Imágenes de páginas
PDF
EPUB

P. DE profita de l'occafion. Après avoir BOISSAT.vu Malthe, il fe mit fur une galere qui alloit en course fur les côtes de Barbarie, mais qui n'y fit rien, & il rentra en France vers le mois de Novembre 1623.

P. 40. Liguftica expeditio. C'est l'expedition de Genes faite par terre par le Duc de Lefdiguieres en 1625.

P. 52. Anglorum ad Rheam exfcenfio,& Rupella obfessa. Ces évenemens font de l'an 1627.

P. 63. Rupella capta. 1628.. P. 71. Silva-Ducenfis expugnatio. Boiffat étoit paffé en Lorraine à la fuite du Duc d'Orleans en 1629. La jeune Nobleffe, qui accompagnoit ce Prince, s'ennuyant d'être là fans rien faire, & chacun prenant parti de fon mieux, Boissat s'engagea à Alexandre de Beaufort, & fe joignit à quelques troupes Françoifes, qui donnerent du fecours au Prince d'Orange & aux Hollandois, lorsqu'ils prirent la ville de Bois-le-Duc le 14. Septembre 1629.

P. 82. Lotharingia capta. En fix Livres. 1632. & fuiv. Le P. le Long n'a poit connu toutes ces Pieces.

[ocr errors]

La feconde partie contient les P. DE Poëfies fuivantes.

BOISSAT.

Martellus. Poëma. C'eft un Poëme Epique fur la défaite des Sarrafins par Charles-Martel, en fix Livres, dont le Plan & les Argumens fe voyent dans les Poëfies Latines de M. Chorier. M. Baillet n'a pas fçû ce que c'étoit,lorfqu'il s'eft avifé de mettre Boiffat parmi les PoëtesFrançois, pour l'avoir compofé. Ce qui l'a trompé, c'eft qu'il y a effectivement un Poëme François, intitulé: Charles-Martel, mais qui eft de M. de Sainte-Garde, Aumônier du Roi. L'autorité de Chapelain, qui a auffi un peu contribué à fa méprife, l'en auroit préfervé, s'il avoit fait un peu d'attention à ce qu'il dit fur ce fujet dans fa Préface de la Pucelle; car il y affocie le Martel de M. Boiffat avec le Conftantin du R. P. Mambrun; or tout le monde fçait que ce dernier Poëme eft Latin.

Hermonomi, five Inftitutionum Imperialium Libri IV. C'est une paraphrase des Inftituts de Juftinien en Vers Latins.

Sylvarum Liber primus, heroica

P. DE Poëmatia continens; fecundus, Elogia BOISSAT. quibufdam imaginibus ad vivum expreffis apponenda.

Elegiarum Libri tres primus facras continens fecundus funeras: tertius',

Communes.

Hebrearum Heroïdum Epiftola.
Sacra Metamorphofes.
Nobilium Plantarum Metamorpho-

fes.

Epigrammatum Liber fingularis. Tumulorum Liber fingularis. Sacri argumenti difticha, quibus veteris Teftamenti figure ad novi Mysteria reducuntur.

y a

dans ces Poëfies plus de facilité que d'élegance, & plus de fecondité que de choix.

Au refte il faut prendre garde de confondre Pierre de Boiffat de l'Academie Françoise avec son pere, comme ont fait quelques Auteurs; c'eft pourquoi il eft bon de dire ici quelque chofe du pere.

Il étoit Vi-Bailli de Viennois, & Lieutenant Criminel & Civil de Vienne; Charges que l'on a quelquefois données à son fils, qui n'en a jamais eu. Il mourut en 1616. &

[ocr errors]

(on a de lui les Ouvrages suivans.

P. DE

1. De la proüeffe & réputation des BOISSAT. anciens Allobroges. Vienne 1602. in4°. It. Paris 1603. Les anciens Allobroges font à prefent le Baillage de Viennois, felon cet Auteur.

2. Recherches fur les duels. Lyon 1610. in-4°. Je ne fçai comment M. l'Abbé le Clerc a pu donner cet Ouvrage au fils, dont il a mis la naiffance en 1604 ou 1605.

3. Hiftoire des Chevaliers de l'Ordre de l'Hopital de S. Jean de Jerufalem. Lyon 1612. in-4°. Cette Hiftoire est presque toute copiée de Jacques Bofio. On en a donné une nouvelle édition augmentée fous ce titre: Hiftoire des Chevaliers de l'Ordre de S. Jean de Jerufalem,ci-devant écrite par le feu Sieur de B.S.D.L.(Boiffat Sieur de Licieu augmentée d'une traduction des établiffemens & des ftatuts de la Religion, par Jean Baudoin & F. de Naberat. Paris 1643. in-fol. 2. vol.

k

4. Le Brillant de la Reine, ou Hif toire Genealogique de la Maifon de Medicis. Lyon 1613. in-8°. It. ibid. 1620. in-8°.

Chorier a écrit la vie de Pierre

P. DE Boiffat le fils, & elle a paru fous ce BOISSAT. titre: De Petri Boëffatii, Equitis & Comitis Palatini, viri clariffimi, vita, amicifque litteratis, Libri duo. Nicolai Chorerii Viennenfis J. C. Gratianopoli 1680. in-12.

V. auffi l'Hiftoire de l'Academie Françoife par M. Pelliffon & par M. l'Abbé d'Olivet. La Bibliotheque de Richelet par M. l'Abbé le Clerc. Gui Allard, Bibliotheque du Dauphiné.

B. TRIVISANO.

BERNARD TRIVISANO.

B

ERNARD Trivifano naquit à Venife le 26. Fevrier 1652. de Dominique Trivifano & d'Elifabeth-Marie Tagliapietra, tous deux de familles les plus illuftres de la Republique.

Marc Trivifano fon oncle, voulut avoir foin de fon éducation & le diriger dans fes études. Il l'appliqua d'abord à celle de la Langue Latine, qu'il apprit en peu de tems. avec beaucoup de facilité. Lorfqu'il eut onze ans, il lui fit apprendre la Geographie, l'Hiftoire,

« AnteriorContinuar »