Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Haroun,

uns prétendent même que Carmath avoit été esclave d’IE Après J. C.

mael fils de Dgiafar , qui a donné son nom aux Ismaëliens. Les Khourremiens sont ainsi nommés du mot Persan Khourrem, c'est-à-dire Joyeux. Ils sont des restes des Mages. Les Babekiens qui sont les Se&ateurs de Babek-elKhourremi. Ceux-ci ont une nuit dans l'année pendant laquelle ils prétendent que toutes les femmes sont communes, & ils agissent en conséquence. Les Mouhammaréens qui sont des gens vêtus de rouge, Les Sabaïens qui prétendent que le monde est gouverné par les sept planettes,

c'est

pourquoi on les appelle Sabaiens , c'est-à-dire Septenaires , & enfin les Taalimiens qui ne reçoivent d'autre doctrine que celle qui leur vient de leur Imam. Il y a beaucoup d'apparence que les Druses qui habitent encore dans les montagnes de la Syrie sont des restes de ces Anciens Sectaires. Sous le regne

du Khalif Motamed , les Carmathes come mencerent à paroître dans les bourgades de la Chaldée, ayant à leur tête un chef nommé Kersah. Ils firent quelques mouvemens qui n'eurent pas de suite. Sous Mothaded ils devinrent plus puissans. Leur chef nommé Abousaïd-habab rassembla un grand nombre de partisans, se rendit maître d'Hadgiar, ville d'Arabie, & en fit sa capitale, Mais les plus grands efforts des Carmathes furent ceux qu'ils firent dans la Syrie dans le tems que Thougdge étoit gouverneur de Damas pour Haroun. Leur chef nommé Ismael ou selon d'autres Yahia , étoit avec ses troupes

dans les environs de Resapha (a). Le Khalif Mocafi enBenbatrick voya contre lui un Général qui fut tué. Alors les CarmaElmacin. thes s'avancerent du côté de la Syrie. Les

la Syrie. Les troupes de Thougdge furent défaites en plusieurs rencontres, & Damas fut assiégée. Thougdge écrivit aussi - tôt à Haroun qui fit partir des troupes : on en vint aux mains dans un lieu appellé Kanaker près de Damas, on perdit environ vingt mille hommes de part & d'autres , mais le chef des Carmathes fut tué; l'armée d'Haroun se retira à Damas & à

Tiberiade () L'an de l'Hegirc 289.

L'an 901.

Haroun.

Penbarrick.

Tiberiade', celle des Carmathes vers Hemesse. Leur chef
Ilinael avoit un frere nommé par les uns Nadgem , & par

Après J. c d'autres Houssain, surnommé Ahmed âgé de vingt-deux Novairi. ans; celui-ci rassembla les débris de l'armée ; fit venir de Iahreselnouvelles troupes, alliégea & prit Hemesse. De-là il mar- mansouri. cha vers Damas qu'il mit à contribution. Il

ravagea ainsi

Aboulfedha les environs de Hama , de Maara & de Baalbek. Les habi- Elmacin. tans de Salamia voulurent lui résister & le repousserent, mais étant revenu à la charge, ils capitulerent, ouvrirent leurs portes, & furent tous passés au fil de l'épée sans diftinction d'âge ni de sexe. Dans toutes ces villes, Houssain faisoit faire la priere publique en son nom , & avoit pris le titre de Mahadi-emir-el-moumenin.

D'un autre côté le Khalif Moktafi informé de la foiblesse des Thoulounides, tant en Egypte qu'en Syrie, où ils n'a

Abowlfedha voient pû résister aux Carmathes, résolut de faire un (a) L'an 904 puissant effort pour les détruire , & faire rentrer l’Egypte fous la domination des Khalifs Abbaslides. Il envoya Mohammed fils de Soliman en Syrie à la tête d'une nombreuse armée , lui-même se rendit á Racca. Mohammed attaqua d'abord les Carmathes à Hemesse , & les mit en déroute ; ensuite il marcha vers Damas , où Bedi-el-dgemami commandoit pour Haroun. Il s'en rendit maître. De-là il pé-nétra en Palestine dans le dessein d'entrer en Egypte. Haroun s'étoit retiré près d’Abbasia dans un endroit appellé Houph : il y avoit rassemblé beaucoup de monde résolu de repousser le général du Khalif.

Pendant que Mohammed se rendoit en Egypte, les vaif seaux que Moktafi avoit fait partir , arriverent à Tanis. Un Grec nommé Damien avoit le commandement de la flotte d'Haroun. Il se donna un combat de près Fosthat, l'armée d'Haroun fut défaite , & se voyant abadonné de la plâpart de ses Généraux, il voulut tenir ferme avec ceux qui lui étoient restés fideles; mais Siban petit-fils de Thouloun le Sibae. tua dans le tems qu'il fuyoit. Siban regna pendant quelques, jours. Les Généraux d'Haroun ne voulurent point

[blocks in formation]

Siban.

D'Herbelot

suivre un parti fi peu soutenu , & dont ils voyoient la ruine Apres J. C. certaine. Ils capitulerent avec le Général du Khalif qui

leur donna les sûretés qu'ils exigerent. En conséquence de ce Traité les troupes de Moktaði entrerent dans Mesr fans aucune résistance (a). Siban & ses freres furent obligés de

se rendre. Ses troupes se débanderent , & lui-même prit Aboulfedha la fuite. Mohammed envoya à Bagdad tous les Emirs du

parti des Thoulounides. Il resta fix mois en Egypte pour pacifier tout, & s'en revint enfuite dans l'Eraque. LeKhalif fit mourir dix Princes de la famille des Thoulounides & l'on prétend que Siban étoit du nombre. Alors l'Egypte & la Syrie rentrerent fous la domination du Khalif.

Cependant un des Généraux d'Haroun nonimé MchamBenbatrick med tils d’Aly-al-khalidgi voulut rétablir le parti des Thou

lounides dans la Syrie ; il fe rendit avec quelques troupes à Ramla : de-là il s'avança vers Phoftat , & obligea l'armée d'Egypte de se retirer en désordre à Dgiza. Mohammed entra (6) dans Phoftat , y amassa de grands trésors qui le mirent en état de former un nouveau parti. Alors le Khalif fit partir le général Pharek: Mohammed vint au-devant de lui, mais il fut défait & obligé de prendre la fuite. Phostat fut reprise (c), & Mohammed qui

s'étoit caché, fut découvert, fait prisonnier & conduit à Bagdad, où il fut mis aux fers. Moktafi donna le gouvernement d'Egypte à différens Emirs.

L'an 908•

(6) Dans le mois Sepher de l'an 292.
b) L'an de l'Hégire 292.

L'an 293 de l'Hégire.

AD

Novairi.

I I.
LES TURCS I K HSCHIDIT E S.

Après J. C.
BOU-BEKR-MOHAMMED, fondateur de cette nouvelle ikhichid.

Dynastie, qui a regné en Egypte & dans la Syrie , Benkhaliétoit fils du Gouverneur de Damas, nommé Thougdge (a), Aboulma& étoit né à Bagdadlan 268 de l'Hegire (b), de J.C. 882; son basen.

Benbarrik, pere(c)étoit originaire dePherghana & de la nation des Turcs. Après la destruction des Thoulounides, dont il avoit été un des principaux Emirs , le gouvernement d'Egypte avoit été donné à Illa-el-nouschari , ensuite à Mohammed fils d’Alyel-khalidgi. Quelque tems après Issa fut rétabli. Il eut pour successeur Teghin. Mohammed étoit alors en Egypte, Abouffedibon où il occupoit quelques charges. Des divisions l'obligerent de se retirer en Syrie, où il rassembla tous ceux qui lui étoient attachés. Il servit d'abord le Khalif, & prit la vilie de Ramla ; ensuite il fut fait Gouverneur de Damas. Teghin en mourant laissoit un fils nommé Mohammed, qui s'empara du gonvernement, mais le Kalif Caher qui ne l'en avoit point pouryû, le donna à Mohammed fils de Thougdge. Cet Emir ne le posséda que pendant un mois, L'an 935. & n'alla point en Egypte. Son gouvernement (d) passa ensuite à Ahmed fils de Kiglagh, sous lequel il y eut de grands troubles dans l’Egypte. Le Kalif Radhi déposa ce L'an 935. Gouverneur & rétablit Mohammed, qui pour cette fois se Soyoushi. rendit (e) dans son gouvernement. Le surnom d'Ikhschid

hafen. (f) qu'il prit étoit le titre des Rois de Ferghana (g) & fi

(a) Ce mot signifie en Turc ancien , csclave du misericordieux, il mourut l'aa 247 de l'Hcgire de J. C. %61.

(6) Dans le mois de Redgeb.
(c) Il étoit fils de Dgiouph , fils de Balak-teghin, fils de Phouraa.
(d) L'an 32i. de l'Hegire.
(e) L'an ;23 de l'Hégire.

(f) On a prononcé jusqu'à présent Akhschid , mais Aboulmahafen avertit que ce doit être Ik h(chid , je m'y suis conformé.

18) Ikhschid dit Aboulmahafen est le titre des Rois de Ferghana comme celui d'Aro bahid est le titre des Rois du Thabarestan , Ssoul celui des Rois du Dgiorgian, Khacan des Rois du Turkestan, Aclin des Rois d'Olraulchnah , Samnau des Rois de Sa.

marcande.

gnifie le Roi des Rois. Il fut obligé de faire la guerre å Après.!:C: Ahmed qui se retira avec ceux de son parti à Barca dans Ikhschid.

l'Afrique. De-là cet Emir passa auprès de Caïm-bamr-illah
qui regnoit à Cairouan & engagea ce Prince à venir s'em-
parer de l’Egypte ; mais Mohammed en ayant été infors

envoya

des
troupes

à Alexandrie & dans la Thébaïde. Ben schou

Les provinces de l'Empire des Khalifs étoient devenues sah.

la

proye d'une quantité de petits Souverains. La Syrie , une partie de l'Arabie & les lieux voisins étoient ravagés par les Carmathes ; le Khorasan & le Maouarennahar avoient été enlevés par les Samanides , l'Espagne par les Ommiades , l'Afrique par les Phatimites , la Mesopotamie & le Diarbekr par les Hamadanites, la Perse par les Bouïr des. Il ne restoit donc plus aux Khalifs que Bagdad & quelques provinces voisines. Ikhschid fe rendit maître

de son gouvernement d'Egypte. Le trop foible Khalif fut L'angisi obligé de le lui confirmer & de lui (a) abandonner la Syrie Aboulfedha.

qu'il n'étoit plus en état de lui reprendre. Aboulfedha.

Quelque tems après le Khalif Radhi ayant (6) donné la

charge d’Emir-el-Omara à Aboubekr - Mohammed fils de Aboulma. Raïc, cet officier se rendit en Syrie , & en chassa Badra , bafen

Lieutenant d’Ikhschid; celui-ci (e) partit aussi - tôt de l’E-
gypte , où il laissa son frere Hassan , & vint camper dans
un endroit appellé Phirma , proche lequel étoit pofté A-
boubeker-mohammed, mais par l'entremise de quelques
Emirs ils firent la paix , & Ikhschid (d) reprit le chemin de
l'Egypte. Il y fut à peine arrivé qu'Aboubekr-mohammed (e)
sortit de Damas , & se disposa à marcher vers l'Egypte
avec son armée ; cette rupture obligea Ikhschid de reves
nir (f) promptement en Syrie. Il rencontra son ennemi
dans un endroit nommé Arifch. Dans le combat qui se
donna, son aîle droite fut mise en déroute, mais il tint fer-
me au centre, & obligea Aboubekr - mohammed de se faus

(a) L'an 324 de L'Hegire.
(6) l'an 328 de l'Hegire.
(c) Dans le mois Mouharan.
(d) Dans le mois Dgioumadi el aoual
(e) Dans le mois Schaban.

Il sortir de Mel lc 26 de Schaban.

L'an 939:

Elmaci

« AnteriorContinuar »