Imágenes de páginas
PDF
EPUB

imprime tous les ans pour toutes les Paroiffes de Paris, on ne trouve pas une fi grande différence; mais il y a toujours plus de naissances que de morts, puifque felon ces Etats on baptise à Paris, année commune, 18300 enfans ou environ, & il n'y meurt que 18200 perfonnes. Au refte ces Etats ont été faits avec trop peu de foin pour qu'on doive y compter: j'y ai pris pour plusieurs années les articles qui appartiennent à la Paroiffe de Saint Sulpice, que j'ai comparés à l'état que M. le Curé a fait faire lui-même ; j'ai toujours trouvé que ce dernier Etat, auquel on a apporté toutes les attentions poffibles, donne plus de mariages, de baptêmes, & de morts, que les Etats qu'on imprime tous les ans pour toutes les Paroiffes de Paris en général. On fait espérer qu'on les fera dorénavant avec plus de

foin.

Il ne faut pas conclure, des différences contraires ci-deffus, qu'il aille mourir à Londres plus de perfonnes de dehors, qu'il n'en vient à Paris ; il en vient fans contredit autanţsici que là : mais à Londres les meres nourriffent leurs enfans elles-mêmes, & par-là on a en général la mortalité de ceux qui y naiffent & de ceux qui viennent s'y établir; au lieu qu'à Paris les meres ne

ETAT DES MORTS DE LA PAROISSE DE S. SULPICE, depuis 1715 inclusivement, jusqu'en 1744 inclusivement.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Il a été baptisé dans la fufdite Paroiffe pendant les mêmes 30 années, 35531 garçons, & 34069 filles.

nourriffant pas leurs enfans, on n'a pas la mortalité de ceux qui meurent en nourrice; & le nombre en eft grand.

La premiere de ces deux différences, fait voir qu'année commune, il y a plus de 9000 personnes qui vont mourir ou s'établir à Londres, foit qu'elles y aillent des Provinces voisines, ou des pays étrangers. On ne doutera pas, je pense, qu'il ne vienne tous les ans tout au moins autant de perfonnes mourir ou s'établir à Paris, qu'il en va à Londres; à quoi ajoutant la feconde des deux différences ci-deffus, on voit qu'il meurt tous les ans en nourrice plus de 9000 enfans nés à Paris, ce qui s'accorde avec ce que j'avois déja remarqué par le recueil d'enfans dont je me fuis fervi pour trouver la vie moyenne de ceux qui naiffent dans cette grande Ville.

On pourroit faire encore plufieurs autres remarques fur l'Etat donné par M. le Curé de S. Sulpice; mais en voilà peut-être trop pour un sujet auffi aifé.

Il feroit à fouhaiter qu'à l'imitation de ce zélé Pasteur, les autres Curés fiffent faire la même recherche dans leurs Paroiffes pour le même efpace de tems, en mettant les âges de cinq en cinq ans jusqu'à 90 ans, & qu'on ne fît pas cette

.

recherche feulement dans Paris, mais auffi dans toutes les Paroiffes des environs jufqu'à 10 ou 12 lieues, à cause des enfans qu'on y envoye en nourrice. La recherche feroit encore bien plus complette, & on en tireroit plusieurs éclairciffemens utiles, fi on la faifoit faire dans tout le Royaume. En ce cas-là il faudroit que Noffeigneurs les Evêques voulussent bien la faire faire chacun dans leur Diocèfe; & afin de la rendre plus aifée & mieux en ordre, on fourniroit à chaque Curé une instruction avec un plan tout dressé, qu'ils n'auroient qu'à remplir des nombres convenables à chaque âge & à chaque colonne,

[ocr errors][merged small]

**

**

DES

RENTES VIAGERES.

[ocr errors]

E mot de Rentes viageres, femble se faire assez entendre par lui-même, pour n'avoir pas besoin d'autre explication; mais comme il y a deux fortes de Rentes viageres principales, il ne fera peut-être pas inutile d'en faire la distinction, afin d'éviter toute équivoque.

Quand on dit fimplement Rentes viageres, on doit entendre les Rentes qui reftent entiérement éteintes à la mort de ceux fur qui elles font conftituées.

Les Rentes viageres en Tontine, ou Rentes en Tontine, font celles qui font conftituées fur plusieurs perfonnes de même âge ou approchant, qui se font pour ainfi-dire affociées enfemble, à condition qu'à la mort de chaque Affocié la rente qu'il avoit se repartît aux furvivans de la Société, en tout ou en partie, jufqu'au dernier vivant, qui jouit feul de toute la rente de la Société, ou

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »