Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Thoghrul ; mais après la mort du Khalif Mostarfched , le Sulthan Masoud fit tuer Dobais dans son camp près de la ville de Khoï ; ausli-tôt les troupes de Dobaïs se retirerent auprès d’Aly , fils de Dobaïs , qui étoit à Hella. Dans la suite, c'est-à-dire , l'an 540 de l’Hegire , de J. C. 1145, Masoud voulut arrêter cet Aly, & l'enfermer à Tecrit ; mais Aly trouva le moyen de le fauver , & se retira à Hella avec beaucoup d’Arabes. Il mourut Roi de cette ville l’an 545. de l'Hegire, de J. C. 1150.

XVI. Les ISMAELIENS, ou ASSASSINS, L'an 483 de l’Hegire, de J. C. 1090, les Ismaéliens Aboulfedha

Jacques de commencerent à paroître & à devenir puissans. Ils sont en- viipy. core nommés Bathéniens , Melahédites & Assassins. Ils sont Elmacin.

Marakeschi des restes des anciens Carmathes. Hassan, fils de Sabah , est

Abouljaleur fondateur. C'étoit un homme versé dans plusieurs scien- radge,

Aboulmaces , qui avoit voyagé dans l'Egypte , dans le Khorasan &

hafer à Kaschgar. Il étoit ensuite revenu dans la Perse, pour fe faire des sectateurs & des disciples ; car il est en même tems fondateur d'une Dynastie, & auteur d'une Religion que les Musulmans ont toujours détestée. Il acheta le château de Roudbar, mais après la mort du Sulthan Malek schah il devint beaucoup plus puissant , & s'empara de plusieurs places considérables , entre autres, du château d'Almout proche Cazvin, bâti par les Rois du Dilem. Il en fit son séjour principal. Il fit élever plusieurs de ses sujets dans des endroits fecrets & délicieux, où il leur faisoit apprendre plusieurs langues,dans le dessein de les envoyer ensuite en différens endroits pour assassiner les Princes qu'il n'aimoit pas, sans faire aucune distinction du Chrétien ni du Mahométan. Il promettoit à ces jeunes gens, que s'ils exécutoient ses ordres, ils jouïroient après leur mort de plaisirs éternels & plus délicieux que ceux dont ils avoient joui dans les endroits où ils avoient été élevés. Aussi étoit-il toujours obéi ; & il n'étoit pas rare de voir de ces jeunes gens se précipiter du haut des tours au moindre lignal de leur maître, lorsqu'en présence des Ambassadeurs étrangers il vouloit donner des preuves de la puissance & de la fidélité de ses sujets.

V u iij

De la Perse ces Ismaéliens passerent dans la Syrie , & Asie. se logerent aux énvirons de la ville de Tortose , au milieu

des rochers & des montagnes, dans une disaine de châteaux inaccessibles. Ceux-ci étoient gouvernés par un Chef dépendant du Roi qui étoit en Perse. On appelloit ce Chef le Vieillard de la Montagne.

Voici la succession des Princes qui ont regné en Perse, telle qu'elle est rapportée dans d'Herbelot. Les époques de l'an 557 de l’Hegire, de J. C. 1161, & de la destruction de ces Ismaéliens , qui me font connues, m'ont assuré de la justesse de la durée de leur regne marquée dans la Bibliotheque Orientale de cet Auteur , & là-dessus j'ai ajouté les années des autres Princes.

An defAn del

l'Heg. J. C. Hasan, fils de Sabah , regne 35 ans.

518 1124 L'an 499 de l’Hegire", de J. C. 1105, les Ismaëliens s'emparerent d’Apamée. Leur Chef en Syrie étoit Aboutaher , qui demeuroit à Alep. Il fut le premier qui publia cette doctrine dans ce pays. Il fut tué

par les Francs. Bouzrouk oumid roudbari , fils d’Hassan , regne 14 ans, 5321137

2 mois , 20 jours.
Mohammed, fils de Bouzrouk, regne 24 ans, 8 mois, 557 1161

7 jours.
Hassan dhekrat el islam , regne 4 ans.

561 1165 Mohammed , fils d'Hafsan, regne 46 ans.

606 I 209 Dgelâleddin hassan nou mousoulman, fils de Mohammed, 017

regne il ans, 6 mois. Alaeddin mohammed gourschah , fils de Dgelâleddin , re- 652 1254

gne 35 ans, 1 mois. Rokneddin gourschah , fils d’Alaeddin , regne i an. 653 | 1255

Les habitans de Cazvin & du Dgebal , exposés continuellement aux ravages des Ismaéliens , en porterent leurs plaintes à Mangou khan , qui regnoit alors en Tartarie ; ce grand Khan envoya son frere Houlagou , avec ordre de les détruire & la permission de pousser ses conquêtes jusques dans l’Empire des Khalifs. Mais Batou khan , qui avoit des liaisons avec les Ismaéliens , ordonna à Houlagou de ne pas aller plus loin. Houlagou fut obligé de rester sur les bords

I 220

du Gihon, jusqu'à la mort de Batou qui regnoit dans le Captchaq. L'an 653 de l’Hegire, de J. C. 1255, il passa le Asie. Gihon, & fit marcher ses troupes vers les châteaux des Ifmaéliens , qui étoient amis de Bereké khan , successeur de Batou khan. Il les fit raser. Rokneddin lui fit dire qu'il se soumettoit, mais Houlagou ordonna qu'il vînt en personne. Rokneddin brouillé avec ses troupes , fut alors obligé de se sauver auprès d'Houlagou. L'an 655 de l'Hegire, de J. C. 1257, il fut envoyé à Caracorom , où Mangou khan le fit égorger avec toute sa famille, & ordonna qu'on traitât de même ceux qui étoient restés dans leur pays, aux environs de Cazvin. Ces Princes ont regné pendant 171 ans.

Ceux qui demeuroient en Syrie , ne furent détruits que plusieurs années après, c’elt-à-dire , l'an 671 de l'Hegire, de J. C. 1272, que Bibars, Sulthan d'Egypte, les alla attaquer , & leur enleva le reste de leurs châteaux. Les Druses paroissent être des restes de ces sectaires.

XVII. Les Rois de PERSE, ou Sofis. Dgiounaïd est le plus ancien Prince de cette famille dont l'Histoire false mention. Il defcendoit d’Aly par Housaïn. Ayant levé quelques troupes, il alla faire des courses dans le pays

des Georgiens , il en remporta de grandes dépouilles ; mais à son retour dans le Schirouan il fut tué par les habitans. Son fils Scheikh haïdar, à fon imitation, se mit à la tête d'environ 6000 hommes , & fit de nouvelles courses en Georgie ; ensuite pour venger la mort de son pere, il vint fondre sur le Schirouan , mais il y fut aussi malheureux que Dgiounaïd. Il y périt misérablement. L'an 893 de l'Hegire , de J. C. 1487 , Yar aly & Ismaïl, deux de ses enfans , se sauverent. Le dernier est le premier Prince de cette Dynalie, qui ait regné en Perse. D'abord tombé entre les mains de Yacoub begh, de la Dynastie des Turkomans , il fut retenu dans les fers , dont il ne sortit avec son frere qu’après que Rustam mirza fut monté sur le trône des Turkomans. Il fut obligé, par les ordres de ce Prince, de rester auprès du tombeau d'Yacoub begh en habit de Faquir

. Sous le regne d'Ogourlou , il trouva le moyen de s'échapper,

[ocr errors]

& sous Alvand, l'an 905 de l'Hegire , de J. C. 1499 , Ismail se mit à la tête d'un grand nombre de sectateurs d'Aly , , il battit Alvand , & fit la conquête de l’Adherbidgiane. Il prit le titre de Schah , ou de Roi. Il soumit le Schirouan, le Diarbekr , & quelques autres provinces qui le rendirent trèspuissant. C'est ainsi qu'il jetta les fondemens de la puissante Dynastie des Sofis qui ont regné dans la Perse.

An de An de

l'Heg. J. C. Ismail fophi , fils de Haïdar , regna 24 ans , vécut 38 ans. 930 1524 Schah thamafp, fils d’Ismail, mort dans le mois Sepher. 984 1576

Il regna 54 ans.
Schah ismail , fils de Thamasp, mort le 13 de Rama- 985 1577

dhan.
Mohammed khodabendé, fils de Thamasp.

9931585
Emir hems, fils de Khodabendé, regna quelques mois.
Schah abbas I, fils de Khodabendé, regne 45 ans. 1039 1629
Sain mirza , surnommé Schah Sophi , petit-fils d’Abbas. 1052 1642
Schah abbas II, fils de Schah fophi , mort le 25 Sep-1077) 1666

tembre.
Schah foliman, autrement Sophi mirza , fils d’Abbas II, 1105! 1694

mort au mois de Juillet.
Schah housain, fils de Soliman , dépouillé.

17221 Schah thamasp, fils de Schah housain, regne au milieu

des troubles causés par les Aghouans.

Les débauches de Schah housaïn & les désordres qu'elles occasionnerent dans le Gouvernement , causerent la perte de cette famille. Mir-veïs fut proclamé Roi par les Aghouans, il

attaqua le Roi de Perse, mais il n'eut pas le tems de goûter les fruits de sa révolte ; fon frere qui lui succéda , fut aussi-tôt dépouillé par Mahmoud ; Houlain fut obligé d'abdiquer la couronne. Ispahan fut prise , & Mirza sophi, fils de Housain , fut obligé de prendre la fuite. Aschraf chassa Mahmoud, & regna à son tour, mais il fut chassé

par Thamasp kouli khan , qui remit d'abord sur le trône Şchah thamasp, & l'en fit descendre aussi-tôt , pour y monter lui-même. Ainsi toute la puissance des Sofis fut anéantie.

XVIII.
Les Rois d'ORMUS.

Asie. Ormus est une ville très-ancienne qui appartient à la pro- d'Herbelor, vince de Kerman. Elle a formé un Royaume particulier , dont l'histoire ne nous est point connue. Un Historien fait remonter la fondation de cette ville à un Mohammed , Prince de l’Yemen , de la famille des Hémiarites. Ce Prince ayant été défait par un de ses voisins, traversa le Golfe Persique, & vint demeurer dans le Kerman , où il bâtit cette ville qui n'est pas fort éloignée de la mer ; ensuite les Seljoucides, par leurs incursions, obligerent les habitans de se retirer dans une ille voisine, située à l'embouchure du Golfe Persique, où ils bâtirent la ville qui subliste aujourd'hui sous le même nom. Texeira a rapporté une liste de ces Princes; nous ne la croyons pas des plus exactes, mais l'impossibilité de la rectifier nous oblige de la transcrire telle qu'il la donne,

An de An de

l'Heg. J. C.
Schah mohammed drahem kub.
Soliman, fils de Mohammed.
Ifa, fils de Soliman.
Laschkari , fils d'Iffa.
Kaikobad, fils de Laschkari.
Isa, fils de Kaikobad.
Mahmoud , fils d'Iffa.
Schahan schah , fils de Mahmoud,
Emir schehabeddin.
Emir seifeddin.
Schehabeddin mahmoud, fils d'Issa.
Emir rokneddin mahmoud, cousin de Schehabeddin.
Emir seifeddin noserat , fils de Rokneddin.
Masoud.
Emir bohaeddin ayaz seifin , esclave.
Emir azzeddin gordan schah.

717 13181
Emir mobarezeddin bahram schah, fils de Gordan.
Emir schehabeddin youfouf.
Emir schehabeddin , fils de Gordan schah.

745 | 1345
Malek nedhameddin.
Touran (chah, fils de Schah cothbeddin,

779 1378 Masoud , fils de Touran schah. Introd, Tom, I, Part, I.

Xx

« AnteriorContinuar »