Imágenes de páginas
PDF
EPUB

L'an 1127

[ocr errors]

Roha, pour

nient le lieu où Zenghi avoit campé. Après cette expédiApr, J. C.

tion Zenghi alla faire le siége de Nesibin qui appartenoit Zenghi." à Timourtasch Roi de Maredin. Celui-ci demanda aussi-tôt Benelathir. du secours à son cousin Daoud Roi de Khipha ; mais Zenghi

ne leur laissa pas le tems de réunir leurs troupes, il pressa
le siége & s'empara de la ville ; ensuite celles de Sand-
giar, de Khabour & de Harran tomberent sous sa puis-
fance ; la ville de Harran particulierement étoit incom-
modée du voisinage des Francs qui étoient établis dans
Roha; Saroudge & quelques autres places de la Mésopota-
mie se soumirent. Les habitans l'avoient fait prier de venir
prendre possession de leur ville. Zenghi s'y rendit, & en-
voya
de-là un Ambassadeur à Joscelin Comte d'Edesse ou
lui faire

part de toutes ses conquêtes, & surtout du dessein qu'il avoit de passer l’Euphrate & d'aller s'emGuillaume parer d'Alep. Joscelin fit la paix avec lui. Ce Comte avoit de Tyr.

eu de violens démêlés avec Boëmond le jeune, Prince d'Ans
tioche, & l'inimitié avoit été si loin que Joscelin s'étoit
attaché aux Turcs, & secouru des troupes de Zenghi', il
étoit entré dans le pays d'Antioche. Baudouin II. Roi de
Jérusalem avoit été obligé de se rendre dans cette ville pour

réconcilier ces deux Princes. Aboulfedha

Les habitans d'Alep qui avoient été informés du voyage Benelathir. de Zenghi, l'avoient engagé de se rendre dans leur ville. Benschou.

Alep avoit appartenu à l’Emir Bourski ; mais après sa mort ciborulfa- son fils Masoud qui lui avoit succédé, avoit donné le Gous ralge.

vernement de cette ville à un Emir nommé Phathlag (a).
Les habitans mécontens de la conduite de ce Gouverneur,
se révolterent & l'alliégerent dans le château. Phachlag ap-
pella à son secours les Francs. Joscelin Comte de Roha
accourut vers Alep; mais les habitans lui

ayant
ques sommes, il s'en retourna, & Zenghi leur envoya un
de ses Officiers nommé Caracousch, pour leur montrer la
patente du Sulthan Mahmoud , qui lui donnoit l'investiture
de toute la Syrie. Alors les Alepains se soumirent ainsi que
le Gouverneur. Aufli-tôt Zenghi qui étoit à Moussoul passa

nah.

remis quel

(a) Selon d'autres, Cathlag

l’Euphrate

l’Euphrate, prit dans sa route Manbedge & Bouzaa , & entra dans Alep aux acclamations de tous les habitans. Lorsqu'il l'an 1128.

Apr. J. C. se vit (a) maître de cette ville il fit arrêter Phathlag; & Zenghi, le priva de la vûe.

Zenghi qui ne se laissa plus conduire que par des vûes d'ambition, rechercha avec empressement toutes sortes de moyens pour étendre ses Etats. Il donna au Sulthan de Perse cent mille piéces d'or, pour être conservé dans son Gouvernement de Moussoul. Ensuite, dans le dessein d'entreprendre une expédition contre les Francs , il fit demander des troupes à Bouri Roi de Damas (b). Celui - ci L'an 1129. ordonna à son fils Sounedge qui commandoit dans Hama, de se rendre auprès de Zenghi avec toutes ses troupes. Mais quelle fut la surprise de Sounedge lorsqu'il se vit arrêté

par celui qu'il venoit secourir ? Zenghi le fit renfermer dans Alep avec ses Emirs , marcha aulli-tôt vers Hama qui étoit entierement dégarnie de troupes, & s'empara facilement de cette ville. Il crompa également l’Emir d Hemesse nommé Kirkhan qu'il fit arrêter, & conduire ensuite au pied des murailles d'Hemesse , afin d'ordonner à son fils qui y commandoit, de rendre cette ville à Zenghi; mais les habitans refuserent d'obéir , & Zenghi fut obligé de s'en retourner à Moussoul, menant avec lui Sounedge & les Emirs de Hama, qui étoient un témoignage authentique de son infidélité. Cette conduite ne servit qu'à rendre Zenghi odieux à tous les Princes voisins. Daoud & Timourtasch Princes Ortokides (c), qui régnoient, le premier à L'an 113õ: Khipha , le second à Maredin, mirent sur pied une armée de Benelathira vingt mille hommes, & entrerent dans les Etats de Zenghi; mais quoique celui-ci n'eût pas plus de quatre mille honmes, il les défit proche Dara , qu'il prit ensuite, ainsi que le château de Serdgia. Ce succès n'empêcha pas que Daoud avec les débris de son armée, ne vînt piller impunément le Dgeziret ben omar , la difficulté des chemins ne permettant pas à Zenghi de le joindre.

(a) Il prit poffeßion du château dans le mois Mouharram de l'an 522 de l'Hezire.

Tom. II. Part. II,

(6) L'an 523 de l'Hegire.
(c) L'an 24 de l'Hegire.

у

Apr. J. C.

L'an 1130.

de Tyr.

[ocr errors]

Après cette guerre contre les Ortokides , Zenghi cat
rassembla de nouvelles troupes ,

alla faire une incursion
Zenghi. dans le territoire d'Antioche & assiégea Athareb. Cette place
Benelathir. dont les habitans étoient Francs, étoit fort incommode pour
Guillaume ceux d'Alep qui étoient obligés de leur prêter serment de fidé-

lité, pour conserver une partie de leurs biens situés à l'oc-
cident de son territoire. Boëmond gendre de Baudouin II
Roi de Jérusalem, s'avança à la rencontre de Zenghi, qui
quirta aussi-tôt le siége d'Athareb. Boëmond fut vaincu &
tué dans l'action. Zenghi revint devant (6) Athareb qu'il
rasa. La nouvelle de la mort de Boëmond avoit répandu la
consternation dans Antioche, & avoit obligé le Roi de Jéru-
salem de venir dans cette Principauté. Il étoit d'autant plus
important que ce Prince s'y rendît , que sa fille veuve de
Boëmond, le proposoit de traiter avec Ženghi pour conser-
ver à elle-même la Principauté d'Antioche. Mais le courier
qu'elle envoyoit à Zenghi avec un très-beau cheval blanc,
ferré en argent & richement caparaçonné, étant tombé entre
les mains de Baudouin, tout ce projet avorta ; le courier
fut mis à mort, & Baudouin entra dans Antioche, malgré
la vive résistance de la Princesse fa fille. Zenghi après avoir
détruit le château d'Athareb & alliégé Harem , marcha vers
le territoire de Tripoli dont Ponce étoit Comte ; il assiégea
ce Prince dans le château de Barin ou de Montferrand. Mais
Cecile Comtesse de Tripoli ayant appellé à son secours
Foulques qui venoit de monter sur le trône de Jérusalem ,
Zenghi dont les soldats étoient accablés de fatigues & de
blessures, ne voulut point attendre l'arrivée du Roi, fit la

paix avec les Francs, & s'en retourna.
Ban 1132. Quelque tems après, Zenghi porta la guerre dans le
Benelathir. Diarbekr (c), & s'empara du château de Bahmarrad, ensuite

il s'engagea dans une autre guerre infructueuse, & qui ne
lui produisit d'autre avantage que la gloire d'avoir pris parti
pour des Princes plus puistans que lui, qui l'abandonnerent

L'am 1131

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

(a) Guillaume de Tyr qui parle de (6) On ne rétablit pas dans la suite cet événement , dit que c'étoit le Prin- ce château. Aboulfedha dit que de son ce d'Alep, fils de Redouan, mais il le tems on en voyoit encore les ruincs, Arompe.

() L'an 126 de l'Hegire,

[ocr errors][ocr errors]

après qu'ils eurent fait la paix entre eux. Le Sulthan Mah

Apr. J. C. moud étoit mort à Hamadan dès l'année précédente. Daoud l'an 1137. fils de Mahmoud & son oncle Masoud lui disputoient le trône. Zenghi. Chacun de ces Princes avoit son parti, Ženghi prit celui Benelarhir. de Mahmoud, & se rendit en conséquence à Tekrit avec

Aboulfedha son armée, mais il y fut battu & obligé de revenir à Moufsoul. Dans le tems qu'il levoit de nouvelles troupes pour retourner contre Masoud, le Sulthan Sandgiar , le plus puisfant Prince de la maison des Seljoucides, s'avança vers Hamadan à la tête d'une armée nombreuse pour rétablir la paix dans sa famille. Les deux Princes se réunirent aussi tôt, & se retirerent à Bagdad avec le Khalif Mostarsched, parce que Sandgiar avoit dessein de mettre Thogrul sur le trône. Sandgiar ordonna à Zenghi de marcher vers Bagdad, & auslì-tôt qu'il seroit maître de cette ville, d'y faire faire la priere publique au nom de Thogrul. En conséquence, Zenghi, qui ne pouvoit résister aux ordres de Sandgiar , accompagné de Dobais, Emir des Arabes , vint camper à Menaria , sur le bord du petit Tigre. Les deux armées se trouverent en (a) présence proche la forteresse des Barmécides. Le Khalif campé au milieu de son armée sous une tente noire, s'as vança à la tête l'épée à la main. Zenghi chargea l'aîle droite qui étoit commandée par Dgemal eddoulet acbal, & la mit en déroute. Le Khalif fondit sur le corps qui étoit conduit par Dobaïs ; la crainte & le respect que ce Chef de la Religion Musulmanne inspiroit, désarmerent les soldats qui prirent la fuite, Dobaïs fut battu, & Zenghi attaqué de nouveau, fut obligé de se fauver avec une perte conlidérable. Après cette victoire, le Khalif Mostarsched enyoya Bohaeddin el Ispharaïni faire de sanglans reproches à Zenghi. Cet Emir fut si outré de la hauteur avec laquelle cet Envoyé se comporta qu'il le fit arrêter. Le Droit des

gens méprisé dans la personne de Bohaeddin, fournit un nouveau prétexte au Khalif de se remettre en campagne dans le dessein d'alliéger Moussoul. Il sortit (b) de Bagdad avec trente L'an 1133; mille hommes. Zenghi informé de la marche du Khalif (a) Le 27 de Redgeb de l'an 526. (6) Dans le mois Rabi elaoual de

l'an 5279

L'an 1133.

Benelathir.

pays de

se retira à Sandgiar , laissant la garde de Moussoul à NafiApr. J.C. reddin. De Sandgiar il envoyoit des partis qui enlevoient Zenghi. la plậpart des convois de l'armée du Khalif. Moussoul au

contraire avoit des vivres en abondance & ne fe ressentoit point du siége. Cependant le Khalif , par la trahison d'une troupe de maçons, étoit sur le point d'y entrer ; mais la nuit même qu'on devoit lui ouvrir les portes, les traîtres furent découverts & pendus. Mostarfched ennuyé d'avoir passé trois mois inutilement devant cette place, s'en retourna à Bagdad, où quelque tems après il fit la paix avec Zenghi.

Un Emir nommé Issa, Chef des Kurdes Hamidiens & Aboulfedha qui avoit été conservé par Zenghi dans sa principauté, avoit

fourni des secours au Khalif dans cette expédition de Mous-
soul. Zenghi crut devoir le punir (a), le fiége de cette
ville n'eut pas plûtot été levé, qu'il entra dans le
ces Kurdes, s'empara des châteaux d'Acar, de Schousch
de Hekaria & de Kavaschi. Il alla ensuite faire le siége
d'Emed qui appartenoit aux Ortokides ; de-là il revint en
Syrie dans le dessein de s'emparer de la ville de Damas
& de détruire ce Royaume. Il se présenta devant cette place;

mais les secours que les Francs donnerent au Roi de DaL'an 1134. mas (b), obligerent Zenghi de décamper, il prit aussi HaAboulfedha ma,

il se feroit rendu maître également d'Hemesse si le Guillaume de Tyr.

Roi de Damas , à qui l'Emir venoit de la remettre en échanL'an 1935. ge (c) pour Palmyre, n'eût fait la paix avec lui. Pour se dé Aboulfe iha dommager de n'avoir pu prendre Damas & Hemesse , ZenL'an 1136. ghi envoya (d) dans le pays des Francs Alouar Gouverneur,

d'Alep avec les troupes de cette ville & celles de Hama; elles se répandirent dans les environs de Laodicée, & y firent un si grand nombre d'esclaves que toute la Syrie en étoit remplie.

Après que Zenghi eut (e) levé le liége d'Hemesse , il Benelathir. tourna ses armes du côté des Francs; ces peuples étoient Aboulfedha en guerre les uns avec les autres. Jean Comnène EmpeGuillaume de Tyr.

reur de Constantinople, qui prétendoit que les Francs de

L'an 1137

(a) L'an 528 de l'Hegire. (6) L'an 529 de l'Hegire. (c) L'an 530 de l'Hegirey

(d) L'an 531 de l’Hegire.
Ce) Le 20 de Schoual de l'an 5370

« AnteriorContinuar »