Imágenes de páginas
PDF
EPUB

du Gihon, jusqu'à la mort de Batou qui regnoit dans le Captchaq. L'an 653 de l'Hegire, de J. C. 1255, il passa le Asie. Gihon, & fit marcher ses troupes vers les châteaux des Ifmaéliens , qui étoient amis de Bereké khan , fuccefleur de Batou khan. Il les fit raser. Rokneddin lui fit dire qu'il se soumettoit, mais Houlagou ordonna qu'il vînt en personne. Rokneddin brouillé avec ses troupes , fut alors obligé de se fauver auprès d'Houlagou. L'an 655 de l’Hegire, de J. C. 1257, il fut envoyé à Caracorom , où Mangou khan le fit égorger avec toute sa famille, & ordonna qu'on traitât de même ceux qui étoient restés dans leur pays , aux environs de Cazvin. Ces Princes ont regné pendant 171 ans.

Ceux qui demeuroient en Syrie , ne furent détruits que plusieurs années après, c'est-à-dire , l'an 671 de l'Hegire, de J. C. 1272, que Bibars, Sulthan d'Egypte, les alla attaquer , & leur enleva le reste de leurs châteaux. Les Druses paroissent être des restes de ces sectaires.

XVII. Les Rois de PERSE, ou Sopis. Dgiounaïd est le plus ancien Prince de cette famille dont l'Histoire fale mention. Il defcendoit d’Aly par Housaïn. Ayant levé quelques troupes, il alla faire des courses dans le

pays des Georgiens, il en remporta de grandes dépouilles ; mais à son retour dans le Schirouan il fut tué par les habitans. Son fils Scheikh haïdar, à fon imitation, se mit à la tête d'environ 6000 hommes , & fit de nouvelles courses en Georgie ; ensuite pour venger la mort de son pere , il vint fondre sur le Schirouan , mais il y fut aussi malheureux que Dgiounaïd. Il y périt misérablement. L'an 893 de l'Hegire , de J. C. 1487, Yar aly & Ismaïl, deux de ses enfans , fe fauverent. Le dernier est le premier Prince de cette Dynalie, qui ait regné en Perse. D'abord tombé entre les mains de Yacoub begh, de la Dynastie des Turkomans , il fut retenu dans les fers , dont il ne sortit avec son frere qu'après que Rustam mirza fut monté sur le trône des Turkomans. Il fut obligé, par les ordres de ce Prince, de rester auprès du tombeau d'Yacoub begh en habit de Faquir. Sous le regne d'Ogourlou , il trouva le moyen de s'échapper,

ASIE.

& sous Alvand, l'an 905 de l'Hegire , de J. C. 1499 , Ismail se mit à la tête d'un grand nombre de sectateurs d’Aly il batrit Alvand , & fit la conquête de l’Adherbidgiane. Il prit le titre de Schah , ou de Roi. Il soumit le Schirouan, le Diarbekr , & quelques autres provinces qui le rendirent trèspuissant. C'est ainsi qu'il jetta les fondemens de la puissante Dynastie des Sofis qui ont regné dans la Perse.

An de An de

l’Heg. J. C. Ismail Sophi , fils de Haïdar , regna 24 ans , vécut 38 ans. 930 1524 Schah thamalp, fils d’Ismail , mort dans le mois Sepher. 984 1576

Il regna 54 ans.
Schah ismail , fils de Thamasp, mort, le 13 de Rama- 985 1577

dhan.
Mohammed khodabendé, fils de Thamasp.

993 1585
Emir hems, fils de Khodabendé, regna quelques mois.
Schah abbas I, fils de Khodabendé, regne 45 ans.

1039 1629 Sain mirza , surnommé Schah Sophi , petit-fils d’Abbas. 1052 1642 Schah abbas II, fils de Schah fophi , mort le 25 Sep-1077) 1666

tembre.
Schah soliman, autrement Sophi mirza , fils d’Abbas II, 11051 1694

mort au mois de Juillet.
Schah housain, fils de Soliman , dépouillé.

1722 Schah thamasp, fils de Schah houfaïn , regne au milieu

des troubles causés par les Aghouans.

Les débauches de Schah housaïn & les désordres qu'elles 'occasionnerent dans le Gouvernement causerent la perte de cette famille. Mir-veïs fut proclamé Roi par les Aghouans, il attaqua

le Roi de Perse, mais il n'eut pas le tems de goûter les fruits de sa révolte ; fon frere qui lui succéda , fut aussi-tôt dépouillé par Mahmoud; Houfaïn fut obligé d'abdiquer la couronne. Ispahan fut prise , & Mirza fophi, fils de Houļaïn , fut obligé de prendre la fuite. Afchraf chassa Mahmoud, & regna à son tour , mais il fut chassé par Thamasp kouli khan , qui remit d'abord sur le trône Schah thamalp, & l'en fit descendre ausli-tôt , pour y monter lui-même. Ainsi toute la puissance des Sofis fut anéantie.

XVIII.
Les Rois d'ORMUS.

Asie. Ormus est une ville très ancienne qui appartient à la pro- d'Herbeloso vince de Kerman. Elle a formé un Royaume particulier ,

Texeira. dont l'histoire ne nous est point connue. Un Historien fait remonter la fondation de cette ville à un Mohammed, Prins ce de l’Yemen, de la famille des Hémiarites. Ce Prince ayant

été défait par un de ses voisins, traversa le Golfe Persique , & vint demeurer dans le Kerman , où il bâtit cette ville qui n'est pas fort éloignée de la mer; ensuite les Seljoucides, par

leurs incursions, obligerent les habitans de se retirer dans une isle voisine , située à l'embouchure du Golfe Persique, où ils bâtirent la ville qui subsiste aujourd'hui sous le même nom. Texeira a rapporté une liste de ces Princes; nous ne la croyons pas des plus exactes

mais l'impossibi lité de la rectifier nous oblige de la transcrire telle qu'il la donne,

An de An de

l'Heg. J. C.
Schah mohammed drahemkub:
Soliman , fils de Mohammed.
Ifa, fils de Soliman.
Laschkari , fils d'Iffa.
Kaikobad, fils de Laschkari.
Ilja, fils de Kaikobad.
Mahmoud , fils d'Iffa.
Schahan schah , fils de Mahmoud,
Emir schehabeddin.
Emir seifeddin.
Schehabeddin mahmoud , fils d'Iffa.
Emir rokneddin mahmoud, cousin de Schehabeddin.
Emir seifeddin noferat, fils de Rokneddin.
Masoud.
Emir bohaeddin ayaz seifin , esclave.
Emir azzeddin gordan schah.

717 13181
Emir mobarezeddin bahram schah, fils de Gordan.
Emir schehabeddin youfouf.
Emir schehabeddin , fils de Gordan schah.

745 | 1345
Malek nedhameddin.
Touran schah, fils de Schah cothbeddin,

779 1378 Masoud , fils de Touran schah. Introd, Tom, I. Part, I.

Xx

[ocr errors]

An de An del

l'Heg. J. C.
Schehabeddin, fils de Touran schah.
Salgour schah, fils de Touran schah.
Schah avis.
Seifeddin.

En 1705 Don Alphonse Albuquerque , Portugais, se rendit maître de cette ville ; & depuis elle a passé sous la dos mination des Rois de Perse.

Novairi.

CONQUESTE D'AFRIQUE.

Après qu'Othman, fils d'Affan , eut été proclamé KhaAFRIQUE. lif, il déposa Amrou , fils d’Al-all,

fils d’Al-ass, du gouvernement d'EBencaldoun gypte, & mit à sa place Abdallah, fils de Saad. Celui-ci

obtint du Khalif la permission de passer en Afrique, pour у étendre l’Empire des Musulmans. Avec une armée de vingt mille hommes il arriva vers l'an 27 de l'Hegire, de J. Č. 647, devant la ville de Tripoli de Barbarie. Il en commença le siege , mais l'arrivée d'une flotte des Grecs l'obligea de le lever, & il alla au-devant des Grecs qu'il défit. Il assiégea ensuite Cabes, battit en plufieurs rencontres les Grecs, & s'empara de plusieurs villes , entre autres, de celle de Soubaithala, où rélidoit le Gouverneur.

L'Empereur de Conftantinople informé des progrès des Musulmans dans l'Afrique , y fit faire des levées considérables d'argent. Les peuples, mécontens de ces exactions, implorerent le secours du Khalif Moavia , fils d’Abou sophian , qui envoya en Afrique Moavia, fils de Khadidgé, l'an 45 de l’Hegire, de J. C. 665. D'un autre côté, l'Empereur de Constantinople envoya trente mille hommes, qui camperent sur le bord de la Mer à Santbartah. Les Musulmans les vinrent attaquer, & emporterent cette ville d'assaut. Ce fut-là la seconde expédition en Afrique.

La troisieme fut entreprise par Oucba , fils de Naphi , qui у fut envoyé l'an 5o de l'Hegire , de J. C. 670, par le mêne Khalif Moavia. Cet Officier, après l'expédition d'Amrou, étoit demeuré dans Barca & Rouila, où il ayoit rals

semblé les Berbers qui avoient embrassé le Mahométisme. Moavia lui donna de nouvelles troupes , avec lesquelles il

AFRICĆE. passa en Afrique. Il y bâtit l'an 55 de l’Hegire , de J. C. 675, la ville de Cairouan, qui fut depuis ce tems la résidence des Gouverneurs, que les Khalifs ne cesserent d’envoyer. L'an 69 de l'Hegire, de J. C. 688 , sous le gouvernement de Hassan , fils de Nooman , les Musulmans enleverent la ville de Carthage aux Grecs qui se réfugierent en Sicile & en Espagne ; ceux qui resterent en Afrique , se cantonnerent à Safatcoura & à Bizert , où ils furent battus de nouveau. Les Berbers, d'un autre côté, se réfugierent dans Bouna. Dans la suite ils s'y révolterent sous la conduite d'une femme, nommée Damia , qui battit les Musulmans, & s'empara de toute l'Afrique & du Mogreb. Il est nécessaire d'observer que les Arabes ont donné à la partie Orientale de la côte de Barbarie le nom d'Afrique , & à la partie Occidentale , celui de Mogreb. Hassan, Gouverneur d'Afrique, fut obligé de se retirer à Barca , où il resta jusqu'à ce qu'il eût reçu du Khalif des secours avec lesquels il battit Damia, & reconquit tout ce que les Musulmans avoient perdu. Il eut pour successeur Mousa , fils de Nasir, sous lequel l'Espagne fut conquise.

Les Khalifs d'Orient posséderent l'Afrique , & y envoyerent des Gouverneurs jusqu'au tems des Aglabites , dont nous parlerons dans la suite.

CONQUESTE D'ESPA G N E. L'an 92 de l'Hegire , de J. C. 711 , Thareq, fils de Ziad, Novairi: Officier de Mousa , Gouverneur de l'Afrique pour les Khalifs Bencaldoun Ommiades , qui demeuroient en Syrie , fit la conquête de l'Espagne. Les débauches de Rodrigue

, Roi d'Espagne , occasionnerent ce grand événement. Če Prince avoit enlevé la fille du Comte Julien, qui possédoit en ce tems Ceuta & l’ille de Khadhra , ou l'Ille verte. Le pere, au désespoir, se soumit à Mousa , & l'introduisit dans la ville , sur la fin de l’an go de l'Hegire, de J. C. 709. Mousa envoya ausli-tôt un courier au Khalif Qualid en Syrie , l'informa de cette nouvelle, lui demanda la permission d'entrer en Espagne , & d'y porter

« AnteriorContinuar »