Imágenes de páginas
PDF
EPUB

MOGOLS

1294

à son ambition, elle fit périr ses flottes. Kublai fit un des plus grands Princes qu'il y eut dans l'Orient ; il possédoit la Chine, le Pegou, le Tibet, toute la Tartarie ; la Cochinchine, le Tonquin & la Corée lui payoient tribut , & les autres Princes Mogols, qui étoient établis en Perse & dans le Captchaq, le reconnoissoient pour le gra:id Khan, & lui obéifioient. Mais sous ses successeurs ils commencerent à secouer le joug , & les Yuen furent bornés à la Chine & à une partie de la Tartarie.

An du Après Cycle.

Cycle. J. C.
CHI-TÇU-ven-hoam-ti , ou Hopili , ou KUBIAI-67

31
KHAN, fils de Touli-khan, commence à regner
l'an 57 du Cycle 66, à la quatrieme lune. Il
mourut le dix-neuvieme jour de la premiere lu-
ne de l'an 31. Il regna 35 ans, & vécut 80

ans. Sous son regne Marc-Paulétoit à la Chine.
TCHIM-TCUNG-kin-mim-kuam-hiao-hoam-ti, ou 44 1307

TIMOUR-KHAN, fils de Hakim , fils de Kublai,
commença à regner à la quatrieme lune de l'an
31. Il vécut 42 ans , regna 13. Il mourut à la

premiere lune de l'an 44.
VOU-TÇUNG -gin - hoei-fuen-hiao-hoam-ti, ou

1311
DGENESEK-KHAN, fils de Termepilai , fils de
Hakim, fils de Kublai , vécut 31 an , regna 4
ans ; commença à regner à la cinquieme lune de
l'an

44 Il mourut à la premiere lune.
GIN-TỴUNG-chim-ven-kin-hiao-hoam-ti, ou AL 57 1320

GIAPTOU-KHAN, fils de Termepilai, vécut 36
ans , regna 9 ans ; commença à regner à la troi-
sieme lune de l'an 48 , & mourut à la premierę

lune de l'an 57.
IM-TÇUNG-joui-chim-ven hiao-hoam-ti , ou Chi-

1323
TEPALA , fils d’Algiaptou. Il commença à re-
gner à la troisieme lune de l'an 57. Il fut tué
âgé de 21 an, à la huitieme lune de l'an 60. Il

regna 4 ans.
Tal-Tim-hoam-TI, ou YESONTIMOUR-KHAN, 68 5

fils de Canmala , fils de Hakim. Il commença
à regner à la neuvieme lune de Pan 60. Il mou-
rut à la cinquieme lune de l'an 5. Il regna s ans,
vécut 26 ans,

48

60

1328!

An. du Après MOGOLS, Cycle.

Cycle. J. c. MIM-TÇUNG-ye-hien-kim-ħiao-hoam-ti, ou Cou

6

1329 CHILAI-KHAN , fils de Dgenesek, commença à regner à la premiere lune de l'an 6. Il mourut à la huitieme lune. Il vécut 30 ans , regna 8

mois; non compté. VEN-TCUNG-chim-mim-yuen-hiao-hoa-ti , ou 9 | 1332

DAOU ATMOUR - KHAN , fils de Dgenesek , commença à regner l'an 6. Il mourut à la huitieme lune de l'an 9. Il regna s ans, & vécut.

29 ans. NIM-TCUNG-chum-chim-lu-hiao-hoa-ti ,

ILINTCHIPAN , fils de Couchilai-khan ; commença à regner à la dixieme lune de l'an 9, ou 1332. Il mourut à la onzieme lune ; regna 2

mois, & vécut 7 ans. Il n'est pas compté. Chun-hoam-TI, ou TOCATMOUR-KHAN, fils

45 1368 de Couchilai , commença à regner à la fixieme lune de l'an 10; vécut si an, regna 36 ans. Sous son regne Jean de Mandeville étoit à la Chine..

L'Empereur Chun-ti ne fut pas plutôt sur le trône, qu'on le connut pour un Prince dont le caractère inconftant, porté au plaisir & ennemi des affaires , ne manqueroit pas de caufer des troubles ; les Grands s'en apperçurent; plusieurs en profiterent ; un petit nombre l’aida par des conseils. Il s'en rapporta trop à les Ministres ; la fainine survint qui causa de grands ravages dans son Empire. Il y eut des mécontens en différentes provinces. Dans le Ho-nan un rebelle , nommé Han-lin-eul, prit le titre d'Empereur , & donna à fa famille le nom de Song. Un autre, nommé Tchou , parut dans le Kiang-nan, bien-tôt celui-ci se trouva à la tête de dix mille hommes, & se rendit maître de plusieurs places. Tous les différens rebelles faisoient de plus en plus des progrès malgré les efforts des troupes que Chun-ti envoyoit contre eux. La cour étoit pleine d'intrigues. Le Prince héritier aspiroit au trône , & cherchoit tous les moyens d'engager Chun ti à y renoncer. Mais la chose ne réussissant pas, plusieurs Miniftres furent exposés au ressentiment de ce même Prince

MOGCLS,

propre famille.

héritier. Plusieurs furent empoisonnés, d'autres condamnés
à mort. Ces actions augmenterent la division qui n'étoit déja
que trop grande. Les Ministres sages & expérimentés s'éloi-
gnerent de la cour , & chercherent un asyle contre la tem-
pête qui se formoit. Deux scélérats étoient à la tête des af-
faires , & l'Empereur n'étoit inftruit de rien. Chun-ti fut en-
fin obligé d'avoir recours aux Princes qui étoient en Tar-
tarie ; mais on ne lui proposoit du secours que pour con-
server la Chine à la nation Mogole, & le faire descendre
du trône. Il fut donc obligé d'armer contre sa propre

Le rebelle Tchou prit quelque tems après le titre de
Roi de Ou, & devint très-puisiant. Tchou réussissoit par-
tout , Chun-ti perdoit de tous côtés. Les Chinois s'appro-
cherent de la capitale de l'Empire. Aussi-tôt Chun-ti fit as-
sembler tous les Grands de l'Etat , & les assura qu'il avoit
pris la résolution de repasser en Tartarie. Plusieurs se jet-
terent à ses pieds , &, les larmes aux yeux , offrirent de mar-
cher à l'ennemi , soutenant que l'on devoit plutôt mourir ,
que de fuir aussi honteusement. Chun-ti ne les écouta point;
& dès la nuit suivante, avec les Princes & Princesses de sa
famille, il se mit en route pour la Tartarie, & fa capitale
fut prise. Alors la Dynastie des Yuen fut entiérement éteinte;
mais le Prince héritier fonda à Cara-corom une nouvelle Dy-
nastie qui fut appellée les Yuen du Nord. Les Mim prirent
leur place dans la Chine,

XLI.
Dynastie des Yuen du Nord, ou Khans des Kalcas Mogols.

Après que Tchou, ou Houm -vou, fondateur de la Dynastie
des Mim, eût chassé de la Chine les Tartares Mogols, qu'il
eût défait leur dernier Empereur , nommé Chun-ti, & l'eût
obligé de repasser en Tartarie , Bisourdar-khan , fils de Chun-
ti, fonda au-delà du grand desert de Chamo une nouvelle
Dynastie des Yuen , qui fut appellée les Yuen du Nord.
Ces Princes s'établirent sur les rivieres de Selinga, d'Or-
khon , de Toula & de K erlon. Telle fut l'origine de l'Em-
pire des Kalkas , nom que portent aujourd'hui les descendans
de Genghiz-khan. Ils y vivent à l'ancienne maniere des
Tartares, c'est-à-dire , qu'ils conduisent leurs

plaines

[ocr errors]

troupeaux de

MOGOLS.

plaines en plaines, logés sous des tentes qu'ils font tirer

par
des bæufs.

Je n'ai trouvé dans aucun Historien une liste exacte des Ye-tum-chi.
Khans des Kalcas descendus de Genghiz-khan ; j'ai cru ce-
pendant devoir transcrire ici ceux de ces Princes que quelques
Écrivains Chinois , & quelques-uns de nos Voyageurs nous
ont conservés.
Yesourdar-khan, fils de Chunti.
Doghouz-timour , tué.
Ye-fo-ti-ulh.

Ces trois Princes se sont succédé ; ensuite toutes les Hordes fe
disperserent , & se soumirent à la Chine.
Puen-ya-chi-li , regnoit vers l'an 1400.

Mohammed , surnommé Chun-nim-vam ;

O-lou-tai , ou Ordai , surnommé Ho-nim-vam. Ces deux Princes
étoient petits Khans en même tems.

Vers l'an 1425 Ordai fut tué par Mohammed,
Mohammed chun-nim-vam , déposé après l'an 1425. .
To-to-po-hoa lui succede.

Avant l'an 1688 les Kalcas étoient gouvernés par trois
Princes qui étoient freres.
Chefactou-khan, dépouillé de ses Etats par les Eleuthes.
Tousictou-khan, qui se sauva.
Chechin-khan , reconnu en 1691 pour Khan des Kalcas.

Depuis que les Tartares Man-tcheous sont maîtres de la
Chine, les Mogols Kalcas sont beaucoup déchus de leur
puissance. Les Chinois ont donné des titres & des terres à
ces Princes ; & par cette division leur Empire s'est en quel-
que façon comme anéanti , quoiqu'il y en ait un qui porte
toujours le titre de grand Khân des Kalcas.

XLII.

KHANS Kamoul, La ville de Kamoul, Kamil , ou Hami, située à l'Orient Ye-tum-chig du pays des Igours, & au Nord-ouest de la province de Chen-li, a formé dans la Tartarie un Etat particulier qui n'étoit point soumis aux Khans de la petite Bukharie. Vers l'an 713 de J. C, une famille , nommée Tchin, s'y étoit Introd. Tom. I. Part. I.

Nn

[ocr errors]

établie , & avoit possédé cette ville & les environs. Il y a MOGOLS.

eu 10 Princes, dont les noms nous font inconnus. Lorsque
les Mogols eurent fait la conquête de la Tartarie , Kamoul
tomba fous leur domination, & refta sujette aux Khans def-

cendus de Genghiz-khan, qui regnoient dans la Chine. Sur
la fin du regne de ces Mogols, & vers le commencement
de l'établissement des Mim dans la Chine , Hona cheli tche
fut fait Roi de Kamoul. J'ignore s'il étoit de la famille de
Genghiz-khan.
Hona cheli tche.
Ganke-timour , son frere , lui succeda. Il regnoit l'an 1397. Il portoic

le titre de Tchung-chun-vam.
Toto fou, fils d’Hona cheli tche , lui succéda. Il mourut l'an 1404
Keli-timour, son parent, lui succéda.

Les Princes qui lui ont succédé sont inconnus. Kamoul fut soumise aux Eleuthes , & ensuite aux Chinois qui la possedent encore.

XLIII.

Mogols de Perfe, ou de l'Iran. Aboulfedha Houlagou-khan, petit-fils de Genghiz-khan , avoit été en

Hist. des voyé dans la Perse par l'Empereur Mangou-khan , pour souTatars.

mettre les Khalifs. Après que Houlagou se fût rendu maî. tre de Bagdad, il s'avança jusqu'en Syrie , qu'il soumit

. Il ne retourna pas en Tartarie avec ses troupes,

& il resta dans la Perse, où il établit fa cour à Tauriz. Il parut favoriser les Chrétiens , & fit continuellement la guerre aux Mahométans. Il n'étoit pas cependant un Roi absolu, on ne mettoit point son nom sur les monnoies, mais celui de Mangou-khan , dont il n'étoit regardé que comme le Lieutenant, ce qui dura jusqu'au regne d'Argoun-khan , fils d'Abakakhan. Argoun commença à joindre son nom à celui du grand Khan qui étoit à la Chine, mais Mahmoud cazan-khan , fils d'Argoun , alla plus loin. Il retrancha le nom du grand Khan, & se rendit maître absolu, disant qu'il ne devoit son Empire qu'à son épée.

Ces Mogols de Perse , après avoir soumis une grande partie de la Syrie, pénétrerent jusques dans l'Alie mineure ,

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »