Imágenes de páginas
PDF
EPUB

356.

[ocr errors]

nastere de Precis , qui bien que situé au milieu
du diocese de Leptimin dans la Byzacene , dé- An. 525.
pendoit de l'Evêque de Vicataire, autre ville de
la même province. Le Monastere de Bacce près
de l'Eglise de Maximien en Numidie , dépen-
doit du primat de la Byzacene. Le Monastere
d'Adrumet avoit toûjours fai- ordonner ses Pre-
tres outre mer, sans s'adresser à l'Evêque de la
ville.

L'Abbé Pierre pour appuier fa pretention,
prc duisoit les piéces suivantes. Un extrait du Sup.xxiv.
second sermon de faint Augustin, de la vie com-" 41. Sermo
mune : qui fait voir que les Monasteres fondez
par ses disciples , n'appartenoient ni aux fonda-
teurs , ni à l'Eglise d'Hippone : mais à la com-
munauté. Un privilege accordé l'an 517. à un
Monastere de filles , par Boniface Primat de la
Byzacene : où après avoir marqué en general ,
que les Monasteres de l'un & de l'autre sexe doi-
vent être exempts de la condition des Clercs ,
suivant la coûtume des Peres : il leur permet de
choisir un Prêtre, pour celebrer les mysteres
dans leur Monastere , à la charge qu'il fera me-
moire à l'autel, du Primat de la province. La
derniere piece est le decret du troisiéme concile
d'Arles, pour terminer le differend entre l'Evê- 10 4. conc.
que Theodore & Faufte Abbé de Lerins , qui a P. 1023. E.
été rapporté. Boniface ne parut pas content de
la conduite de Liberat en cette affaire , & dès

Sup live

XXIX. l'année precedente , il lui avoit écrit , qu'il ne

n.19. pouvoit changer les usages observez par tant p. 1645. d'Evêques : puis qu'autrement il n'y avoit rien de ferme dans la discipline. Nous n'avons pas la fin des actes de ce concile de Carthage : mais il est certain , qu'il decida en faveur de Pierre, & p. 1649. C ordonna en general, que tous les Monasteres seroient libres, comme ils l'avoient toûjours été. L'Empereur Justin vouloit obliger les Ariens

Le Pape à Jean ac..

[ocr errors]

V.

7

[ocr errors]

in joa

[ocr errors]

à se convertir & faire consacrer leurs Eglises à An. 525. l'usage des Catholiques. Theodoric Roi d'Italie Pontif. Lib. en fut extrêmement irrité, & menaçoit de trai

ter de même les Catholiques en Italie , & de la Theophoan. remplir de carnage. Il fit donc venir à Ravenne 6.p.145. le Pape Jean , & l'obligea d'aller en ambassade

à C. P. pour faire revoquer ces ordres , & ren-
dre les Eglises aux Ariens. Avec le Pape, Theo-
doric envoia quatre Senateurs : sçavoir , Theo-
dore, Importun & Agapit, qui avoient été Con-

suls ; & un autre Agapit Patrice. Ce fut la preGreg. IlI. miere fois qu'un Pape fit le voiage de C.P. On dial, co 3. dit qu'en entrant dans la ville par la porte dorée,

un aveugle le pria de lui rendre la vuë, & qu'il
le fit , mettant la main fur ses yeux , en pre-
fence de tout le peuple, qui étoit venu au-devant
de lui : car on lui rendit de grands honneurs.
Toute la ville l'alla recevoir jusqu'à douze mil-
les , avec des cierges & des croix : l'Empereur
Justin se profterna devant lui, & voulut encore
être couronné de la main. Le Patriarche Epi-

phane l’invita à faire l'office : mais il ne l'accepta, Marc. qu'après qu'on lui eut accordé, de s'asseoir à la chr.525. premiere place. Il celebra donc l'office solem

nellement en latin, le jour de Pâque trentiéme
de Mars , indiction troisiéme , sous le consulat
de Philoxence & de Probus : c'est-à-dire, en 525.
Il communiqua avec tous les Evêques d'Orient,
excepté Timothée d'Alexandrie, ennemi déclaré

du concile de Calcedoine. Le Pape Jean s'ac-
Hiff
. mifc

. quitta fidélement de la commission. Car aiant fin.

representé à l'Empereur Justin , le peril auquel
étoit exposée l'Italie , il obtint ce qu'il deman-
doit : c'est-à-dire, que les Ariens demeureroient
en liberté.

Pendant que le Pape étoit à C.P. le Roi TheoMore de doric fit mettre en prison les deux plus illustres de sym: Senateurs , Symmaque & Boëce son gendre

qui

[ocr errors]
[ocr errors]

lib. 15. Sub.

VI.

Boëce &

mague,

[ocr errors]
[ocr errors]

qui tous deux avoient été consuls. Ils furent accusez de crime d'état : c'est-à-dire, de vouloir An. 525. solltenir la dignité du senat contre les entreprises de Theodoric ; & d'ailleurs Boëce étoit fort zelé pour la Religion catholique , qu'il défendit par plusieurs écrits. Il en adressa deux au Pape Jean, alors Diacre de l'Eglise Romaine : sçavoir, un contre Eutychés & Neftorius, touchant les deux natures & l'unique personne de JESUS-CHRIST. L'autre fur cette question de Logique : Si le Pere , le Fils & le Saint-Esprit peuvent être affirmez substantiellement de la divinité. Il adressa à son beau-pere Symmaque un autre traité, où il prouve que la Trinité est un seul Dieu , & non pas trois Dieux. Il s'étoit fort appliqué à la Logique d'Aristote , dont il traduisit & expliqua plusieurs traitez ; & l'on pretend qu'il est le premier des Latins , qui a appliqué à la Theclogie la doctrine de ce Philosophe. Le plus beau & le plus fameux de ses ouvrages , est la consolation de la philosophie, qu'il compofa dans sa prison, & où il parle dignement de la providence & de la préscience de Dieu. Il fut arrêté à Pavie , & mis à mort dès l'an 524. sous le consulat de Justin & d'Opi- Marii Choro lion, indiction seconde ; & fon beau-pere Symmaque fut arrêté après lui , & mis à mort l'année suivante 525.

Le Pape Jean étant revenu de son ambassade, VII. fut aussi arrêté à Ravenne par ordre du Roi

Mort de Theodoric, avec les Senateurs qui l'ayoient ac- lix III. Pa

Jean I. Fecompagné: apparemment comme complices de pe.

. Boece , & de Symmaque. Theodoric étoit irrité contre le Pape en particulier , à cause des honneurs qu'il avoit reçus à C. P. Toutefois Hift. Misc. craignant l'indignation de l'Empereur Justin, il n'ofa les faire mourir : mais il les tint en une rude prison, où le Pape Jean mourut de mala

[ocr errors]

>

[ocr errors]

die, le vingt-septiéme de Mai 526. fous le conAn. 526. sulat d'Olybrius : après avoir tenu le faint Siege

· deux ans & neuf mois. Son corps fut transferé à Rome , & enterré à faint Pierre , & l'Eglise

honore le jour de fa mort, comme d’un laint Martyr. Martyr. Il avoit ordonné quinze Evêques. Son R. 27. Mai. successeur fut Felix III. du païs des Samnites ,

Lib Pon. rif. Caffiod.

fils de Caftor. Le Roi Theodoric le choisit après Vill."var, une meure deliberation : le Senat de Rome l'ac

cepta comme très-digne : il fut ordonné le douziéme de Juillet 526. & tint le faint Siege trois

ans & deux mois. VIII. Le Roi Theodoric', ne survécut que trois

More du mois au Pape Jean. Un jour ses officiers aiant Roi Theo- fervi sur la table la tête d'un grand poisson : doric.

Procop.1. crut voir dans le plat la tête de Symmaque , Gotth.sil. fraîchement coupée , qui fe mordoit la levre ,

& le regardoit d'un æil furieux. Il en fut si épouvanté, qu'il lui prit un grand frisson , il se mit au lit , & conta ce qu'il avoit vû, à son medecin Elpide , pleurant son crime d'avoir fait

mourir Symmaque & Boëce, sur des calomJornand. nies. Se voiant prêt de mourir, il appella les principaux de la nation des Goths, & fit recon

Roi Athalaric son petit fils, âgé de huit ans, fils de sa fille Amalafonte & d'Eutaric déja mort. Ainsi mourut Theodoric , sous le consulat d'Olybrius, indiction quatriéme : c'està-dire , l'an 526. Il étoit fort âgé & avoit regné trente-trois ans. Amalaric, son petit fils par une autre fille , fut reconnu Roi des Visigoths en Espagne , & dans la partie voisine des

Gaules jusques au Rône. IX.

En Orient, Jean Patriarche de Jerusalem mouPacriarches de Je

rut l'an 525. après avoir tenu le liege sept ans rura em & & neuf mois, depuis l'an 517. Il eut pour fucd'Antio- cesseur Pierre natif d’Eleutheropole. A Antioche, che le Patriarche Euphrasius , fut accablé sous

les

noître pour

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Vita S.

[ocr errors]

X.

itinien Ém.

les ruines, dans le tremblement de terre , qui renversa la ville , le Vendredi vingt-neuvieme An. 526. de Mai , sous le consulat d'Olybrius , indiction quatrieme : c'est-à-dire, en 527. A sa place on Sab.n.68. élut Ephrem , Syrien de race & de langage , Sup.XXXI. qui après avoir passé par plusieurs charges, étoit -32. alors Comte d'Orient. 11 avoit gagné l'affection hivagri IV.

hift.c.6. du peuple , en procurant à la ville toutes sortes Phot.ind. de loulagemens en cette calamité. Aussi entre 128. p.773. ses autres vertus, il fut toûjours fort aumônier. Il avoit un grand zele pour la Religion catholique, & la défendit par plusieurs écrits en grec: car il avoit assez bien appris cette langue.

L'Empereur Justin témoigna une extrême affliction de la ruine d’Antioche , & envoia de

Mort de

Justin. Jugrandes sommes d'argent pour la rétablir. Mais l'année suivante fe fentant près de fa fin , il dé- pereur. clara Auguste son neveu Justinien; & le fit cou- Theoph.an, ronner avec sa femme Theodora , le premier 9. P.147. D.

148. Chr. d'Avril , indiction cinquiéme , sous le consulat pasch. p. de Mavortius : c'est-à-dire, l'an 527. Justin mou- 334.6375. rut quatre mois après, le Dimanche premier

Marcell, jour d'Août , âgé de soixante & dix-sept ans ,

Chr. an.526,

527 après en avoir regne neuf. Juftinien avoit quarante-cinq ans, & en regna trente-neuf. Sa taille étoit au-dessus de la mediocre , ses yeux trèsmobiles : l'air riant , peu de cheveux. Il se rasoit la barbe à la Romaine. Il est ainsi representé hifi. Raven.

p.897.Cang. dans une peinture de mosaïque , qui se voit en

famil By. core à Ravenne, dans l'Eglise de laint Vital, & in Justin.fo que l'on croit être de son tems. Elle est d'un 97. Alam. côté du grand autel ; .& de l'autre en est une not

. ad Pro

cop.p.366. pareille, qui represente l'Imperatrice Theodora :

Cedrop.z66 l'un & l'autre cumme portant leur offrande dans l'Eglise. Juftinia y porte un habillement de tête en forme de morier e, orné de perles :: ce qu'il

Procop, semble avoir pris des Perles : aussi Procope dit: Anecd.c.14. qu'il imitoit Pbbit des Garbares. Il mangeoit & 6.8, 11,

dor

[ocr errors]
[ocr errors]

:

ap. Rub.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »