Imágenes de páginas
PDF
EPUB

suffira pour édifier votre pieté, ego affliger votre zéle.

La premiere vous apprendra quel a été le pouvoir de la grace dans des caurs nouvellement . générez, vous verrez aves admiration des Princes et des

Princesses du Sang Impérial, à peine fortis des eaux du Baptême, fouler aux pieds les

grandeurs du siécle , & devenir tout à coup de généreux Confeßeurs : de J. C. de zélez Prédica. teurs de sa Loy.

Des exemples si éclatans d'un attachement intrépide à la Foy, e d'une constance digne des premiers fiécles du Christianisme, rendront encore plus vive la doua leur dont vous ferez pénétrez ; en lisant l'Histoire de la décadence d'une Mifion aussi florifsante que celle de la Chine.

Vous sçavez quels obstacles ont eu à surmonter ceux de nos Peres qui l'ont établie, e avec combien de fatigues es de travaux elle a été cultivée jusqu'à ces derniers jours , pendant près de deux siécles qu'elle a subfifté.

Il est vrai qu'en divers tems elle a reçú de violentes secousses: mais elle s'étoit toûjours foûtenuë parla patience des Ouvriers Evangéliques, es par l'appui qu'elle trouvoit dans un puissant Empereur, que la mort vient de ravir, après soixante un an

[ocr errors]
[ocr errors]

d'un regne paisible et glorieux.
Peut-être le soutiendroit-elle en-
core , fi un tel Protecteur ne lui
eût pas manqué. Il révéla toll-
jours noire sainte Religion,
il affectionna constamment les
Misionnaires.

Ce grand Prince digne de tous nos regrets, ne fut pas seulement pour les Peuples de l'Asie un objet de vénération ; son mérite extraordinaire, la gloire de fon regne, ont pénétré au-delà de ces vastes mers qui nous séparent de fon Empire, & lui ont attiré l'attention de l'estime de toute l'Europe. Aufli est-il vrai de dire qu'il possedoit souverainement l'art de regner, qu'il

réunisoit en lui toutes les quali. tez qui font l'honnête homme ego, le grand Monarque.

Son port, sa taille, les traits de son visage, certain air de majesté temperé de bonté e de douceur , inspiroient d'abord l'amour du le respect pour sa perfonne, og annonçoient dès la premiere vúë le Maître d'un des plus grands Empires de l'Uni

Wers.

Les qualitez de son ame le Tendoient beaucoup plus refpectable. Il avoit un genie vaste élevé, d'une pénétration , que le déguisement ou la dissimulation ne purent jamais surprendre ; une mémoire heureuse con

[ocr errors]

fidéle; une fermeté d'ame à . preuve

des évenemens ; un sens droit un jugement solide , qui dans les affaires douteuses, le fixa toujours au parti le plus sage.

Toujours égal e maître de lui-même, il ne donna jamais à entrevoir ses vúes ni ses deßeins; & il eut l'art de se rendre imo

. pénétrable aux yeux les plus perçans. Capable de former de grani des entreprises , il ne fut pas moins habile à les conduire, com à les terminer.

Loin de se reposer sur des Favo. ris , ou sur des Ministres, du goua vernement de ses vastes Etats, il prenoit connoisance de tout, ce

[merged small][ocr errors]
« AnteriorContinuar »