Imágenes de páginas
PDF
EPUB

FAMILLES
IMPÉRIA-
LES,

206

fu.
Kam-mo.

An. du Avant
Cycle.

Cycle. J. C.
Vang-tching , après avoir regné 1 an & 8 mois,

fon Etat fut partagé en deux. Il conserva tou

jours le nom de Han, & regna 2 ans 4 mois. 42 32 Tching-tchang regna 3 mois, & le soumit aux Han.

33 205 Royaume de Ho-nan. La partie du Royaume de Han, qui en fut séparée, porte le nom de Royaume de Ho-nan , & la capitale étoit Lo-yang. Chin-yang qui commença à regner l'an 208 avant J. Ć. ne regna que 9 mois, & fut soumis aux Han.

VIII.

Dynastie des Han. Lieou-pang , fondateur de la Dynastie des Han , étoit ori- Lie-tai-kiginaire de la Province de Kiang-nan , & prétendoit descendre de l'Empereur Yao: mais il n'est pas nécessaire de remonter Han-chow, à une origine si incertaine , & même si fabuleuse, moins propre à lui faire honneur que ses grandes qualités. Lieoupang fut donc un soldat de fortune, d'abord chef de voleurs, qui sçut tirer parti des troubles de son pays. Pang est son nom, & Lieou celui de sa famille. Il s'empara d'une place, & s'attacha ensuite au service du Roi de Tçou. Avec les armées de ce Prince, il défit les Tsin, & l'Empereur fut obligé de lui remettre les ornemens Impériaux. Il se rendit maître de plusieurs villes, & l'an 206 ayant J. C. il prit le titre de Roi de Pou , & mit sa cour à Han-tchong-fou. Il subjugua fuccessivement tous les petits Royaumes qui subsistoient, dompta tous les rebelles , rétablit le calme dans toute la Chine , encore plus par la clémence que par la force de ses armes. Après avoir été reconnu Empereur, il donna à sa Dynastie le nom de Han, & elle fut une des plus célèbres qui ait poffédé la Chine. Elle eut dans la suite de fréquentes guerres à soutenir contre les Tartares. Ces peuples , sous le regne de Chi-hoam-ti , avoient été forcés de se retirer plus avant dans le Nord vers les sources du Selinga. Pendant les troubles qui Introd. Tom. I. Part. I.

D

LES,

و

suivirent la destruction des Tsin, ils se rapprocherent du côté Familles du Midi & ne cesserent de faire des incursions dans la Chine. IMPÉRIA

Ces guerres mirent les Chinois dans le goût de sortir de leurs frontieres. Ils franchirent les montagnes qui les séparent de la Tartarie , ils traverserent les deserts & pénétrerent jufques dans le Maouarennahar. Ce n'est pas que je croie qu'auparayant les

pays

Occidentaux leur fuflent inconnus. Je ne doute point que les Chinois n'ayent eu des relations avec les anciens Persans & les autres peuples , mais l'Histoire qui précede le tems des Han eft fi abbrégée qu'on y a négligé tout ce qui regardoit l'Occident ; d'ailleurs ce commerce a dû être moins fréquent , surtout de la part des Chinois , pendant presque tout le regne de la Dynastie des Tcheou, qui ne fut qu’un tems de troubles. Ce n'est donc que sous les Han

que l'Histoire commence à nous apprendre que la nation Chinoise jouoit un grand rôle dans l'Orient. Sous le regne de ces Princes le Tum-kim & la Cochinchine étoient des Provinces de l'Empire , de même qu'une partie de la petite Bukharie. Un Oficier Chinois qui résidoit vers Aksou en étoit le Gouverneur. C'est sous cette Dynastie que les Juifs s'établirent à la Chine, & ils s'y sont maintenus depuis jusqu'à notre tems , qu'ils ont été retrouvés par nos Missionnaires. Les Chinois appelloient leur Religion Tiao-kin-kiao , ce qui désigne que ces Juifs * s'abstiennent de fang , & qu'ils coupent les nerfs & les veines des animaux pour le faire sortir. Il y a lieu de croire que les Chrétiens y pénétrerent aussi dans le même tems. Cette famille a été partagée en deux branches, l'une d'Occident & l'autre d'Orient.

Branche des S1-HAN ou des Han d'Occident. Ces Han tenoient leur cour dans la ville de Tchang-gan, que l'on confond aujourd'hui avec Si-gan-fou dans le Chen-li,

* Ces Juifs donnoient à leur Loi le feptieme Recueil des Lettres Edifiantes. nom de Kou-kiao , l'ancienne Loi , Tien- Mais on verra par les liaisons que les kiao, la Loi du Ciel, Iselalh-kiao, la Loi Chinois eurent alors avec l'Occident, d'Ifrael. Je n'ai jamais rencontré ces que ces traditions sont bien fondées, & noms dans les Livres Chinois , & je n'en qu'il seroit difficile que cela ne fût pas parle ici que d'après les traditions de arrivé : on doit dire la même chose des ces Juifs, qui font rapportées dans le Chrétiens.

quoique cette ancienne capitale ne soit pas précisément sur

FAMILLES le même terrain que la nouvelle. Ils ont commencé l'an 31 IMPÉRIAdu Cycle , 207 avant J. C. & ils ont regné pendant 2 14 ans. Les. Sous les premiers Princes il y avoit encore quelques petits Souverains dans les Provinces méridionales, telles kien & Kouam-tong.

que Fo

[blocks in formation]

Cycle. Tai-tçou-KAO-hoam-TI * vécut 53 ans , regna 42

12 ans. Hiao-Hoer-hoam-ti, fils de Kao-ti, vécut 24 ans,

regna 7 ans ; mort sans enfans. Kao-hoam-HEOU-LIU-chi, femme de Kao-ti, vécut

71 ans, regna 8 ans. Tai-cong-hiao-VEN-hoam-TI, ils de Kao-ti, vé

43 cut 46 ans , regna 23 ans. Hiao-KIM-hoam-Ti, fils de Ven-ti , vécut 40 ans,

regna 16 ans. Chi-cong-hiao-voi-hoam-TI, fils de Kim-ti ,

44 vécut 71 ans, regna 54 ans.

Ce Prince fut le premier qui établit le Nienhao , ou nom d'année. Ces noms sont composés ordinairement de deux caractères chinois , qui signifient, par exemple ,grande lumiere , grand vainqueur, &c. L'Empereur en montant sur le trône, prend un de ces noms , qui a communément rapport à quelque événement; on ne l'appelle que de ce nom , & il sert de datte dans l'Histoire & les Actes; on dit la premiere, la seconde, ou la troisieme d'un tel nom. Il est presque toujours arrivé que les Empereurs en ont changé plusieurs fois pendant leur regne, & chaque changement fait une nouvelle époque dont on datte. L'an 126. avant J. C. ce Prince envoya

le général Tchang-kiao dans l'occident. Voici en peu de mots un état des pays qu'il parcourut,

* Comme j'ai rapporté les noms en- Ce qui eft en petites majuscules est cet tiers des Empereurs Chinois , & que ces abregé : ainsi on dira. Káo-11 , Hoelnoms sont trop longs pour les indiquer II, VEN-TI, &c. ordinairement, les Chinois les abrégent,

An du | Avant Cycle. J. C.

FAMILLES
IMPÉRIA
LES.

Cycle.
& dont il fit la relation à son retour , l'an 11s.
Il sortit avec cent Chinois par le Chen-fi, du
côté de Lin-tao-fou. Il se rendit aux environs
du fleuve I-li , dans le pays des Ou-liun. De-là
il alla dans celui de Ta-ouan, vers Fergana
dans le Maouarennahar. Il parcourut ces pays,
le Captchaq & le Khorasan. Il se trouva dans
une bataille que les Scythes donnerent aux
Parthes. Il connut par des relations la Perse &
la Sarmatie Asiatique. Les marchandises de
l'Inde qu'il vit dans le Khorasan exciterent sa
curiosité, & il voyagea dans la partie de l'In-
de où sont aujourd'hui les Etats du Mogol. De-
puis ces premieres connoissances les Chinois ne
cefferent d'être en relation avec tous ces peu-
ples. Ils reçurent des ambassadeurs de Kasch-
gar, d’Yerken , de Khoten , & autres.

L'an 104 l'Empereur envoia son général Li-
kuam-li à Ta-ouan ou Fergana , à la tête d'une

armée.
Hiao-TCHAO-hoam-Ti fils de Vou-ti,vécut 21 an,

regna 13 ans.
Tchong-tçong-hiao-siven-hoam-T1, arriere-petit- 45
fils de Vou-ti , vécut 43 ans , regna 25.

L’an 72 avant J. C. il donne une princesse
Chinoise en mariage au Roi des Ou-liun près

[blocks in formation]

de l'Ily.

[blocks in formation]

L’an 71 il soumet les peuples d'Aksou.
Hiao-Yuen-hoam-ti , fils de Siuen-ti, vécut 43

ans , regna 16 ans.
Hao-TCHING-hoam-TI , fils d'Yuen-ti, regna 26
ans, meurt à la troisieme lune.

L'an 25 avant J. C. le Roi de Samarcande
avoit tué des ambassadeurs Chinois. Ce Prince
y envoya une armée qui détrôna le Roi de ce
pays, & en mit un autre.

L’an 11 avant J. C. les peuples du Cap-
tchaq lui envoient des présens.
Hiao-GNAI-hoam-ti, arriere-petit-fils d’Yuen-ti,
regna 6 ans, meurt à la sixieme lune.

L'an i avant J. C. le Roi des Ou-liun, près
de l'Ily, vient à sa cour.

[blocks in formation]

2

An du Après
Cycle.
Cycle. J. c.

FAMILLES

IMPÉRIAHiao-pim-hoam-Ti , arriere-petit-fils d’Yuen-ti ,

46

LES.

S vécut 14 ans , regna s ans , tué par Vam-mam dans l'hy ver à la douzieme lune.

L'an 2 de J.C. des Barbares du Midi , nommés Hoam-tchi (a), éloignés de trente mille

lis de Si-gan-fou, lui envoient un Rhinoceros. IoU-TSE-ING-kiu-nie , descendant de Siuen-ti , 6

9 regna 3 ans , déposé dans le printems à la premiere lune.

Vang-mang neveu de l'Impératrice femme de Yuen-ti, avoit profité du crédit de cette Impératrice pour s'avancer jusqu'aux premieres charges de l'Empire. Il rendit des services aux Empereurs, & leur fit encore plus de mal ; il fit mourir Pim-ti , & mit son successeur sur le trône pour l'en dépouiller quelque tems après, ne lui laissant que le simple titre de Kum.

Cycle (An du Après

Cycle. J. c. Vang-mang, usurpateur, regna 14 ans. Tous les

23 peuples de la Corée , jusqu'à la mer Orientale , lui font soumis. Il abolit entierement le nom de Han , & y substitua celui de Sin , espérant établir une dynastie de ce nom , mais quelques troupes du parti des Han étant entrées dans Si-gan-fou , le tuerent , & son corps fut mis en

pieces. Ti-hiuen , mis à la place de Vang-mang par les

2+ troupes. Il regna 2 ans, en y comprenant la derniere de Vang-mang , déposé à la neuvieme lune. On le nomme encore Hoai-yam-vam.

Branche des TonG-HAN, ou des Han d'Orient. Kouam-vou-ti qui en est le fondateur, descendoit de Kimti ; il leva des troupes, s'empara de l'Empire, & rétablit la Dynastie des Han. Comme il transporta la cour plus à l'Orient, c'est-à-dire , à Lo-yam dans le Ho-nan , cette nouvelle

(a) Ce mot signifie doigts jaunes , ap- dans l'Inde. Mais j'ignore la véritable paremment parceque les habitans se les position, peignoient de cette couleur. Il eft fitué

20

21

« AnteriorContinuar »