Imágenes de páginas
PDF
EPUB

foi, Il leur fait voir ensuite par saint Augustin & faint Cyprien, les marques de la vraie Eglise, à laquelle on doit demeurer uni. Enfin , dit-il, p.948. B. si vous

n'êtes pas encore persuadez , envoieznous des personnes inftruites , à qui nous puisfions faire entendre, nos raisons, comme nous l'avons fait demander à l'Exarque Smaragde. Ou si vous craignez d'envoier ici , à cause de l'éloignement, & des circonstances du tems; que les Evêques s'assemblent à Ravenne, & nous y envoierons nos Legats , qui vous donneront entiere satisfaction.

Cette feconde lettre n'eut pas plus d'effet que la premiere, & les Evêques d'Istrie répondirent encore, que la chose étoit decidée : voulant obliger le Pape à venir à leur sentiment. Pour ne com.s.come, rien omettre de ce que la charité pouvoir desi- p.615. rer, il leur écrivit une troisiéme lettre beaucoup plus ample : où il répond à toutes leurs objections, & traite à fond la question des trois chapitres. Saint Leon, difoient les Evêques d'Istrie, t. 3, declare qu'il n'ose mettre en question ce qui a . été défini au concile de Calcedoine. Il est vrai , répond le Pape Pelage : mais il parle seulement de la définition de foi , & non des causes particulieres , qui y furent examinées. Les Evêques d'Istrie disoient : Nous avons appris du faint Siege & des Archives de l'Eglise Romainé, à ne point recevoir ce qui s'est fait sous Juftinien. Car dès le commencement, le Pape Vigile, & les premiers Evêques des provinces Latines, resisterent fortement à la condamnation des trois chapitres. Pelage répond : Ces Latins n'entendant pas le Grec, ont connu tard les erreurs dont il étoit question : mais plus ils ont eu de fermeté à resifter, jusques à ce qu'ils connufsenț la verité ; plus vous devez avoir de facilité à les croire , quand ils se font rendus. Vous auriez raison de

:

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

de

[ocr errors]

mépriser leur aquiescement, s'ils l'avoient donné precipitamment, avant que d'être bien éclaircis: mais après avoir tant souffert, & combattú jufques à se faire maltraiter ; vous pouvez croire qu'ils n'auroient pas cedé tout d'un coup , s'ils n'avoient reconnu la verité. Il n'est pas blâmable de changer d'avis , mais de le faire par inconstance ; quand on cherche constamment la verité , fi-tôt qu'on cesse de l'ignorer , on doit

changer de langage. 6.9. Pelage prouve ensuite que l'on peut condam

ner les morts par l'autorité de faint Augustin , lorsqu'il parle de Cecilien ; & par l'exemple du

concile d'Ephefe , qui a condamné le Symbole 1e.100 de Theodore de Mopsueste. Puis il rapporte

quelques passages du même Theodore , pour

montrer ses erreurs. Il ajoûte la requête des E6.11. vêques d'Armenie à Proclus contre lui : les let

tres de Jean d'Antioche , de faint Cyrille , 6. 12. 13. Rabbula, le témoignage du Prêtre Hesychius

. 6. 34. de Jerusalem dans son histoire, la loi de Theo6.16.17. dole le jeune. Il vient ensuite à la lettre d'Ibas,

& montre, qu'on ne peut la soutenir sans condamner le concile d'Ephese. Or comme le concile de Calcedoine a approuvé celui d'Ephese, il fe seroit contredit en approuvant cette lettre. Vous devez donc connoître , ajoûte Pelage, où finit le concile de Calcedoine. Nous sçavons tous

que dans un Concile on ne fait jamais de caSap liv, nons qu'après les définitions de foi. Prenez garXXVIII.

de la confession de foi est achevée dans la 8.23.17.31

que fixiéme action du concile de Calcedoine , puisque dans la septiéme on dresse les canons ; & dans les actions suivantes on ne traite que des affaires particulieres. Et comme vos députez le revoquoient en doute , nous le leur avons fait voir en plusieurs exemplaires. Encore si on l'exaniinc attentivement, on trouvera que les canons

n'appar

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

appartiennent pas à la leptiéme action, comne l'on croit , mais à la sixiéme : car on n'y

mis ni la date du jour ou de l'année , ni les oms des presens : ce qui montre que c'est la uite de la même action. On voit que la cause de la foi étoit finie dans la sixiéme action, par es souscriptions des Evêques , & par la priere u'ils font à l'Empereur, de les renvoier. Dans e qu'ils reglent ensuite sur les affaires particuieres, il n'y a point de fouscriptions. La plüpart des exemplaires grecs

du Concile ne coniennent que fix actions avec les canons; & dans es lettres circulaires à l'Empereur Leon, Alipius Sup.liv. de Cesaréc en Cappadoce, dit : je vous déclare XXXIX. que je n'ai point lů ce qui a été fait à Calce- *. Ils Joine, touchant les affaires particulieres : car Thalassius mon Predecesseur , qui affista au Concile , ne nous en rapporta que la définition de foi.

Paffant au troisiéme chapitre le Pape Pelage 6, 10, dit : Nous ne condamnons pas tous les écrits de Theodoret , mais seulement ceux où il combat les douze articles de saint Cyrille : nous recevons la personne , & quant à ses autres écrits , nonseulement nous les recevons , nous nous en feryoas même contre nos adversaires. Mais, difoient les députez d'Itrie, Jean d'Antioche 2 loué Theodore de Mopfuerte. Pelage répond : Quelquefois les méchans ont été louez par les bons. Qu'y a-t-il de pire qu'Origene entre les beredarques , & de plus celebre qu'Eusebe entre les historiens ? & qui ne sçait combien il louë Origene ? Cet éloge d'Eulebe de Cesarée , et remarquable en la bouche du Pape Pelage, ou plûtôt de faint Gregoire. Car ce fut lui qui écri- Paul. diss,

hift. vit cette lettre au nom du Pape , & apparem

Longob. ment les deux precedentes. Elles furent toutes Lib. vii, trois fans effet, & le Patriarche Elie mourut 6.2006. 29

peu

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

:

peu de tems après, aiant tenu le liege d'Aquilée AN.590. quinze ans. Son successeur fut Severe, que l'Èxar

que Smaragde chassa de fon Siege Car étant venu à Grade, il le tira de l'Eglife, & l'emmena honteulement à Ravenne avec trois autres Evês ques d'Istrie , Jean , un autre Severe & Vinde mius; & un vieillard 'nommé Antoine , défenseur de l'Eglise. Il les menaça de l'éxil , & leur fit tant de peur qu'il les obligea à entrer dans la communion de Jean , Evêque de Ravenne, qui condamnoit alors les trois chapitres, après avoir été feparé de l'Eglise Romaine pour ce fujet. Au bout d'un an, Severe & les autres retournerent de Ravenne à Grade : mais le peuple & le reste des Evêques fchifmatiques les regardans comme des apostats, ne les voulurent point re

cevoir. LX Le Pape Pelage mourut peu de tems après

Mort du d'une maladie contagieuse, qui commença à RoPape Pela

me au milieu du mois de Janvier 590. Il mouGreg

. Tur, rut le huitiéme de Février", après avoir tenu le lib. X. init. faint Siege douze ans & près de trois mois. Il

fit de fa maisón un hôpital pour de pauvres vieilLib. Ponrif

lards : il rétablit le cimetiere de saint Hermes Martyr, & rebâtit entierement l'Eglise de faint Laurent, dont il orna le fepulcre de tables d’argent ; & revêtit de même celui de faint Pierre. Il fit deux ordinations au mois de Decembre, & ordonna quatre-vingts-deux Prêtres, huit Diacres & quarante-huit Evêques' en divers lieux & en divers tems : ce qu'il faut toûjours entendre ainsi. Car les Papes n'ordonnoient des Clercs que pour l'Eglise Romaine : mais ils donnoient des Evê ques à la plupart des Eglifes d'Italie.

Fin du feptiéme Tome.

TPEL

BIEL'OTECA

TABLE

RECHO

[ocr errors]

090909090909:2009096929090909-09200929:200909 అత: 666087638766036 5606:6666666

T T A B L E E
DES MA TIE R E S.

Τ E
А

Afrique conquise par JuftiA B ASGES convertis; nicn. 334. Comment di

page 377 visée. 335. Loi pour l'EAbbé, quel doit être suivant glise d'Afrique. 337. Nou

S. Benoît. 281. Abbez foll- velles Eglises en Afrique.

mis aux Evêques. 190. 34-2 i Abbez de C.P. accusateurs Agapit Pape. 333. Sa pau

des Acéphales au concile vreté. 344. A C. P. fait : fous Menas. 347. Abbé de déposer Anthime. 345. Hi, Superieur des Evêques.

Mort d'Agapit.

347 510

Agaune Monastere. 188 Acace Evêque de C. P. con- Agde, Concile. 124

damné par le Pape Felix. Monastere de S.Severe. 129 36. Persecute les Catholi- Agnoites , espece d’Eutyques.33.Sa mort.38. Justi- quiens.

364 ce de la condamnation. 67 S.Agricole Evêque de Chailon. Acemetes Moines, vont à Ro- 389. Ses vertus. 405

me soûtenir des erreurs. Alaric Roi des Visigoths 309. Condamnez

par

le traite bien les CatholiPape Jean II. . 316 ques.

124 Ades des Martyrs, quels ap. Alboflede soeur de Clovis. 89 prouvez.

65 Alboin Roi des Lombards Affranchis sous la protection entre en Italie.' 518. Sa de l'Eglise. 590

519 Africains soûtiennent les trois Aloyson Evêque de NicepoChapitres. 402. 404. Ex- lis.

176 communient en Concile Alienation des biens d'Eglise le Pape Vigile. 414. Cinq

défenduë.97.125.339.590 Evêques Africains au cin- Almordar fe

mocque

de Sequiéme Concile. 435. Plu

169 fieurs le rejettent. 465. Amalaric Roi des Visigoths Resistent à l'erreur des In- en Espagne.

260 corruptibles. 494 Amantius eunuque Prefer de Tome VII. Сс

A

mort,

vere.

« AnteriorContinuar »