Imágenes de páginas
PDF
EPUB

.

[ocr errors]
[ocr errors]

de l'an. Mais il faut qu'il n'ait d'ailleurs aucune An. 494. irregularité, ni crime, ni penitence publique,

6.22. 14. ni bigamie, ni condition servile, ni défaut cor6.16.17. porel, ni ignorance des lettres : car celui qui ne

sçait pas lire, ne pourra tout au plus être que 16. 3. portier. Celui qui sera ordonné étant simple laž

que, sera éprouvé six mois d'avantage, & ne pour6. 14. ra être Prêtre qu'après dix-huit mois. Il est défen

du d'ordonner des hommes de condition servile, ni de les recevoir dans les Monasteres : si ce n'est du consentement des Seigneurs, qui les aient affranchis ou cedez par écrit. Il venoit de tous côtez

des plaintes de cet abus, au scandale de l'Eglise. 6.19. Quelques Evêques ordonnoient des Energume

nes ou des criminels, même fans qu'ils eussent. 6.17. fait penitence; ou fouffroient dans le ministere

des Clercs , qui avoient commis des crimes de

puis leur ordination. Tous ces abus font étroite614. ment défendus, aussi-bien que de recevoir, &

encore plus de promouvoir, les Clercs deserteurs 6.11. qui passent d'une Eglise à l'autre. On ne doit

faire les ordinations qu'aux jours solemnels; c'eftà-dire, aux jeûnes du quatriéme, du septiéme &

du deuxiéme mois, & au commencement du Ca* 12. rême, ce sont les quatre tems;& encore au milieu

du Carême. Le jour doit être le samedi au soir. On ne doit donner le voile aux vierges qu'à l'Epiphanie, à Pâques , & aux fêtes des Apôtres: ficen'est

qu'étant dangereusement malades, elles deman6.10. dent de ne pas mourir sans cette consolation. On

ne doit baptiser qu'à Pâques & à la Pentecôte, hors le cas de necessité.

Les Clercs ne doivent point exceder leur pouvoir. Les Prêtres ne s'attribueront point la benedi&tion du Crême ou l'Onction pontificale; c'està-dire, la Confirmation. Ils ne feront en presence de l'Evêque, ni la Priere, ni le Sacrifice, que par son ordre; & ne feront fans lui ni Soûdiacre

[ocr errors]
[ocr errors]

ni Acolyte. Les Diacres ne baptiseront point
fans necessité : auquel cas les Laïques mêmes le An. 494.
peuvent. Il est défendu aux Clercs de faire au-

6. 7•
cun trafic, ni chercher des gains fordides. La c.15.
Simonie est étroitement défenduë, c'est-à-dire, 6.5.
de rien exiger pour le Baptême, la Confirmation 6. 24:
ou l'Ordination. Il est défendu aux femmes de
servir à l'autel. On ne doit donner aux veuves ni c.4 25.
voiles, ni benediction; mais seulement les exhor-6.13.
ter à être fideles dans leur bonne resolution.
Ceux qui auront épousé des Vierges facrées, fe-
ront penitence toute leur vie. On ne doit point 6. 10,
consacrer de nouvelles Eglises sous d'autres noms
que de Saints, ni fans permission du faint Siege;
ce qu'il faut entendre de cette partie de l'Italie,
qui dépendoit particulierement du Pape. Suivant c. 270
l'ancienne regle, on doit faire quatre parts des
revenus de l'Eglise & des Oblations: dont on at-
tribuera la premiere à l'Evêque, la seconde aux
Clercs, la troisiéme aux pauvres, la quatrieme
aux fabriques; c'est-à-dire, aux bâtimens. Tous 6. 18.
les Clercs doivent avertir le Pape des abus qu'ils
verront commettre, soit par l'Evêque, par les
Prêtres, ou les autres Clercs.

Voilà les regles que le Pape Gelase donne dans cette lettre aux Evêques d'Italie. Quoique le relåchement de discipline qu'il y accorde , soit très-leger, car il se termine à restraindre les interstices des ordinations : il ne laisse pas de témoigner en plu- C. 1. 2. 3. fieurs endroits, qu'il ne l'accorde qu'avec une ex- 8.9.24. trême peine, & seulement en cas de necessité, pour ne pas laisser manquer les Eglises des Ministres necessaires. Voulant qu'en ces cas mêmes on observe toutes les autres regles, & que hors de ces cas, on ne se dispense en rien de la rigueur de l'ancienne discipline. C'est qu'il prévoioit les consequences des moindres relâchemens. La lettre eft datée de l'onziéme de Mars, sous le Consulat d'Asterius & de

Pre

[ocr errors]
[ocr errors]

me

Presidius, l'an 494. Le quinzième de Mai de la
An. 494. même année, le Pape Gelase écrivit aux Evê-
Epist. 10. ques de Sicile, marquant à peu près le même

à
partage des biens ecclesiastiques, & chargeant la
part de l'Evêque du foulagement des étrangers &
des captifs. Il veut que la prescription de trente
ans ait lieu en faveur de l'Eglise, suivant les loix.

des Empereurs.
XXXV. La lettre aux Evêques de Lucanie semble être le
Concile, resultat d'un Concile ; & en effet le Pape Gelase en
censure
des livres.

tint un à Rome avec soixante & dix Evêques la mê. To.4.20 année 494.

dont nous avons un Decret tou1260. chant la distinction des livres authentiques & apo

cryphes. Il contient premierement, le catalogue
des Ecritures saintes conforme à celui que reçoit
aujourd'hui l'Eglise catholique: excepté que celui
de Gelase ne compte qu'un livre des Maccabées,
suivant la plupart des exemplaires. Ensuite il est
dit: qu'encore que toutes les Eglises catholiques
du monde ne faffent qu'une Epouse de JESUS-
CHRIST, toutefois l'Eglise Romaine a été pré-
ferée à toutes les autres, non par aucune ordon-
dance du Concile, mais par la parole de Nôtre

Seigneur quand il a dit:Tu es Pierre, & le reste.
Matth.
A faint Pierre a été associé faint Paul, qui a souffert

a XVI.

comme lui le martyre à Rome en même jour,
& non pas en un autre tems, comme disent les
Heretiques. Le second Siege a été établi à Ale-
xandrie au nom de faint Pierre, par faint Marc
fon disciple. Le troisiéme Siege établi à Antio-
che, porte aussi le nom de saint Pierre : parce
qu'il y a demeuré avant que venir à Rome, &
le nom des Chrétiens

у

a commencé.
Ensuite il est dit : qu'après les Ecritures fain-
tes , l'Eglise Romaine reçoit aussi les quatre
conciles de Nicée , de Constantinople, d'Ephese
& de Calcedoine ; & après eux les autres con-
ciles autorisez

par
les Peres. Puis les ouvrages

de

a

que

[ocr errors]

de S. Cyprien , de S. Gregoire de Nazianze, de S. Bafile , de S. Athanase,

de S. Cyrille d'Alexan- An. 494. drie, de S. Jean de C. P. qui eft S.Chrysostome, de Theophile d’Alexandrie , de S. Hilaire , de S. Ambroise , de S. Augustin , de S. Jerôme, de S. Prosper : & la lettre de S. Leon à Flavien. Enfin les ouvrages de tous les Peres , qui sont morts dans la communion de l'Eglise Romaine, & les decretales des Papes. Quant aux actes des Martyrs, l'ancienne coutume de l'Eglise Romaine est de ne les point lire par précaution : parce que

les noms de ceux qui les ont écrits sont entierement inconnus, & qu'ils ont été alterez par des infideles, ou des ignorans : comme ceux de faint Cyrique , & de sainte Julitte , & de plusieurs autres, composez par des heretiques. C'est pourquoi , pour éviter la moindre occasion de raillerie , on ne les lit point dans l'Eglise Romaine , quoiqu'elle honore avec une entiere devotion tous les Martyrs & leurs combats, plus connus à Dieu qu'aux hommes. Le Concile re-. çoit avec honneur les vies des Peres ; sçavoir , de faint Paul, de saint Antoine , de faint Hilarion, & les autres écrites par saint Jerôme. Il permet les actes de faint Silvestre Pape, ceux de l'invention de la Croix , & les nouvelles relations de l'invention du chef saint Jean ; mais avec précaution. Il permet de même les ouvrages de Rufin & d'Origene , en tant qu'ils n'ont point été repris par saint Jerôme ; & l'histoire d'Eusebe de Cesarée. Mais il approuve celle d'Orose, & les poëmes de Sedulius & de Juvencus.

Il vient ensuite à la censure des livres apocryphes, entre lesquels il met premierement le concile de Rimini, puis l'Itineraire de S. Pierre sous le nom de S. Clement, les actes de S. André, de S. Thomas , de S. Pierre , de S. Philippe : les Evangiles de S. Thaddée, de S. Mathias, de

S. Pier

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

5

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

S. Pierre, de S. Jaques, de S. Barnabé, de S. Thom
An. 494. mas , de S. Barthelemi , de S. André : ceux que

Lucien & Hesychius avoient falsifiez. Le livre
de l'enfance du Sauveur , le livre de la nativité
du Sauveur , de Marie , & de la sage femme
& plusieurs autres : dont les plus connus sont le
Fondement & le Tresor des Manichéens, les
centons de Virgile , attribuez à Proba Falconia,
& la revelation de saint Paul, les actes de fainte
Thecie , le passage ou l'Assomption de fainte
Marie, la penitence d'Adam , la penitence d'Ori-
gene , les forts des Apôtres, la lettre de Jesus-
CHRIST à Abgar ; & celle d'Abgar à s E su s-
CHRIST : mais il met entre ces apocryphes le
livre du Pasteur , reveré de l'antiquité, & les
Canons des Apôtres. Ce qui montre que tous
ces livres ne sont pas également condamnez.
Ensuite sont les ouvrages de quelques heretiques,
comme Tertulien, Montant, Fauste Manichéen,
Tyconius Donatifte, & de quelques Catholiques,
qui se sont écartez en quelque point de la doctri-
ne de l'Eglise : comme Lactance Africain, faint
Clement Alexandrin, Arnobe, Cassien, Faufte
de Riés. Le Concile condamnc aussi tous les ca--
racteres ou billets preservatifs , qui portent le
nom des Anges , & en general tous les écrits des
heretiques , dont il rapporte les noms , depuis
Simon le magicien jusques à Acace de C. P. &

les frappe tous d'anatheme. Telle est la censure
Vinot,Bac des livres qui se trouve dans ce Concile ; mais
luz ad Lup. la varieté des anciens exemplaires ; peut faire
Ferr.ep.28.
P.456.

douter qu'il ne s'y foit glissé quelques noms d'au.

teurs, que le Concile n'avoit pas condamnez. XXXVI.

La même année le Pape Gelase écrivit aux Lettres aux Evés Evêques de Dardanie , comme il avoit écrit à

ceux de Dalmatie, pour les feliciter de leur ferDardanie. meté dans la communion avec le faint Siege &

l'Eglise catholique; & les avertit de se donner de pirig6.

garde

ques de

« AnteriorContinuar »