Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

chariftia Sacramento veritate, olim C. D'Èsjam carmine expreffa, nunc primùm PENCE.

edita.

26. Filiabus Sion facris Piffiaci
Virginibus Carmen votivum Latine &
Gallice fuper Feriam VI. in Parafceve,
Enigma. Parif. 1563. in-8°.

i

au

27. Sacrarum Heroïdum Liber cum
Prafatione de rofectu ex Gentilium Li-
brorum lectione percipiendo & fcholiis
in fingulas Epiftolas. Parif. 1554. in-
8°. Ce Livre eft compofé de fept
Epîtres en Vers Elegiques, com-
pofées à l'imitation d'Ovide,
nom de differentes perfonnes de
l'antiquité facrée & fabuleuse, &
accompagnées d'éclairciffemens en
Profe. C'eft un des moindres Ou-
vrages de d'Efpence, qui étoit affez
mauvais Poëte, comme il l'a fait
voir non-feulement dans ces Epî-
tres, mais encore dans fes autres
Poëfies.

28. Commentarius in Epiftolam pri-
mam ad Timotheum cum digreffioni-
bus. Parif. 1561. in-fel. Ce Com-
mentaire eft compofé de deux
par-
ties dans l'une d'Efpence explique
le texte de S. Paul par un Com-

C. D'Es-mentaire litteral, & il traite dans PENCE. l'autre plufieurs belles queftions touchant la Hierarchie & la Difcipline de l'Eglife, par des Differtations, aufquelles il a donné le nom de digreffions. Ses Commentaires font excellens, felon M. Du Pin; pour ce qui eft de fes Digreffions, ce ne font que des Recueils, où il ne fournit prefque rien du fien, mettant feulement dans un bel ordre quantité de paffages choifis fur les fujets dont il traite, qui peuvent être d'un grand ufage à ceux qui travaillent fur ces mêmes ma

tieres.

29. Commentarius in pofteriorem Epiftolam ad Timotheum cum digref fionibus. Parif. 1564. in-fol. D'Efpence garde dans ce Commentaire la même methode que dans le précedent, avec cette feule difference, qu'il a dans celui-ci inferé fes digreffions dans le corps du Commentaire.

30. Commentarius in Epiftolam ad Fitum cum digreffionibus. Parif. 1568.in-8°. Il parle avec beaucoup de liberté dans ce Commentaire de la

Cour de Rome, comme on va le C. D'ESvoir par ce que M. Simon en dit PENCE. dans fon Hiftoire Critique des principaux Commentateurs du Nouveau Teftament, p. 591. où il s'exprime ainfi: » La methode que Claude d'Efpence na fuivie eft fort differente de celle » des autres Commentateurs. Ayant » été employé pour les affaires du Concile de Trente par Henri II. » qui l'envoya pour ce fujet à Boulogne, il a inferé dans fes Com»mentaires plufieurs chofes qui re»gardent la difcipline Ecclefiafti» que, & il s'y étend beaucoup con-tre les abus de la Cour de Rome. Il a auffi mis dans fon Ouvrage » quelques controverfes de Theo»logie, dans lesquelles il étoit ha» bile. Il affecte de paroître fça» vant & d'avoir lû les Peres; ů » mais fi l'on y regarde de près, on » trouvera qu'il a pris de Gratien „» & de quelques autres Compila>>>teurs une bonne partie de ce qu'il. »cite. L'on trouve auffi dans fes Li »vres beaucoup d'érudition profa-»ne. A l'égard de fon ftile, il témoigne lui-même, écrivant aus

"

[ocr errors]
[ocr errors]

1

[ocr errors]

PENCE.

n

C. D'ES- » Cardinal Charles de Lorraine, à qui Dil a dédié fon Commentaire fur l'Epître 1. à Timothée, qu'il fe » fent de l'Ecole, & que quelques» uns appellent ce ftile en fe moc-. » quant, le ftile de Paris. Il n'a pas » néanmoins negligé entierement le »fens litteral, mais ce litteral eft. » comme enfeveli dans fes longues » & fréquentes digreffions. Il n'a > rien oublié dans fon Commentaire » fur l'Epitre à Tite, pour décrier » Rome, & ce qu'on aura peut-être » de la peine à croire, c'eft qu'il » témoigne qu'ayant pris la liberté » de representer à Paul IV. tous les » abus qui étoient dans la difcipline

de l'Eglife, ce Pape voulut le re » tenir auprès de lui & le faire Car> dinal.

31. De Librorum fufpectorum lectione Tractatus. Ce Traité eft joint à l'Ouvrage précedent. Il y examine qui font ceux à qui la lecture des Livres Heretiques eft défenduë.

32. De clandeftinis Matrimonius Concilium. Parifiis 1561. D'Efpence foûtient que les mariages des enfans de famille contractez fans le con

[ocr errors]
[ocr errors]

fentement de leurs parens font nuls, C. D'ES& exhorte le Pape, les Rois & les PENCE. Princes à les déclarer tels.

"

33. De Continentia Libri fex. Parif. 1565. in-4°. Cet Ouvrage traite. avec beaucoup d'érudition de tout ce qui regarde la continence, nonfeulement par rapport aux Miniftres de l'Eglife & des perfonnes confacrées à Dieu, mais auffi par rapport à ceux qui vivent dans le mariage. Il y fait voir que les Miniftres de l'Eglife ne font obligez au célibat par aucune Loi divine mais fimplement par le Droit Ecclefiaftique, que l'Eglife peut abroger en cela. Il n'approuve pas le fentiment commun des Theologiens & des Canoniftes, qui prétendent que quand le mariage eft celebré & non confommé, l'un des deux conjoints a la liberté d'entrer en Religion malgré l'autre. Il fait voir des par exemples que le Pape peut difpenfer du vou folemnel de chafteté. L'Ouvrage finit par une Appendix, où il a jugé à propos de ramaffer tout ce que les Auteurs Sacrez, Ecclefiaftiques & Profanes ont dit de

« AnteriorContinuar »