Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1

Abderraf

Thogrul. De tous les Princes Ghaznevides qui accompa- Après J. C.
gnoient le Sulthan , l'usurpateur ne conserva qu’Anca fille
de Masoud qu'il épousa', afin de s'attribuer un droit à la chid.
Couronne qu'il venoit d'usurper.

Cette action parut si noire aux peuples , que Thogrul ne fut plus appellé que du nom d'ingrat & de perfide. Il se rendit odieux à tout le monde. La paix n'étoit pas rétablie & ne pouvoit l'être par le nouveau Roi. Kharkhir gouverneur des Indes , inftruit de la révolution qui venoit d'arriver à Ghazna écrivit aux Emirs , & même à la Princesse Anca , & les engagea à prendre les armes. Thogrul fut tué dans son propre palais & sur son thrône. Kharkhir vint à

PharoukhGhazna & y fit proclamer Sulthan , Pharoukhzad fils de zad. Masoud qui avoit échappé dans le dernier massacre. On n'a aucune connoissance de ce qui concerne le regne de ce Prince. On sçait qu'il mourut (a) à Ghazna d'une coli- Aboulfedha que.

Il eut pour successeur son frere Ibrahim , auili fils de l'an 1059. Masoud. Ce nouveau Sulthan étoit surnommé Mousad. Il Ibrahim. continua la paix que son frere avoit faite avec les Seljouci- D'Herbelot des, à condition que ces Turcs ne feroient point de courses sur ses terres ; mais le Traité n'ayant pas été observé, il L'an 1073. fut obligé de marcher (6) contre eux, & il fut vaincu. Il fit de grandes conquêtes dans l'Inde (c) & en revint chargé de butin, ce qui lui mérita les titres de conquérant & de

boulfedha vi&orieux. Il mourut (d) à Ghazna après avoir heureuse- D'Herbelor ment gouverné son Empire, qu'il laissa à son fils Masoud.

Ibrahim s'étoit distingué par sa piété & fon zèle pour la religion Musulmane. Il fit bâtir un grand nombre de Mof- D'Herbelot quées & d'hôpitaux ; il passoit toutes les nuits ou en prieres ou à se promener dans les rues de Ghazna pour examiner par lui-même si les Magistrats veilloient exactement à l'a sûreté publique. Il faisoit distribuer de grandes aumônes aux pauvres , & fournir aux malades les remédes qui leur

L'an 1079.

L'an 1088.

() l'an 451 de l'Hegire. (6) L'an 446 de l'Hegire. (c) l'an 472 de l'Hegire.

(d) Aboulmahasen met sa mort à l'an 492 dans le mois Redgeb, & dit qu'il a segné environ 40 ans. Nous n'avons point assez de monumens pour vérifier ce fait. Je le mets à l'an 481.

Ibrahim.

Masoud II.

étoient nécessaires. Il jeunoit pendant trois mois de l'anAprès J. C.

née, c'est-à-dire les mois de Redgeb, de Schaban & de Ramadhan. Tous les ans il transcrivoit de la main un exemplaire de l'Alcoran , qu'il envoyoit à la Meque avec des présens très-riches. Il fit construire plusieurs villes dans ses Etats, auxquelles il donna les noms de Khaïr-abad , d'Imarabad, demeure de la bonté, demeure de la foi. Il laissa trentesix enfans mâles qui se distinguerent tous dans les armes ou dans les sciences , & quarante filles toutes mariées à des gens de bien & à des Docteurs, parce qu'il refusoit l'alliance des Princes.Ibrahim aimé & respecté de tous les peuples voisins, en étoit appellé le Seigneur & le maître des Sulthans. Le

regne de Masoud n'est point connu. Il portoit les boulfedha titres de Dgelaleddin , & d'Alaeddoulet Aboulaid. Il mouL'an 1.14. rut (a) à Ghazna ; il avoit épousé une fille de Sandgiar SulD'Herbelor. than des Seljoucides , dont il avoit eu Arlanschah & Bahr

ram-schah. L'aîné en prenant possession du thrône fit arrê

ter ses freres , & ne leur donna aucun appanage. BahramAboulfedha

schah trouva le moyen de se fauver , & alla implorer le secours de Sandgiar ,. maître d'une grande partie du Khorasan. Sandgiar envoya d'abord prier Arslan en faveur de son frere ; mais les sollicitations devenant inutiles , Sandgiar se mit à la tête de ses troupes , marcha vers Ghazna , Arslan avec une armée & un grand nombre d'élephants vint à sa rencontre & fut défait ; alors Sandgiar entra dans Ghazna, où il trouva toutes les dépouilles de l'Inde qu'il prit. Il mit sur le thrône Bahram - schah, à condition que le nom de Mohammed Sulthan des Seljoucides seroit prononcé l'e premier dans la priere pablique, ensuite celui de Sandgiar, & après, celui de Bahram-schah. C'est ainsi que ces Turcs Seljoucides que les Sulthans de Ghazna avoient méprisés d'abord , parvinrent à les asservir. Sandgiar étant retourné dans ses Etats, Arslan - schah qui s'étoit sauvé dans l’Indostan reparut à la tête d'une armée & se présenta devant Ghazna. Dans le tems que les deux freres alloient en venir aux mains, Arslan-schah prit la fuite. Son.frere le poursui

Arslanfchah.

(a) L'an sos de l'Hegire,

Bahram.

y rem- schab.

vit , se saisit de sa personne & le fit étrangler (a). Arslan- Après J. C. schah étoit âgé de vingt-sept ans. Il fut porté dans le tom- L'an 1118. beau de son

pere

à Ghazna. Bahram-schah , maître de l'Empire , résolut à l'imitation de ses ancêtres , de porter la guerre dans l'Inde , il porta de grands avantages , mais il fut bien - tôt obligé d'interrompre ses conquêtes pour songer à défendre les propres Etats que les Ghourides étoient près d'envahir.Cette Aboulfedha famille jetroit les fondemens d'un nouvel Empire, & s'éta- D'Herbelor blissoit insensiblement aux dépens des Ghaznevides. Houfsain leur fondateur prétendoit être descendu des anciens Rois de Perse. Malgré cette origine illustre , il s'étoit vû réduit dans une grande misere. Dans un voyage qu'il fit aux Indes, le vaisseau qu'il montoit fit naufrage. Houllain eut le bonheur de gagner une ville voisine ; mais s'y trouvant sans secours & sans connoissances , il fut obligé de passer la nuit dans les rues. Il y fut arrêté comme voleur , & conduit dans une prison où il resta sept mois. Il n'en fut délivré qu'à l'occasion d'une maladie dont le Prince du pays fut attaqué, & pour la guerison de laquelle on donna la liberté aux prisonniers.

Houssaïn encore plus malheureux tomba entre les mains d'une troupe de voleurs qui l'obligerent à les suivre. Il courut les mêmes dangers que ces bandits , il fut arrêté & conduit au supplice. Il alloit être puni , lorsqu'il s'écria, Seigneur , qui ne faites jamais d'injustice, & qui ne tombez jamais dans l'erreur , permettrez-vous qu'un innocent soit en. veloppé dans le crime des coupables ! Ces paroles occasionnerent un nouvel examen. Houslain fut relâché & conduit à la Cour de Ghazna. Le Sulthan Ibrahim qui avoit voulu le voir , & lui fit beaucoup de bien, lui donna sa confiance & de grandes charges. Masoud successeur d'Ibrahim le fit gouverneur de la province de Ghour ou Gor , située au midi de Balkh. Mohammed fils & héritier d'Houssain étoit devenu assez puissant pour faire alliance avec Bahramschah. Il vint à Ghazna, mais toute la soumission & le res- Aboulfedha

(a) De l'an siz de l'Hegire.

Bahramschah.

peet qu'il y faisoit paroître n'étoient qu'imposture. Il haïssoit Après S.C.

le Sulthan , & cherchoit à le tromper. Ses menées furent

connues , & il fut mis à mort (a). Le petit Royaume des L'an 1152, Ghourides passa alors à son frere Souri qui se rendit à Ghazna

pour y suivre & exécuter les projets de Mohammed. Il se mit en état de les faire réussir par la force ; il en vint aux mains avec le Sulthan qui remporta une plaine victoire ; Souri fut tué & ses troupes dispersées. Un troisiéme frere nommé Alaeddin-el-Houssain, devenu par-là Roi de Ghour, marcha avec une armée considérable vers Ghazna ; il battit à son tour le Sulthan, & s'empara de la capitale des Ghaznevides. Il en donna le gouvernement à son frere Seifeddinfam. Ce dernier ne s'y maintint pas long-tems. Les habi

tans de Ghazna , attachés à Bahram-schah l'engagerentjà D'Herbelot

revenir. Ce Prince rentra dans cette ville & tua Seifeddinsani , après l'avoir fait promener par toute la ville monté sur un bouf & exposé aux insultes de la populace. Le Roi de Ghour indigné de cette insulte se disposoit à venir en tirer

vangeance ; mais il aprit en chemin la mort (a) de BahramAboulfedha schah. Ce Prince avoit regné trente-six ans avec beaucoup L'an 1153. de sagesse & de conduite. Il aimoit les sciences , & avoit tou

jours protégé les sçavans. C'est lui qui a fait traduire en langue Persienne un petit ouvrage Indien , que nous connoiffons sous le nom de Pilpai. Son fils Nedhameddin-khosrouschah lui succéda.

Alaeddin-el-houssaïn , Roi des Ghourides, qui en vouloit

à Ghazna , ne laissa pas de continuer la route ; il vint deD'Herbelof vant cette ville (c); mais Khosrou-schah qui avoit craint d'y

être assiégé s'étoit retiré en toute diligence à Lahor dans les Indes. Ghazna fut prise & mise au pillage pendant trois jours. Le vainqueur s'y fit proclamer Sulthan,& prit toutes les marques de cette dignité. Il laissa dans cette ville ses deux neveux Gaïatheddin-mohammed & Schehabeddin-mohammed. Il eut dans la suite quelques démêlés avec eux, & ils furent assez puissans pour le défaire en bataille ran

Khosrouschah.

L'an liss.

(a) L'an 547. de l'Hegirc.
(b) L'an 548 de l'Hegirc.
(c) L'an s so de l'Hégire.

L'an 1160.

gée. Cependant cet oncle fait prisonnier fut remis sur le

Après J. C. thrône par ses neveux , & y resta jusqu'à sa mort , qui arriva Khosroul'an 1161. Le sort des Princes Ghaznevides depuis cette

schah. époque devient fort incertain. Selon quelques historiens, Khosrouschah mourut (a) Sulthan de Lahor , & laissa ses Etats à son fils Malek-schah. Selon d'autres , il mourut Aboulfedha dans les prisons des Ghourides. Mirkhond lui donne pour successeur un fils qu'il appelle Khofrou. L'identité de ces deux noms auroit pû occasionner de l'erreur. Khofrou le même que Malek-schah aura succédé à son pere dans Lahor. Ghazna étoit alors soumise aux Ghourides. Après la mort d'Alaeddin-el- houssain, Gaiatheddin - mohammed monta sur le throne. Ghazna fut enlevée à ce Prince par d'autres Turcs nouvellement arrivés dans le Maouarennahar. On les nommoit Ghozz , & ils sont les mêmes que les peuples connus en Europe sous le nom de Uzes, qui envahirent plusieurs provinces de l'Empire Romain. Après qu'ils eurent possédé Ghazna pendant quinze ans , Schechabeddin frere de Gaïatheddin défit ces peuples , leur enleva Ghazna , soumit le Kerman, le Schouran , une partie de l'Inde , & marcha à Lahor où étoit Khosrou - schah. Il prit (6) cette ville par capitulation, & le Sulthan des Aboulfedha Ghaznevides se rendit à condition qu'on lui laisseroit la L'an 1182. 'vie. Schehabeddin le traita avec honneur, mais deux mois après Ghaïatheddin fit demander Khosrou-schah , qui répondit inutilement qu'il ne s'étoit pas rendu à lui. Schehabeddin l'obligea de partir avec son fils sous bonne garde, & ils ne furent pas plutôt arrivés à Ghoursque Ghaïatheddin les fit renfermer dans un château. Avec eux fut anéantie la Dynastie des Ghaznevides , qui a subsisté pendant 213 ans. Elle avoit commencée l'an 976.

Les Ghourides après s'être ainsi établis sur les ruines de la famille de Mahmoud, se rendirent maîtres de plusieurs places importantes du Khorasan. Schehabeddin porta la guerre dans l'Inde , dont il soumit une grande partie ; mais

(a) L'an 355. de l'Hegire. (6) L'an s 8 de l'Hégire.

« AnteriorContinuar »