Mémoires des Indes

Portada
Chez J. Vernarel, 1819
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 415 - Si par hasard un vaisseau étranger laisse dans leurs îles quelques vieux morceaux de fer, ils appartiennent de droit aux tamoles , qui en font faire des outils le mieux qu'il est possible. Ces outils sont un fonds dont le tamole tire un revenu considérable: car il les donne à louage, et ce louage se paye assez cher.
Página 415 - The same sort of evening concert is performed round the house of the chief, or Tamole, at the Caroline Islands. " Le Tamole ne s'endort qu'au bruit d'un concert de musique que forme une troupe de jeunes gens, qui s'assemblent le soir, autour de sa maison, et qui chantent, à leur manière, 'certaines poésies.
Página 414 - Leurs tamoles s'assem» blent dans une maison au mois de février, et là ils jugent, par la voie du sort, si la navigation doit être heureuse , et la pêche abondante. Ce sort consiste en des nœuds qu'ils font à des feuilles de palmier. Ils les comptent l'un après l'autre , et le nombre pair ou impair décide du bon ou du mauvais succès de leur entreprise.
Página 2 - A l'égard de l'idée de Dieu, que les philosophes indiens confondent toujours dans la suite de leurs systèmes, on ne peut nier qu'ils n'aient eu de grandes lumières et qu'ils ne soient dans le cas de ceux dont parle saint Paul, « qui ayant connu Dieu ne l'ont pas glorifié comme Dieu ». De sorte qu'on est étonné de voir que des auteurs qui ont si bien parlé de Dieu se jettent aveuglément dans un chaos d'absurdités grossières, ou qu'étant plongés si avant dans les ténèbres du paganisme,...
Página 31 - Il est étonnant que l'esprit humain ait pu atteindre à la perfection de l'art qui éclate dans ces grammaires, Les auteurs y ont réduit par l'analyse , la plus riche langue du monde , à un petit nombre d'élémens primitifs , qu'on peut regarder comme le caput mortuum de la langue.
Página 407 - J'ai peine à croire ce que m'ajouta ce même homme, qu'il ya dans son île des mines d'argent, mais qu'on n'en tire qu'en petite quantité, l'aute d'instruments de fer propres à creuser la terre ; que quand il en tombe sous la main quelque morceau vierge, on travaille à lui donner une forme ronde, et l'on en fait présent au seigneur de l'île nommée Taguir. Il dit qu'il en a chez lui d'une grandeur propre à lui servir de siége. Le...
Página 349 - Ils parurent effrayés lorsqu'ils en virent quelquesunes qui broutaient l'herbe, aussi-bien que des aboiemens d'un petit chien qu'ils entendirent dans la maison des missionnaires. Ils n'ont pas non plus de chats, ni de cerfs, ni de chevaux, ni généralement d'animaux à quatre pieds. Ils ont des poules dont ils se nourrissent , mais ils n'en mangent point les œufs. On ne s'aperçut pas qu'ils eussent aucune connaissance de la Divinité, ni qu'ils adorassent des idoles. Toute leur vie paraissait...
Página 422 - Ils firent paraître beaucoup de joie d'être avec nous, et la témoignèrent en nous baisant les mains et en nous embrassant. « Ces peuples sont bien faits de corps et d'une complexion robuste; ils vont tout nus, excepté qu'ils couvrent leurs E ardes sexuelles d'un morceau de natte; ÏUTS cheveux sont presque crépus ; ils ont fort peu de barbe.
Página 31 - Anoubhoul fut le premier qui forma un corps de grammaire ; c'est le sarasvat , ouvrage digne de Sarasvadi , qui est, selon les Indiens, la déesse de la parole, et la parole même. Quoique ce soit la plus abrégée des grammaires , le mérite de son antiquité l'a mise en. grande vogue dans les écoles de l'Indoustan. Pania , aidé du sarasvat , composa un ouvrage immense des règles du samskret.
Página 415 - The remark may now be extended to those of the Friendly Islanders, described at large in this chapter. That the reader may judge for himself, I have selected the following particulars from Father Cantova's account: "Pendant la nuit, au clair de la lune, ils s'assemblent, de temps en temps, pour chanter et danser devant la maison de leur Tamole. Leurs danses se font au son de la voix, car ils n'ont point d'instrument de musique. La beauté de la danse consiste dans l'exacte uniformité des mouvements...

Información bibliográfica