Imágenes de páginas
PDF
EPUB

TABLE ALPHABETIQUE

des Auteurs.

GRICOLA. (Rodolphe) P.180:BALZAC. (Jean-Louis Guez de )

315 BERNIER. (François) 364 BERNIER. (Jean)

370 BIGNON. (Jerôme)

148 BLOUNT. (Henri)

395 BOISSIEU. (Denis de Salvaing de)

334 BROWNE. (Thomas) Le Medecin.

353 BROWNE. (Thomas) Le Theologien.

3.60 CAMDEN. (Guillaume) 83 CAPPELLI. (Marc Antoine) CORNEILLE. (Thomas) 136 CREYGHTON. (Robert)

199 DAVENPORT. (Christophe) 385 DURET. (Louis)

391 EMMIUS. (Ubo)

34 ESTIUS. (Guillaume)

378 FAERNO. (Gabriel),

373 FARET. (Nicolas)

197

I

3!

201

GOETZE. (George Henri) 8 LABE'. (Louise)

242 LITTLETON. (Adam) LLOYD. (Nicolas)

332 MAILLARD. (Olivier) +7 MALDONAT. (Jean)

160 MARTYR D'ANGHIERA. (Pier

re) MARTYR VERMILIO. (Picrre)

216 PAVILLON. (Etienne) 123 PICCOLOMINI. (Alexandre) 5:8 PICCOLOMINI. (François) 6-8 PRICE. (Jean) SCALIGER. (Jules Cefar) SCALIGER. (Joseph Juste) 279 SEPULVEDA. (Jean Ginés de) 340 SHERLEY. (Antoine). IOS SHERLEY. (Thomas)

I14 THEVET. (André)

327 258

1

Ein de la Table alphabetique:

MEMOIRES POUR SERVIR

A L'HISTOIRE

DES

HOMMES

ILLUSTRES

DANS LA REPUBLIQUE

des Lettres ;

Avec un Catalogue raisonné

de leurs Ouvrages.

LI.

MARC ANTOINE CAPPELLI:

ARC Antoine Cappelli M. A.
naquit à Efte dans le Cappel-

à
MG Padouan vers le milieu

du 16e fecle.

Il avoit déja fait de grands progrès dans les Belles-Lettres, lorsqu'il entra dans l'Ordre des Freres Mineurs Conventuels. Après

Tome XXIII,

А

LI.

[ocr errors]

M. A.

у

avoir étudié en Philofophie & en Carrel- Theologie, on le chargea d'enseigner

ces Sciences à ses freres , & il le fir
pendant plusieurs années avec di-
Itinction, à Vdine , à Anagnie & à
Venise.

Il ne se livra pas tellement à la
Scholastique, qu'il ne reservât du
temps pour des études plus folides,
je veux dire, la lecture des Saints
Peres, & la connoissance de l'Anti-
quité Ecclesiastique. Le P. Antoine
Possevin, Jesuite, qu'il eut occa-
fion de connoître à Venise , ne con-
tribua
pas peu

à le mettre dans ce
goût ; & leur amitié particuliere,
Paquit à toute la Societé, jusqu'à
l'engager à soutenir publiquement
quelques opinions de fes Thcolo-
giens.

Dans l'affaire de l'Interdit de Venise en 1606. Cappelli prie parti pour la Republique dont il étoit ne fujet, & il fut un des Theologiens, qui écrivirent vivement contre l'Interdit de Paul V. Il eut même part aux Ecrits des autres, par l'approbation qu'il leur donna. Ainsi M. Du Pin s'est trompé, lorsqu'il a dit dans

[ocr errors]
[ocr errors]

LI.

fa Bibliotheque des Auteurs Ecclefiafti- M. A. ques, qu'il défendit la Cause de l'In- CAPPEL terdit

pour le Pape Paul V. Le P. Possevin fâché de le voir dans un parti dont il n'étoit pas , agit auprès du General des Conventuels & du Cardinal Benoît Justiniani, pour le ramener à l'obeissance que le Pape exigeoit, & les trouvant disposés à lui ménager son pardon, il écrivit à Cappelli le 17 Octobre de la même année 1606. pour l'engager à se rétracter. Mais Cappelli bien loin de se rendre à ses follicitations, lui écrivit le 3 Novembre fuivant , qu'il étoit toûjours dans la disposition de soutenir ce qu'il avoir écrit en faveur du Senat. Il ne s'en tint pas-là, il fit imprimer la Lettre du P. Poffevin , avec sa réponse. Il changea cependant dans la sui

soit qu'on eût employé les menaces & les promesses, pour l'y obliger, comme l'Auteur de la vie de Fra-Paolo le prétend, soit qu'il l'eût fait de lui-même. Dans cette disposition il quitra Venise , & fe rendit à Boulogne , où il déclara au Cardinal Justiniani Legat du Pape ,

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »