Imágenes de páginas
PDF
EPUB

L. ALA- Il fit tout ce qu'il pût pour y réufMANNI. fir, mais quelques foins & quelques peines qu'il se donnât pour cela, il eut le chagrin de les voir infructueufes. Paul Paruta & André Morofini parlent dans leur Histoire de Venife de ce voyage d'Alamanni à Gennes, qui fut apparemment le dernier qu'il fit en Italie.

Jerôme Ghillini dans fon Teatro d'Huomini illuftri, p. 156. dit qu'il mourut à Paris, & qu'il fut enterré dans l'Eglife des Cordeliers. Mais Luc Antoine Ridolfi, fon compatriote & fon ami, qui étoit alors en France, & qui par là eft plus croyable que Ghillini, dit dans fon Dialogue intitulé: Aretefila, imprimé à Lyon en 1560. qu'il mourut à Amboife, où il étoit avec la Cour, le 18. Avril 1556. Il étoit alors dans fa foixante-uniéme année.

On trouve dans le fecond Livre des Lettres de Pierre Aretin, page 218. une Lettre de ce Sçavant à Louis Alamanni datée de Venife le 10. Juin 1562. mais il est sûr qu'il y a une faute d'impreffion dans la date.

[ocr errors][ocr errors]

S

Il a eu deux femmes, toutes deux L. ALAFlorentines & de familles nobles. MANNI. Il époufa la premiere nommée Aleffandra Serriftori, à Florence en 1516. avant fon exil; & la feconde, appellée Madeleine Buonajuti, en France. Cette derniere étoit Dame d'atour de la Reine Catherine de Medicis, & fe maria en fecondes noEn ces, après la mort d'Alamanni, en 1558. à Jean-Batifte de Gondi.

}

Il doit avoir eu de la premiere fes deux enfans qui font les plus connus Nicolas & Batifte, quoique quelques Auteurs difent le contraire. En voici la raifon. D'un côté on a une Lettre d'Annibal Caro à Alamanni datée du mois de Decembre 1539. dans laquelle il fait fes complimens à Nicolas & à Batifte fes fils; d'un autre, Nicolas Martelli dans la Dédicace du premier Livre de fes Lettres addreffée à Madeleine Buonajuti, lui dit qu'en 1546. qui eft la date de la Dedicace, elle avoit encore à peine vingt-deux ans. Elle avoit donc en 1539. tout au plus quinze ans, age trop peu avancé pour avoir déja deux enfans à

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

MANNI.

L. ALA-qui l'on pût faire des complimens. Il faut dire la même chose d'une fille, dont il fait mention dans une de fes Lettres, qui eft à la verité fans date, mais qui paroît être de l'an 1539. Il a eu encore outre cela un fils nommé Jacques, mais dont on ne connoît que le nom, apparemment parce qu'il mourut avant fon pere.

Ce que je viens de dire de la naiffance des enfans d'Alamanni eft confirmé par ce que MM. de Ste Marthe difent dans la Gallia Chrift. de Batifte. On y voit qu'il naquit le 30. Octobre 1519. en Italie,qu'étant venu en France avec fon pere, il fut d'abord Aumônier de la Reine Catherine; qu'en 1555. il fut fait Evêque de Bazas, Evêché qu'il quitta en 1558. pour paffer à celui de Macon, & qu'il mourut le 13. Août 1581. Le P. de Sainte-Marthe s'est trompé, lorfqu'il a dit dans la nouvelle édition de la Gallia Chriftiana, to. 1. p. 1210. qu'il étoit fils de Louis Alamanni, qui pro tuenda patria libertate mortem oppetierat. Il a confondu celui qui eut le bonheur de fe

fauver & celui qui fut décapité à L. ALAFlorence, parce qu'ils avoient tous MANNI. deux le même nom. On a en manufcrit quelques Lettres de Batifte, entr'autres une datée de Lyon le 29. Mai 1545. où il marque que le Roi lui avoit donné un mois auparavant l'Abbaye de Belleville dans le Beaujolois, à fix lieuës de cette Ville, qui valloit mille écus.

L'autre fils d'Alamanni, nommé Nicolas, a été Capitaine aux Gardes, & Chevalier de l'Ordre de S. Michel; il fe maria avec Anne de Briqueville, dont il eut Louis & Henri, morts fans pofterité, & Catherine, qui étant allée en Italie Y fut Dame d'honneur de la Grande Ducheffe de Tofcane, & époufa en 1595. Philippe del Migliore, dont elle n'a eu qu'une fille.

Catalogue de fes Ouvrages.

[ocr errors]

1. Opere Tofcane. Sebaftianus Gryphius excudebat. Lugduni 1532. in 8°. C'est la premiere & la plus belle édition que l'on ait du Recueil des Poëfies Italiennes d'Alamanni, dont plufieurs avoient peut-être déja été

L. ALA- imprimées feparément. Les Pieces qui y font contenues font.

MANNI.

Elegie, p. 1. Elles font divifées en quatre Livres, dont les trois premiers roulent fur des fujets amoureux, au lieu que le quatriéme ne -traite que de matieres faintes & devotes. Alamanni paffe communément pour le premier qui ait compofé des Elegies en Italien.

Eglogbe, p. 108. Alamanni s'eft propofé Theocrite pour modele dans ces Eglogues, qui font au nombre de quatorze, & toutes en vers non rimez. (Sciolti) Il s'eft attribué la gloire d'avoir le premier mis en ufage cette forte de vers; mais Friffino s'attribue la même gloire, & peutêtre avec plus de raison, puifque, quoiqu'ils vêcuffent dans le même tems, les Ouvrages où il s'eft fervi de ces fortes de vers ont paru avant ceux où Alamanni les a employez.

Sonetti, p. 188.

Favola di Narciffo, p. 289. Cette
Piece fe trouve auffi dans la Prima
parte delle Stanze di diverfi illuftri
Poëti, raccolte da Lodovico Dolce. In
Venegia 1570, in-12.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »