chine , & pensa prendre la capitale. Dans ces entrefaites Chin-tçung mourut. Kuang-rçung lui fuccéda , & regna peu. Hi-tçung monta sur le trône. Il se mit en état de résister aux Tartares, en rassemblant des troupes de tous côtés. Il y eut plusieurs combats entre les deux nations. Ce fut sous le regne de ce Prince que mourut Tai-trou Roi des Tartares, qui eut pour successeur Tai-tcong. Après la mort tragique du dernier Empereur des Mim, Ou-san-koue-l'appella à son secours , & l'introduisit dans la Chine. Tai-tçung y entra avec quatre-vingt mille hommes; mais il mourut peu de tems après. Dans la suite son fils Chun-tchi , qui n'étoit âgé que de six ans , fut proclamé Roi sous la tutelle d'Amavam. Le jeune Prince fut conduit droit à Pe-king que les rebelles avoient abandonnée , & il y fut déclaré Empereur l'an 1644. Il marcha ensuite dans les provinces méridionales , & fit arrêter Hung-kuang , Prince de la famille des Mim, qui avoit pris le titre d'Empereur à Nan-king. Il soumit également tous les autres rebelles qui s'étoient cantonnés dans les autres provinces, & se rendit insensiblement maître de tout l'Empire. Sa Dynastie porta le nom de Tçing.

An du Après

Cycle. Cycle. J. C.

[blocks in formation]

Tai-tfou-kao-koam-ti, ou Ta-che, autrement Tien-| 73

mim. On fixe la premiere année de son regne

à l'an 1616. Tai-rçung-ven-hoam-ti, autrement nommé Tien

tcong , ou Tcong-te , ou Mir-hache , ou Nol-hache , fils de Tai-tsou. Après la mort les ManIcheous établissent parmi eux un Gouverne

[blocks in formation]

38

NIU-ICHE.

An du Après
Cycle.

Cycle. J. c.
ment républicain. Après quoi ils nomment

Chun-tchi,
CHI-TÇU-tcham-hoam-ti, ou Chun-tchi, neveu de

1661
Tai-tçung, âgé de 80 ans, regne 18 ans. Il est

le premier Empereur de la Chine.
Kam-hi , fils de Chi-tçu , regna 61 an , mort le 74

39 1722
20 Décembre.
Yum-tchim , fils de Kam-hi , âgé de 58 ans , re-

52 1735
gne 13 ans.
Kien-lung, fils d’Yum-tchim , à present regnant.

Les Princes de cette Famille sont encore sur le trône de
la Chine qu'ils possedent paisiblement, avec une grande pare
sie de la Tartarie.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »