Imágenes de páginas
PDF
EPUB

font point si rebutantes qu'elles ne puissent attirer la curiosité des Esprits qui se plaisent aux choses solides. L'épreuve découvrira la vérité de ce que je dis ; mais j'ai crû par avance que c'étoit juger favorablement de la disposition des Lecteurs, que de me persua

que des choses vraies, nécefsaires & solides, n'étoient pas in, capables de leur plaire,

der que

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

LIVRE PREMIER. Des conditions de la Priere

chrétienne. CHAPITRE PREMIER. Que c'est un devoir effentiel à tout Chrétien que celui de s'instruire de

la Priere. I la cause générale de la damnation de ceux qui se perdent

après avoir atteint l'âge de raison, est qu'ils ne prient pas comme il faut, & li ceux qui le font ne man

S

[ocr errors]

quent jamais d'arriver au salut , il est
bien clair qu'il n'y a rien de li impor-
tant que la pratique d'un dcvoir liel-
sentiel

. Cependant il n'est pas posible
de douter de ces veritez, pour peu
qu'on. Eaffe de réflexion sur ces paro-
les de Jesus-ChriftDemandoz dit
vous fera donné : PETITE dabitur vo-

bis ; & sur ces autres : Quiconque deExc. 7. mande reçoit : Omnis qui petit accipit.

Car il s'enluit de-là que quiconque ne
reçoit pas ne demande pas,c'est--dire,
ne demande pas comme il faut ; &
qu'ainfi celui qui n'est pas converti n'a
pas demandé comme il faut sa conver-
son , celui qui ne persevere pas n'a pas.
demandé comme il faut la perseve-
sance, & enfin celui qui n'obtient

pas
le salut n'a pas prié comme il faut pour
Kobtenir.

On cherche quelquefois les raisons de cette corruption effroyable qui est répanduë dans tous les états du Chri. ftianisme , & de la mort, ou de la langueur spirituelle de la plậpart des Chrétiens. Mais cette verité nous en découvre une dont on ne peut pas. douter. Car on peut dire avec afturance, que la source de tous ces maux: eft que les Chrétiens ne prient point en

la maniere qu'il faut prier ; puisqu'il est de foi que s'ils le faisoient, ils seroient auffi remplis des richesses de la grace & de la plénitude des biens fpirituels , comme parle saint Paul, qu'ils en pasoilsent vuides & dépourvûs.

On demande souvent aussi des moyens de s'avancer dans la picté, & des

voyes & des méthodes de le corri. ger de fes défauts. Mais après ce que l'Evangile nous dit de la priere, il est clair que ces voyes, ces moyens, ces méthodes se doivent reduire à nous apprendre à prier.

Car il faut remarquer que la priere n'eft pas seulement un moyen utile pour nous procurer tous les biens [pirituels, mais que c'est un moyen necelfaire & luffisant tout ensemble pour les obtenir.

C'est un moyen necessaire , parce que selon les Peres , après la premiere grace, Dieu n'en accorde plus dans l'ordre commun que par la priere: Diek nous veut donner ses biens , dit saint Auguftin , mais il ne les donne qu'à ceux qui les lui demandent, de peur de les donner à ceux qui ne les desirent pas.. Deus dare vult , sed non dat nifi petenti , we det non cupienti. Et en un autre en

, que Dieu.

[ocr errors]

1020

Aug.de

Aug. droit: Il y a des choses, dit-il,
Plal. donne même à ceux qui ne les lui deman-

dent

pas , comme le commencement de la foy; mais il y en a qu'il ne donne qu'à ceux qui les lui demandent, comme la per

e Severance : CONST A T Deum alia dono

non orantibus,ficut initium fidei,alia non pepper . nisi orantibus praparasle

. , ficut ufque in 26

finem perseverantiam, dit ce saint Doc.
teur. Et c'est un moyen suffisant pour
obtenir les autres graces dont nous
avons besoin ; puisque Jésus-Christ
nous aflare que quiconque demande
reçoit, il s'ensuit que fi on ne reçoic
pas, c'est qu'on n'a rien demandé.

On doit conclure de lå qu'on ne.
tombe jamais dans aucun des pechez
particuliers qui nous font perdre la
grace ,

sans être tombé auparavant dans celui de n'avoir pas prié comme il faut ; puisque li on l'avoit fait on auroit obtenu de. Dieu l'effet de la priere . que nous lui faisons dans l'Oraison Dominicale de ne nous laisler point fuccomber à la tentation. Tous ceux qui y succombent Besont donc pas seulement coupables de l'a&ion criminelle qui leur faic perdre la grace'; mais ils le sono de plas d'avoir negligé le principal.

[ocr errors][ocr errors]
« AnteriorContinuar »