Imágenes de páginas
PDF
EPUB

J. RuCELLAI.

JEAN RUCELLAI.

EAN Rucellai (en Latin Oricellarius) naquit à Florence le 20.Octobre 1475. de Bernard Rucellai d'une des premieres familles de cette Ville, & de Nannina de Medicis, njéce de Côme de Medicis.

[ocr errors]
[ocr errors]

Il fit fes premieres études fous differens Maîtres, & principalement fous François Cattani de Diacceto,, qui enfeignoit la Philofophie à Florence, & il acquit une connoiffance parfaite des Langues Grecque &: Latine, & de la Philofophie. Ces études ne lui firent point negliger fa propre Langue, qu'il apprit dans toute fa pureté, comme on le voit affez par fes Ouvrages.

5

Lorfqu'il fut parvenu à un âge: mûr, on ne le laiffa pas fans emploi; car nous apprenons de Panci-· role dans la vie de Decius, que lorfque le Roi Louis XII. qui étoit alors maître de l'Etat de Milan, fit demander à la Republique de Venife ce Jurifconfulte, qui enseignoit à

CO

[ocr errors]

L

J. RU

Fadoue, pour l'Univerfité de Pavie,
Rucellai étoit à Vénife en qualité CEELALJ-
d'Ambaffadeur de l'Etat de Florence.
C'étoit vers l'an 1505.

Il fut toujours fort aimé de la Maifon de Medicis, tant parce qu'il lui appartenoit du côté de fa mere, que parce qu'il lui avoit toujours été fort attaché. Il eft d'ailleursprobable qu'il étoit un des jeunes Seigneurs Florentins, qui contribuerent au rétabliffement des Medicis à Florence, qui fe fit le premier Septembre 1512. puifque Jacques. Nardi compte parmi eux les enfans de Bernard Rucellai.

Laurent de Medicis ayant été prépofé par Leon X. fon oncle au Gouvernement de la ville de Florence en 1513. le fit d'abord fon grand Veneur, & voulut enfuite lui donner en 1515. une autre Charge con-fiderable & fort recherchée, qui étoit celle de Proveditore dell' Arte: della lana; mais Rucellai voyant que la premiere l'obligeoit à être toujours auprês de fon bienfaiteur, & étoit ainfi en quelque maniere in-compatible avec la feconde, l'en

[ocr errors]

J. Ru- gagea à donner celle-ci à fon frere CELLAI. Palla.

Laurent de Medicis fut nommé la même année 1515. Capitaine General des Armées du Pape, & paffa à Rome pour en recevoir le Commandement. Il est à préfumer que Rucellai y accompagna, & qu'il y prit l'habit Ecclefiaftique. On voit par quelques-unes de fes Lettres qu'il accompagna le Pape Leon X. dans le voyage qu'il fit pour fa fameufe entrevue avec le Roi François I. En effet il avoit fçû gagner la bienveillance de ce Pontife, dont il étoit coufin germain, & qui l'auroit élevé à la pourpre, s'il l'avoit pû faire fans y élever d'autres de fes parens qu'il n'aimoit pas, parce qu'ils avoient contribué aux difgraces que fa famille avoit eû à fouffrir. C'eft du moins par cette raifon, qui paroît affez probable, que Jean Pierius Valerianus (a) prétend qu'il n'eut point cet honneur.

Gamurrini dit dans fon Iftoria Genealogica, que Jean Rucellai fut

4

(a) De infelicitate Litteratorum,

[ocr errors]

J. Ru

envoyé en 1516. par Leon X. en France en qualité de Nonce; mais CELLAL, il est sûr qu'il se trompe; car on voit par les Lettres de Pierre Bembo écrites au nom de ce Pape, que la Nonciature de France fut remplie depuis l'an 1514. jufqu'en 1517.. par Louis Canoffa, Evêque de Tricarico dans le Royaume de Naples, & enfuite de Bayeux en France.

Il fut cependant Nonce en France, mais feulement quelques années après, & peut-être fucceda-t'il à Canoffa. Le Roi François I. qui aimoit les Gens de Lettres, lui témoigna d'abord beaucoup d'affection; mais le Pape s'étant ligué depuis avec l'Empereur CharlesQuint contre la France, il fut obligé d'en fortir. Il étoit prêt à se mettre en chemin pour retourner en Italie, lorfqu'il apprit la mort de Leon X. arrivée le premier Decembre 1521. & cette trifte nouvelle lui fit perdre l'efperance d'un Chapeau, que fa Nonciature lui" auroit apparemment procuré.

De retour en Italie, il fe retira à Florence, où il fut choifi le 13.

J. Ru- Octobre 1522. avec cinq autres per CELLAI. fonnes des familles les plus confiderables de cette Ville, pour aller complimenter le nouveau Pape Adrien VI. fur fon exaltation. Mais comme la pefte regnoit alors à Rome, ils ne partirent de Florence qu'au mois d'Avril de l'année fuivante; Rucellai, qui étoit à la tête de l'ambaffade, fit en cette occafion un difcours fort éloquent au Pape.

T

+

Adrien VI. mourut peu de tems
après, & le 19. Novembre fuivant
le Cardinal Jales de Medicis fut élú
Pape, & prit le nom de Clement VİK
Cette élection ranima les efperan-
ces de Rücellai, qui étoit fon cou-.
fin, & il retourna à Rome, où le
nouveau Pontife le reçut fort bien
& le nomma Gouverneur du Châ-
teau S. Ange, dignité qui ne se
donne jamais qu'à des Prélats d'un
merite éprouvé & d'une fidelité fans ·
reproche, & qui ordinairement con--
duit au Cardinalat.

[ocr errors]
[ocr errors]

L'Abbé Salvino Salvini poffede un Acte fort ancien, par lequel il paroît que Jean Rucellai a été Protonotaire Apoftolique, & qu'il fut

élû

[ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »