Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Ce dernier ayant négligé le Gouvernement , tous les Princes tributaires se révoltérent. Hoam-ti lui déclara la

FAMILLES guerre

IMPÉRIA& le défit.

LES,

HOAM-TI-geou-hiung-chi (a) regna 110 ans. Sa cour étoit à Chilou.

Il laissa vingt-cinq enfans.

Tout ce qui précede le regne de ce Prince est fort incertain , & cette incertitude s'étend jusques sur le sien. On peut dire de lui comme de Fo-hi , qu'on croit qu'il a existé.

I I.

Les OU-TI.

Ces deux monosyllabes signifient les cinq Empereurs. Les sentimens des Sçavans Chinois sont également partagés sur ceux auxquels ce titre appartient. Quelques-uns y comprennent le fondateur de la Dynastie des Hia:en ce cas, le premier de cette classe doit être le dernier des San-hoam , & Fo-hi rejetté dans la classe supérieure. Il nous reste des monumens du

regne d'Yao & de Chun, les deux derniers de ces Ou-ti. Par-là nous sommes certains de leur existence : mais ces monumens , faits plutôt pour exciter les Princes à la piété, à la justice, & pour leur faire connoître ce qu'ils doivent à leurs sujets , sont destitués de chronologie , & nous sommes obligés, pour fixer les regnes, d'avoir recours à des Ouvrages postérieurs dont nous ignorons quelles ont été les sources. Outre les Annales ordinaires que je suis dans cette Chronologie , je marque encore les différences que le Tsou-chou nous indique. Tfou-chou signifie Livre de Bambou. C'est une vieille chronique Chinoise qui a échappé à l'incendie général des Livres , & qui par conséquent nous présente un ancien fyftême de Chronologie que l'on ne doit pas rejetter sans examen , & qu'il est néceslaire de connoître. Les différences que l'on remarquera dans les époques feront voir

que

l'Hif toire Chinoise n'a guère de supériorité sur nos anciens monu• (a) Il ne faut pas confondre ce nom reur de la terre. Hoam , jaune ou plutôt avec le titre de Hcam-ri, qui signifie Rufus , répond au mot Edom de l'Écriaugufle Lmpereur. Ici Hoam-ti peut etre ture, & déligne pareillement la terre.. traduit par Empereur jaune ou Empe

[ocr errors]

FAMILLES IMPÉRIALES,

[ocr errors]

tong,

mens. Il y regne la même incertitude , & l'on n'y rencontre
pas moins de difficultés pour concilier les régnes que nos
Chronologistes en éprouvent dans leurs recherches sur les
Chaldéens, les Égyptiens & les anciens Rois de la Gréce.
C'est un beau monument que l'on a admiré parce qu'on ne
l'a apperçu que de très-loin. En l'approchant il le faut ress
pecter & l'examiner sans partialité.

CHAO-HAO-kien-tien-chi, fils de Hoam-ti , regna 84 ans , vécut 100
ans. Sa cour étoit à Kio-feou , proche Yen-tcheou , dans le Chan-

TCHUEN-H10-kao-yang-chi , fils de Tchang-y fils de Hoam-ti , regna 78, ans & vécut 105 ans. Sa cour étoit à Pou-yam, dans le Petcheli.

Le Tsou-chou commence à fixer le regne de ces Princes. Il lui donne aussi 78 ans.

Ti-ko-kao-fin-chi , fils de Tchao-kie descendant de Hoam-ti , regna selon quelques-uns 70 ans , selon d'autres 75 , selon le Tsou-chou 63. Sa cour étoit à Po.

Ti-Tchi, autrement Kie, fils de Ti-ko , regna 5 ans ; selon le Tsouchou 9. Déposé à cause de ses débauches , & non compté.

Ti-Yao-tao-tang-chi , fils de Ti-ko, regna selon le Tsou-chou & quel-
ques Écrivains 100 ans , selon d'autres 98 ans. Il vécut 118 ans. Sa
cour étoit à Pim-yam, dans le Chansi.

Ici le Tsou-chou met un interregne de 3 ans.
Ti-CHUN-yeou-yu-chi regna so ans , vécut 112 ans. Sa cour étoit
à Pou-fan , aujourd'hui Pou-tcheou , dans le Chansi.

Ici le Tlou-chou met un interregne de 3 ans.

Les travaux que Yao & Chun ont fait faire dans la Chine ont éternisé leur mémoire. Ils sont rapportés dans le Chouking , qui célébre encore davantage leurs vertus & leurs soins à rendre le peuple heureux. On trouve dans le même ouvrage une description exacte de l'ancienne Chine, qu’Yao avoit divisée en neuf Tcheou ou Provinces. Elle ne s'étendoit alors du côté du midi que jusques au fleuve Kiang ou peu au-delà. Le reste des peuples méridionaux étoient des barbares & le furent encore long-tems après. L'Ouvrage dont je parle fuppose l'Empire établi long-tems auparavant Yao, les Peuples policés & les Arts déja florisfans. Il y a beaucoup d'apparence que ces Arts venoient d'ailleurs , & qu'ils ont été portés dans la Chine par les premieres Colonies qui s'y font établies.

[ocr errors]

ght

[ocr errors]

1

Sous le regne d'Yao une grande partie de la Chine étoit enfévelie sous les eaux. Plusieurs Écrivains Européens ont IMPÉRIA

FAMILLES saisi cet événement pour en former le déluge de Noé; d'au- les. tres l'ont regardé comme un déluge particulier semblable à celui d'Ogyges ou de Deucalion. Dans le Chou-king il est dit que ces eaux montoient jusqu'au ciel & surpassoient les collines & les montagnes. C'est une exagération d'un Prince qui déplore les malheurs de ses sujets : exemple rare & qui le devint encore plus dans la suite. Si cette inondation eut été aussi considérable qu’on la dépeint , en quel endroit Yao auroit-il pu habiter avant l'écoulement des eaux ? Je crois que ce déluge n'est autre chose que le débordement ordinaire des fleuves & des rivieres dans un pays qui n'étoit encore que médiocrement peuplé, & qui , vraisemblablement n'avoit

pas encore été entierement défriche. Ces premiers Em pereurs firent élever des digues, construire des canaux , pers cer des montagnes pour porter ailleurs les eaux trop abondantes ou qui ne trouvoient point de passage. En détruisant ces grands ouvrages,

la Chine se retrouveroit abîmée sous un nouveau déluge; comme la Hollande , sans ses digues , seroit

, exposée aux mêmes malheurs.

III.

Dynastie des Hia. L'Empereur Yao avoit choisi Kuen pour faire écouler ces Kam-mo. eaux. Un travail de neuf années ne réussit point par la faute Chou-king: de Kuen, & on le fit mourir. Son fils Yu en fut chargé : il Su. y employa treize ans, & il en vint à bout. Pour le récom- Su-ki.

Van-fimpenser d'un service si important , l'Empereur Chun , qui avoit rum-pos. succédé à Yao , le fit Dynafte de Hia, & lui donna le titre de Pe, titre que l'on ne peut rendre en françois , & qui pour le fonds peut revenir à nos titres de Marquis ou de Comte donnés à de grands vaffaux du Royaume. Yu fut ensuite associé à l’Empire & monta sur le trốne après la mort de Chun, pendant qu'un fils de cet Empereur , qui y prétendoit, fut obligé de se retirer. Yu avec le suffrage de Chun avoit été élu par toute la nation. Il se nommoit Ven-mim , & on pré

LES.

par

tend qu'il tiroit son origine de l'ancien Empereur Hoam-ti. FAMILLES Presque tous les fondateurs des Dynasties après lui ont la IMPÉRIA

même origine, ce qui doit la rendre suspecte. Il est né comme la plûpart de tous ces anciens Empereurs , c'est-à-dire , d'une maniere miraculeuse. Une étoile frappa sa mere qui se promenoit , elle devint grosse & elle mit au monde ce fondateur de la premiere Dynastie qui ait regné dans la Chine : jufqu'alors cet Empire avoit été électif. Yu le divisa en neuf Provinces , & fit faire autant de grands vases destinés à servir de monument pour conserver la mémoire de cette ancienne division. Il fit de sages réglemens, réforma le Calendrier & se rendit recommandable

des vertus

que

les Chinois admirent encore aujourd'hui. Il commença à regner l'an onze du neuviéme Cycle, 2207. ans avant Jesus-Christ. Sa cour étoit à Gan-ye dans le Chan-fi,

An. du Avant Cycle.

Cycle. J. C.
Ti-yu , fils de Kuen , regne 17. ans avec Chun, 9

8 ans seul. Selon M. Fourmont 10, selon le
Tfou-chou 8. Il a vécu 100 ans.

20 12198
(Ici le Tsou-chou met un interregne de 3 ans.)
Ti-ki , fils de Yu , regne 9 ans , selon le Tsou-
chou 16.

29 2189
(Selon le Tsou-chou , interregne de 4 ans.)
Ti-tai-kam , fils de Ti-ki , regne 29 ans , & 4

selon le Trou-chou. Il fut arrêté étant à la
chaffe & dépouillé de ses Etats la 19e année
de fon regne par Heou-ye, qui prit la capita-
le. On ne laisse pas de lui attribuer la suite
des années. La cour fut transportée à Yang-hia.

(Selon le Tsou-chou , interregne de 2 ans.)
Ti-tchong-kang , fils de Ti-ki , regne 13 ans , II 2147

& 7 selon le Tsou-chou. Sa cour étoit à Gan-
ye-hien.

(Selon le Tsou-chou , interregne de 3 ans.)
Ti-fiam , fils de Tchong-kang , regne 26, 27 ou

28 ans. Le Tsou-chou suit le dernier sentiment.
Ce Prince demeuroit à Cham-kieou.
La premiere année de son regne Heou-ye le
prive du trône & regne d'une maniere abso-
lue pendant 8 ans.

Han-tço

58 2160

10

38 2120

FAMILLES
IMPÉRIA-
LES.

12

de regne.

An du | Avant
Cycle.

Cycle. 'J. C. Han-tço Ministre de Heou-ye, tue son maî II 18 2080 tre & regne pendant 40 ans. Tué

par

Chaokam. Le Tlou-chou ne lui donne que 3 ans de

regne, & met ensuite un interregne de 37 ans. Ti-chao-kam , fils de Ti-fiam, regne 21 an seul

40 2058 & 61 an en comptant les années qu'il regna en même tems que Han-tço, de forte que le regne des deux ufurpateurs n'est

que

collatéral. Le Tsou-chou lui donne auffi 21 an de regne , & met ensuite un interregne de 2 ans.

Ce Prince établit sa cour à Yuen.
Ti-tchou , fils de Chao-kam , regne selon tous

57 2041
les Historiens 17 ans. Sa cour étoit à Lao-
kieou.

(Ici le Tsou-chou met un an d'interregne.) Ti-hoai , fils de Tchou , regne 26 ans. Le Tfou

23 2015 chou le nomme Ti-fuen, & lui donne 44 ans

. Ti-mam , fils de Hoai , regne 18 ans. Selon le 41

1997 Tsou-chou 58, & de plus un an d'interregne

ensuite. Ti-fie, fils de Ti-mam , regne 16 ans ; 25 selon 57 1981

le Tsou-chou.

(Interregne de 3 ans , selon le Tsou-chou.) Ti-po-kiam , fils de Sie , regne 59 ans.

13 56 1922 Ti-kiung , fils de Sie , regne 21 an.

14 17 1901 18 ans selon le Tfou-chou.

(Interregne de 3 ans , selon le Tsou-chou.) Ti-kin , fils de Kiung , regne 21 an; selon le 38 11880

Trou-chou 8 ans. Il demeuroit à Si-ho.

(Interregne de 38 ans , selon le Tsou-chou.) Ti-kung-kia , fils de Po-kiang , ou selon d'autres 15 9 1849

de Kin , regne 31 an , selon le Tsou-chou.

( Interregne de 26 ans, selon le Tsou-chou.) Ti-kao , fils de Kung-kia , regne 11 ans. Selon 20 1838

M. Fourmont 21. Selon le Tsou-chou 3.

(Interregne de 2 ans, selon le Tsou-chou.) Ti-fa , fils de Kao , regne 19 ans ; 7 selon le

39 1819 Tfou-chou. Ti-kuei autrement Kie , fils de Fa, regne 53 ans.

16

31 1767 31 selon le Tsou-chou. Introd. Tom. I. Part. I.

B

1767

« AnteriorContinuar »