Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

voient lui remettre Antioche, étoit entré dans cette prin-
cipauté avec une armée nombreuse, il s'étoit emparé de Apr 1,.c.
plusieurs villes, & avoit alliégé Antioche. Zenghi choisit Zenghie
ee tems pour aller ravager les terres du Comte de Tripoli
du côté de Raphania. Il assiégea le château de Barin, ap-
pellé par les Francs le château de Montferrand ou Mont-
ferrat, c'étoit une place qui causoit beaucoup de dommage
aux Musulmans. De-là les Francs venoient faire des courses
considérables entre Alep & Hama. Raimond Comte de
Tripoli qui avoit succédé à son pere Ponce, appella à son
fecours Foulques Roi de Jérusalem qui se rendit aussi-tôt
vers Tripoli avec' une armée. Le Prince d'Antioche occu»
pé à se défendre contre les entreprises de Jean Comnène,
loin d'envoyer des secours, en demandoit lui-même de tous
côtés. Le Roi de Jérusalem & le Comte de Tripoli ayant
réuni leurs forces, marcherent contre Zenghi qui abandonna
ausli-tôt le siége de Barin pour aller au-devant d'eux. Il joignit
bientôt leur armée, la défit, & obligea le Roi de se fau-
ver en désordre dans la forteresse. Le Comte de Tripoli
fut fait prisonnier, & tous les bagages des Francs furent
pillés. Le Roi de Jérusalem & ceux qui l'avoient suivi
n'avoient eu le tems de faire entrer des provisions dans
Barin. Zenghi qui en fur informé l'alliégea de nouveau. Il
y avoit dans cette place avec le Roi Foulques, Guillaume
de Buris, Connérable du Royaume de Jérufalem, le Che.
valier Renier Brus, Gui Brisebarre, Baudouin de Ramis
& Unfroy du Toron ; ils firent sçavoir aussi-tôt leur situa-
tion au Prince d'Antioche, à Joscelin le jeune Comte d'Edesse,
& au Patriarche de Jérusalem. Tous les Francs se réunirent
pour délivrer leur Roi; le Prince d'Antioche lui-même quitta
cette ville , quoique les Grecs fussent campés dans les en-
virons. Zenghi poussa le siége avec vigueur afin de prendre
la place avant que les Francs pussent y arriver. Elle man-
quoit de vivres & ne pouvoir tenir long-tems quand Rai-
mond Prince d'Antioche & le Comte d'Edesse commen-
cerent à paroître avec leurs troupes. Zenghi qui craignoic
encore que l'Empereur de Constantinople ne se joignît à eux,
fit faire des propositions de paix aux alliégés, avant qu'ils

pas eu

li

2boulfedha

fussent informés de l'arrivée des secours. Les Francs que Apr. J. C. les fatigues & la famine avoient épuisés, s'empresserent de L'an 1:37. les accepter, & convinrent de livrer Barin, & de payer une

somme de cinquante mille piéces d'or , ce qui fut exécuté; Zenghi remit en liberté le Comte de Tripoli, & le Roi de Jérusalem évacua la place.

Pendant que Zenghi étoit occupé devant Barin, il avoit Aboulfa envoyé des détachemens qui s'étoient emparés des villes radge.

de Mará & de Kafertab, places qui étoient sous la domination des Francs. Il se rendit ensuite (a) dans la ville de Hama & de-là à Baalbek , il prit dans les environs de cette ville la forteresse de Madgedal qui appartenoit au Roi de Damas. Il obligea le Gouverneur de Paneas de se soumettre à lui ; ensựite il alla assiéger Hemesse dont il s'empara. Il fit demander en mariage Zamrad Khatoun mere de Sches habeddin Mahmoud Roi de Damas , il ne contracta cette alliance

que

dans le dessein de se rendre maître de ce Royaume; mais il fut trompé dans ses espérances , & il pensa

même perdre la plus grande partie de ses Etats. L'an 1138

L'arrivée des Grecs qu'il apprit alors l'obligea de se rendre

promptement à Salamia. L'Empereur de Constantinople, après avoir

fait la paix avec Raimond Prince d'Antioche, Benelahir. s'étoit retiré à Tarse dans la Cilicie pour y passer l'hyver , Nicet chon. & au printems prochain il s'étoit remis en campagne avec

Rạimond & le Comte de Tripoli , & celui d'Edesse. La
premiere place que les Grecs & les Francs attaquerent fut
celle de Bouzaa, située à six parafangues (1) d'Alep. C'est
celle
que

Nicet Choniate appelle Pizaa ; il y eut là une action dans laquelle les Grecs furent obligés de reculer , mais l'Empereur y étant accouru, les troupes de Bouzaa rentrerent dans cette ville , & n'oserent plus en sortir. Quoique cette place fût très-fortifiée, elle fut obligée de se rendre. (c) Les habitans donnerent une somme considérable pour racheter leur vie. Aboulfedha reproche à l'Empereur de n'avoir tenu aucune des conditions, d'avoir fait prisonniers une partie des

Guillaume de Tyr.

(a) Dans le mois Mouharram de l'an chemin. $32 de l’Hegire.

(C) Le 25 de Redgeb de l'an 532; (6) Benelathir dit à une journée de Benelathir dit dans le mois Schaban,

habitans , & passé le reste au fil de l'épée ; Benelathir dit

Apr. J. C. qu'elle fut prise d'assaut. Le Cadhy de cette ville embrassa le l'an 1i38. Christianisme, & l'Empereur après avoir resté une vingtaine Zengki, de jours dans Bouzaa , la donna au Comte d'Edesse , de-là il alla vers Bempezum qu'il négligea de prendre, ensuite ce Prince s'approcha d’Alep, & campa à Couïq. Les habitans d'Alep firent plusieurs sorties , & tuerent le Patriarche des Grecs. L'Empereur qui vit que cette ville étoit trop bien fortifiée n'y resta que trois jours, & alla prendre d'assaut la ville d'Athareb (a), où laissant tous les prisonniers qu'il avoit faits , il marcha vers Kafercab, place forte , qui avoit sous sa dépendance plusieurs autres châteaux ; mais ne jugeant pas à

propos de s'arrêter long-tems devant cette ville , il leva le fiége pour aller faire celui de Schizour (b) ou Césarée , ville fituée entre une montagne & une riviere , à une journée de Hånia ; elle s'étendoit en amphithéâtre, depuis le penchant de la montagne jusqu'au bord de la riviere ; elle appartenoit alors à un Emir, appellé Aboul asaker Sulthan , de la famille des Moncadites. Les Francs avoient persuadé à l'Empereur Grec que Zenghi (c) ne s'attacheroit point à la défendre. Ils dreslerent dix - huit machines qui battirent les murailles de la place. Aboul alaker inftruisit Zenghi de la situation , & lui demanda du secours. Ce Prince vint aussitôt camper à Hama d'où il envoyoit des partis qui harceloient continuellement les Grecs & les Francs , campés sur une montagne à l'Orient de Schizour. Zenghi leur fit proposer de descendre dans la plaine, & leur offrit la bataille , les Francs la vouloient accepter , mais ce ne fut point l'avis de l'Empereur ; il se donna plusieurs petits combats , aussi inutiles que peu avantageux aux deux partis. Zenghi sema la divilion parmi les Francs & les Grecs. Tous leverent le siége (d), & abandonnerent leurs machines. Alors Zenghi tomba sur l'arriere-garde, & enleva plusieurs prisonniers. Il fit aussi-tôt part de cette nouvelle au Sulthan Masoud qui étoit à Bag, dad; il l'avoit quelque-tems auparavant informé de l'arri,

(a) Nicet chon. la nomme Phereb. (d) Dans le mois Ramadhan de l'an (6) Nommée Sizeri par nos Historiens. 532. Ils avoient relté pendant 24 jours

Nicet chon, le nomme Zaçe, deyant Schizour,

L'an 1139.

Benelathir.

nah.

radge.

vée de ces Grecs : Tous les habitans de Bagdad qui craiApr. J. C.

gnoient qu'après la prise d'Alep, les Francs ne pénétrassent Zenghi.'plus avant dans l'Orient, en avoient été allarmés & mur

muroient hautement de ce que Masoud ne se disposoit pas à faire partir des troupes au secours de la Syrie , où il ne seroit plus resté aux Musulmans que Hama. La nouvelle du départ des Francs & des Grecs calma tous les esprits. Il ne le passa rien de plus dans le cours de (a) cette année, que des tremblemens de terre qui désolerent la Syrie. Alep en fouffrit beaucoup.

Après la retraite des Grecs, Zenghi alla assiéger la Abouljedha forteresse d’Arca dans la contrée de Tripoli, il rasa cette Benschou

place qui appartenoit aux Francs après y avoir fait un grand Aboulfa- nombre de prisonniers. Ensuite il marcha vers (b) Baalbek,

qui appartenoit à Anar Régent du Royaume de Damas. Il la fit battre par quatorze machines ; d'abord la ville capitula, ensuite le château ; mais Zenghi lorsqu'il s'en vit une fois le maître, n'observa aucune des conditions , & fit pendre la garnison.

Zenghi n'avoit épousé Zamrad khatoun, mere du Roi de Damas, que parce que cette Princesse avoit beaucoup d'autorité dans cette ville , & qu'il espéroit par son moyen se rendre maître de cette place importante. Mais n'ayant pû y parvenir par ses intrigues, il fit offrir à Dgemal eddin Mohammed qui en étoit Roi, les villes de Baalbek & d'Hémesle. Comme ses desseins étoient trop connus, ne voulut point écouter ses promesses, & les difficultés qu'il rencontra pour l'acquisition de Damas , lui firent abandonner sa nouvelle épouse. Il assiégea Damas en forme ; Anar qui y avoit toute l'autorité, avoit établi un si bon ordre , que Dgemal eddin étant mort pendant le siége (c), les habitans resterent tranquiles, & le laisserent mettre sur le trône Modgir eddin abc. Zenghi , obligé de lever le fiége, alla faire quelques courses, bien résolu de revenir devant Damas; niais Dgemal eddin fit la paix avec lui, en

L'an 1140

on

(a) Ils durerent depuis le 4 de Sepher de l'an 533 de l'Hegire. jusqu'au 19 du même mois.

(c) Le 8 de Schaban de l'an 534. (6) Il l'affiégea le zo de Dcoulhedge

s'engageant

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

s'engageant de faire faire la priere publique en son nom dans
cette ville. Avant cette expédition , Zenghi avoit pris Sche-Zerebi.C.

Zenghi.
herzour, qui appartenoit à un Emir appellé Captchaq (a).
Cet Emir qui avoit osé mesurer ses armes avec celles de
Zenghi avoit été vaincu, & tout son pays étoit passé sous
la domination du Vainqueur.

Dans la suite (6) Zenghi marcha avec ses armées dans L'an 1142. le pays des Kurdes. Ces peuples qui font répandus le long Bemelahir. du Tigre & de l’Euphrate , sont originaires de ces hautes Jean de Lumontagnes qui sont aux environs de la Géorgie ; ce sont cao des gens sauvages, accoutumés à vivre dans les bois ou au milieu de leurs troupeaux. On les a encore appellés Lazes ou Lesghis, quelques - uns prétendent que leur nom de Kurd signifie un Loup , parce que leur pays est rempli de cette espéce d'animal.Ils étoient divisés en différentes Tribus ou Hordes, parmi lesquelles étoient celles des Ravadiens, des Hekariens & autres. Nasir eddin Dgiacar, Lieutenant de Zenghi, avoit fait la conquête d'une partie de leur pays , & depuis ce tems les Kurdes faisoient des incursions continuelles dans le Royaume de Moussoul. Zenghi marcha contre eux, & alla faire le siége de leur plus fort château nommé Schabaï ; il le rasa , & en bâtit un nouveau à la place, qu'il appella Emadia de son nom Emad eddin. Les Kurdes le détruisirent peu de tems après, & il fut obligé de le faire rebâtir.

Malgré tant de victoires, Zenghi n'étoit point aimé du L'an 1148 Sulthan Masoud, qui attribuoit la désertion de plusieurs Emirs aux menées secrettes de ce Roi de Moussoul (c) , & qui n'attendoit que des circonstances favorables pour s'en venger. Il les trouva cette année ; en conséquence, il leva une armée nombreuse, avec laquelle il se proposoit de venir assiéger Moussoul ; mais une somme considérable

que

Zen-
ghi lui donna , appaisa sa colere , & ce Sulthan s'en retourna,
après avoir exigé que Zenghi se rendroit auprès de lui. Le
Roi de Moussoul, qui ne crut pas devoir faire cette dé-
marche , prétexta que la guerre contre les Francs ne lui
(a) Fils d'Arnan tasch le Turkoman, (9) L'an 538 de l'Hegire.

L'an 537 de l'Hegire.
Tom. II. Part, II,

X

1

« AnteriorContinuar »