Imágenes de páginas
PDF
EPUB

L'an 1031.

porter la

tenir la guerre dont il se voyoit menacé. Masoud avoit Après J.C. Mafond. déja gagné tous les chefs de la milice , Mohammed fut

arrêté, déposé & remis à son frere. On proclama Masoud
à Ghazna. Ce nouveau Sulthan ne së vit pas plûtôt affermi
sur le thrône qu'il fit arrêter ceux qui avoient conspiré
contre Mohammed, leur trahison fut punie de mort, c'é-
toit ce qu'ils méritoient. Le malheureux Mohammed eut
les
yeux
crêvés. On dit

que

les Emirs se déciderent contre lui , parce que le jour de son couronnement, la Couronne lui étoit tombée de dessus la tête, ce qu'ils regarderent comme d'un mauvais augure. La superstition auteur de tant de maux,

le fut de leur conjuration & de leur perte. Aboulfedha

Masoud devenu maître absolu de tous les Etats de son Abulfa. pere , songea (a) à

guerre

dans des pays où radge.

il paroît que Mahmoud n'avoit pas encore pénétré. La grande province de Mekran , située au midi du Sedgeftan devint le théâtre de la guerre ; Masoud en fit la conquête, & parvint jusqu'à Tiz , ville située sur le bord de la grande mer des Indes. Par cette conquête les Ghaznevides se virent maîtres de presque toute la Perse, à l'ex

çeption de la province de Fars & de tout ce qui est situé D' Herbelot le long du golphe Persique , qui appartenoit à une bran

che des Bouides établie à Schiras. On prétend que Ma-
soud voulut rétablir cette maison dans l'Eraque Persique
& qu'il rendit cette province à Ala-eddoulet, fils de Ka-
kouïah; mais ce Prince ne la garda pas long - tems , les
Seljoucides dont nous parlerons dans la suite , s'en rendi-
reiit les maîtres , détruisirent les Bouides , & enleverent
toutes les plus belles provinces des Ghaznevides. Une
peste considérable qui vint (a) de l'Inde & parcourut les pro-

vinces de Ghazna, de Khorasan, de Dgiordgian , de Dgebal Aboulfedha & même la Syrie , affligea ensuite cet Empire.

Quelque tems après , Masoud qui prétendoit toujours avoir sur l'Eraque Persique un droit de souveraineté , fit (6) arrêter Schahriousch qui regnoit dans les villes de Saoueh, de Com & autres voisines. On ignore le sujet qui attira la (A) l'an 422 de l'Hegire.

(c) L'an 424 de l'Hegire. (bj L'an 42; de l'Hegite.

L'an 103 2:

colere du Sulthan sur ce petit Prince ; quoiqu'il en soit, il le fit pendre aux murailles de Saoueh. Dans le même tems Maloud.

Après J. C. Masoud perdit son Grand Vizir nommé Ahmed -el -mei

D'Herbelot mendi , qui avoit servi avec honneur le Sulthan Mahmoud, auprès du quel ilavoit joui d'un très-grand crédit, malgré les intrigues & les cabales que les grands hommes voyent se former autour d'eux. Protégé par la Sulthane Haram-nour, il sçut toujours triompher de ses ennemis. Il fut le proteçteur des Sçavans. Ce fut lui qui fit venir à la Cour de Mahmoud le fameux poëte Ferdousi, auteur du livre intitulé Schah-nameh , qui contient l'histoire des anciens Rois de Perse.

Ferdousi le composa par ordre du Sulthan en soixante mille vers, & en reçut soixante mille dragmes d'argent , recompense qui parut si petite aux yeux de l'auteur , qu'il quitta la Cour & alla mourir à Thous sa patrie , où il se vangea par quelques vers , d'un Prince trop attaché à l'argent. Masoud donna la charge de Grand Vizir à un autre Ahmed , fils d’Abd-ef-famad. Il perdit en même - tems un de ses plus grands Généraux. Astoun-tasch gouverneur du Kharisme alla faire une course dans les pays situés au-delà du Gihon. Ce grand Capitaine, sur le point de livrer bataille, fut atteint d'une Aêche qui lui emporta l'ail, il fut obligé de se retirer, & mourut de cette blessure. Son fils Haroun lui succéda dans son gouvernement.

Les Seljoucides dont nous donnerons l'histoire mençoient à paroître dans la Tranfoxiane; ils avoient passé Abonlfedha.

D'Herbelos, le fleuve Gihon & s'étoient répandus proche les villes de Nesla & d'Abiourd ; tous les Vizirs de Masoud lui conseilloient (a) d'arrêter promptement les courses de ces Turcs, & de les chasser de ses Etats avant qu'ils devinssent plus nombreux, & assez puissans pour les envahir , comme ils le firent dans la suite. Masoud sourd à ces conseils , songea plutôt à continuer les conquêtes que son pere avoit faites dans l’Indoftan. Mahmoud avoit attaqué plusieurs fois le fort château de Seresti situé dans la province appellée

com- L'an 1033.

(ni'an 42; de l'Hégirc.

[ocr errors]

Bando à l'occident de Dehli ; tous ses efforts avoient été
Après J. C
Masoud.

inutiles, Masoud s'approcha de cette place, combla d'ar-
bres & de canne ses fossés , & parvint enfin à s'en rendre le
maître. Il soumit ausli dans le même tems le Dgiorgian &

le Thabarestan.
Aboulma Pendant qu'il étoit occupé de ces conquêtes & de celle
afen.

de plusieurs autres places, les Seljoucides faisoient de
Elmacin.
D'Herbelas grands progrès dans le Khorasan. Masoud après avoir quitté
Aboulf - l'Inde , fut obligé de courir (a) au secours de cette provin-
meioze. çe. Il remporta d'abord quelques avantages. Thogrul-begh

chef de ces Turcs , fut mis en déroute , & une grande par-
tie de ses équipages fut pillée par les

troupes

Ghaznevides; mais

peu de tems après (6) les choses changerent de face ; L'an 1939: Thogrul-begh entra dans Nisabour , Masoud fut défait , se D'Herbelos fauva à Ghazna , & vit enlever toute la province de Kho

rasan, après avoir perdu presque toute son armée. La perte
de cette province jetta Masoud dans un si grand chagrin,
que ne sçachant sur qui décharger sa colere , illa fit tomber
fur ceux qui avoient eu l'administration des affaires pen-
dant son expédition dans l'Inde , & sur les Officiers de son
armée qu'il fit arrêter. Cependant le danger étoit pref-
fant, pour y remédier il leva de nouvelles armées dont il
donna le commandement à son fils Maudoud. Il l'envoya
du côté de Balkh pour défendre cette frontiere, & en chal-

ser Daoud un des chefs de Seljoucides. L'an 1040.

Après avoir ainsi pourvû à la sûreté de ses Etats du côté Aboulfedha du nord (e), il fit sortir de prison son frere Mohammed, D'Herbelos

. qu'il mena avec ses enfants à la nouvelle expédition qu'il A boulfedha alloit faire dans l'Inde. Masoud vint à une place que l'on D'Herbelos

. appelle Lebeschti ; mais la puissance des Seljoucides qui

augmentoit tous les jours l'obligea de songer à se rendre
dans le Khorasan & vers Balkh. Dans le tems qu'il re-
passoit le feuve Indus, un chef de fon armée nommé
Anousch-teghin , eunuque originaire de Balkh , avec quel-
ques esclaves , se jetta sur ses thréfors , il fut bientôt joint

par
(w) l'an 430 de l'Hegire.
(b) L'an 431 de l'Hegire,
[c] L'an 432 de l'Hegirç.

par un grand nombre d'autres mécontens qui délivrerent

Après J. C. Mohammed, & le contraignirent de monter sur le throne. MohamMasoud avec une partie de son armée voulut se défendre. med. On en vint à une bataille qu'il perdit, on l'assiégea ensuite Abouljadans un château où il s'étoit refugié; il fut obligé de se radze. rendre, & Mohammed le fit enfermer (a) avec toute sa famille dans la forteresse de Kenda, où il fut traité avec beaucoup de respect. On rapporte que Mohammed voyant L'an 1041. son frere en la puissance , lui dit qu'il vouloit lui faire subir le même traitement qu'à lui , qu'il n'avoit qu'à choisir une retraite , dans laquelle il le feroit conduire avec ses femmes & ses enfants, & que ‘Masoud avoit demandé le château de Kenda.

Mohammed privé de la vûe & ne pouvant gouverner par lui - même, se déchargea de ce soin sur son fils Ahmed. Celui-ci ne fut pas plûtót maître , qu'il demanda à son pere le sceau Royal , fous prétexte de l'apposer sur quelques thrésors ; mais son dessein étoit de faire périr son oncle. Il donna un ordre empreint du sceau à quelques esclaves qui pénétrerent dans le château, & le tuerent à l'insçu de Mohammed; ce Prince le regretta & blâma l'action de son fils. Masoud s'étoit rendu recommandable par sa charité envers les pauvres auxquels il donnoit tous les ans un million de dragmes, par la protection qu'il accorda toujours aux sçavans, par son courage , par son expérience dans la guerre, & par des talens supérieurs pour le Gouvernement. Il poffédoit l'Eraque Perlique, le Tabarestan, le Mazanderan, le Dgiordgian, le Khorasan , le Kharisme, le pays d'Arran, le Sedgeftan , le Kerman , le Mekran , le Sind, l’Arroukhadje , le Žaboulestan où étoit située Ghazna & le pays de Ghour.

Maudoud étoit occupé dans le Khorasan à faire la guerre aux Seljoucides , lorsqu'il apprit la facheuse nouvelle de la mort de son pere Masoud. Il se rendit en toute diligence à Ghazna , où il se fit proclamer Sulthan ; de-là marchant vers l'Inde , il vint attaquer son oncle Mohammed qu'il fit prison

ܪ

( ) L'an 433 de l'Hegire.

Tome II, ,

Z

Maudoud.

nier avec Ahmed & l’Emir Anousch-teghin auteur de la reAprès J. C. volte. Mohammed , tous ses enfans & les Emirs de son

parti furent mis à mort , & on n'épargna qu'Abderrahim fils de Mohammed, trop jeune pour avoir eu part à la confpiration contre Maloud. Cette victoire rendit Maudoud maître de tous les États des Ghaznevides , il rentra dans la capitale où les Seljoucides lui donnerent beaucoup d'in

quiétude, Tous les jours ils lui enlevoient de nouvelles Aboulfedha provinces ; il mit sur pied une grande armée (a), mais il fut L'an 1043. défait par Alp arslan, Sulthan des Turcs. Il ne laissa pas

d'entreprendre une nouvelle expédition dans l'Inde ; il prit plusieurs forteresses , &.pénétra beaucoup plus loin que n'avoit fait Mahmoud. Ensuite voulant faire de nouveaux

efforts pour réduire les Turcs, il leva une grande armée , D'Herbelot. boulfedha mais dans le tems qu'il se disposoit à se mettre en marche, L'an 1018. une colique le surprit à Ghazna & l'emporta (6) en peu de

jours dans la vingt-neuviéme année de son âge , & après un regne de neuf ans & dix mois.

Il laissoit un fils en bas âge nommé Masoud, mais les principaux Emirs Turcs qui étoient à Ghazna ayant refusé d'obéir à un enfant mirent sur le thrône Aly , frere de Maudoud. Il restoit encore un fils du Sulthan Mahmoud qui étoit appellé Abderraschid ; il avoit passé la plus grande partie de sa vie dans une prison , & dans ces derniers tems, il avoit trouvé le moyen de s'échapper. Il reparut , forma un

parti , & chassa Aly son neveu , qui à peine avoit eu le tems Abderraf- de prendre la Couronne. Abderraschid fut surnommé chid. Schamseddin - allah - seïfeddoulet. Il donna le gouverne

ment de la province de Sedgeftan à un de ses Chambellans nommé Thogrul , & avec cette charge toute sa confiance, & un pouvoir presque absolu. Ce favori abusa du grand

crédit qu'il avoit , oublia tout ce qu'il devoir à son maîAboubfedha tre, & conspira contre lui. Abderraschid se vit alliégé dans D'Herbelot. fa capitale; surpris d'une attaque si imprévûe,il se fauva dans L'an 1053, le château , il y fut pris (c) & massacré impitoyablement par

D'Herbelot.

[w] l'an 43 s de l'Hegire. bj L'an 4 o de l'Hegire. (c) L'an 444 de l'Hegire,

« AnteriorContinuar »