Imágenes de páginas
PDF
EPUB

BSS

HISTOIRE

ECCLÉSIASTIQUE.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ECCLÉSIASTIQUE,

Par M. FLEURY, Prêtre, Prieur d'Argenteuil,

& Confesseur du Roi.
TOME QUATRIÉME,

Depuis l'An 404 jusqu'à l'An 483.

NOUVELLE EDITION, corrigée, comprenant en vingt-quatre
volumes les trente-six de l'Edition de Paris ; à laquelle on a

à
ajoûté la Table générale de tout l'Ouvrage , en forme de
Dictionnaire, faisant le vingt-cinquiéme volume.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

AN. 405

1.

Cucuse.

L

’EXIL de S. Chrysostome ne le rendit que plus illustre,
par les vertus qu'il y pratiqua. Comme les amis, &

particulièrement sainte Olympiade , lui fournissoient de l'argent Occupation de

S. Chryloftome à en abondance , il rachetoit plusieurs captifs d'entre les mains des Isaures, & les renvoyoit chez eux ; il secouroit les pau- Sop. VIII C. 27. yres dans leurs besoins , particuliérement à l'occasion de la Pall. dial. p.96: famine qui survint en même tems ; il instruisoit & consoloit ceux qui n'avoient pas besoin d'argent : enforte qu'il s'attira l'affection de tout le monde dans l’Armenie où il étoit, & dans les pays voisins. Plusieurs personnes le venoient voir d'Antioche, du reste de la Syrie & de la Cilicie. Ep. 183. el. 230. Il refusoit souvent l'argent qu'on lui envoyoit , comme Ep. 57. al.go. il paroît par une lettre à une dame nommée Carterie & par une autre à Diogène , homme de qualité. Il leur en fait excuse , les assurant qu'il n'en a pas besoin , & qu'il en ufera librement dans l'occasion. Toutefois , après Ep. 58. al. st. avoir écrit cette derniére lettre , il fut tellement pressé par Aphraate, envoyé apparemment par Diogène , qu'il accepta sa libéralité ; mais à la charge qu'elle seroit employée au secours des églises de Phénicie, où Aphraate même alloit travailler.

Car S. Chrysostome ne cessoit point, pendant son exil, de prendre soin de ces églises naissantes. Ayant appris que la Sup. XXI. ". 4%.

Ep. 191. al. 126. persécution y avoit recommencé, & que les païens en fureur ad Ruf?

. avoient tué ou blessé plusieurs moines , il écrivit au prêtre Rufin une lettre très-pressante afin qu'il se hâtât d'y aller , persuadé qu'il étoit que sa seule présence appaiseroit tous les désordres. Il le prie de lui donner continuellement de ses nouTome IV.

A

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »