Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[blocks in formation]

L

[ocr errors]

E F ** C **

C** a cité dans les journaus , un gia d nombre de Chirurgiens qui avoient adopté son Initrument & fes marquvres.

Je ne connois que deux de ces Chirurgiens cités. Mr du Rocher , Chirurgien de la Reine Doüiiriere d Elagne, & Mr Poutcau , Chirurgien en Chef de l'Hôtel-Dieu de Lyon. Etonné que des Artistes de ce mérite , euflent adopté des chole: si contraires aux vrayos régles de l'Art, je leur ai témoigné ma fura prite. Par raport à Mr du Rocher, on verra, page 206. jusqu'à la page 270, que rien n'est si faux que ce que le F** C** a avancé sur cette ait.ption. Quant à Mr Pouteau, que le F ** faisoit daris les Journaux de May dernier un si zeld Sectiteur de son Lithotome , voici ce qu'il vient de m'écrire à ce sujet.

LETTRE DE M.

DE M. POUTE AU,
Chirurgien en Chef de l'Hôtel-Dieu de
Lyon, à M. LE CAT , Chirurgien de

,
celui de Rouen.

[merged small][merged small][ocr errors]

Juger de nia façon de penser sur le Lithotome caché , par ce qui en est raporté dans le Mercure de ce mois, c'est me condamner fans m'entendre. Un ami du F** C** aporta de Paris ce Lithotome, & me pria d'en faire l'eslai. De huit calculeux que j'avois à tailler dans le Printems de 1751, je choia sis les deux plus aparents pour cette épreuve. Quelque tems après je reçus du Frere une Lettre qui me prioit de l'informer de l'événement de ces deux tail. les ; m'étant déja déterminé à abandonner son instru. ment pour les hommes, je ne me hâtai pas de lui

faire réponse : je reçus une seconde Lettre très-pres. fante, à laquelle je répondis. Pour sçavoir le contenu de ma Lettre, il me foflira de vous faire part de la réponse du Frere, qui eft conçûë en ces termes :

9

» Je ne peux qu'aprouver votre résolution , ainsi ,, que celle de vos amis , à ne plus vous servir du

Lithotoine caché , puisque vous réüffitez aussi bien,

ou mieux, par votre méthode ordinaire : cet inftru. » ment est plutôt fait pour ceux qui ne font point

inítruits déjà , ou qui ne sont pas dans l'habitude de tailler latéralement : * d'ailleurs vous verrez fi

vous penserez de inêine après la lecture de la Letstre du Mercure du mois de May & de ce qui suit,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Tout ce que le Frere cite de moi dans ce Mer. cure , prouve seulement que j'ai voulu faire l'efsai de cet Instrument

pour
décider

, par des faits, s'il avoit cet avantage supérieur que fes Partisans lai don. noient , & que j'ai reconnu par l'expérience, qu'il n'avoit rien d'assez merveilleux pour obliger à le

à préférer à des Méthodes dont les succès ne font ni équivoques, ni interrompus.

La fille du Pêcheur, de Mâcon, que je taillai le mois de Septembre fuivant, acheva de me déterminer à ne plus employer cet Inttrument, que je regardai dès lors comme dangereux , quoique l'illuë de cette Opérationi ait été très-heureuse , à une incon. tinence d'urine prés, qui lui est reflée : en effet, en portant le doigt dans la Veffie, après l'extraction

***

[ocr errors]

* C'est précisément pour ceux-là que le nouveau Lithoto. ma caché eft infiniment plus dangereux, puisqu'il est eflentielleinent dangereux , Ez qu'avec la plus grande habileté on peut à peine lai sauver une partie de fos dangers , ainsi qu'il est déinontré dans mon Ouvrage, & comine on va même le voir dans cette Lettre de M. Poucau.

** On verra dans mon Ouvrage que cer accident est arriyé à cous les Sujets taillés par le Lichotome caché que j'ai fait visiter, & qu'on a annoncés comme parfaitement guéris , tandis qu'ils sont au contraire reítés tous estropiés. D'où il résulte que cet accident , indépendemment des autres qui seront exposés dans ce Recueil, eft annexé à l'usage de cet instrument, même dans les inains les plus habiles.

ܕ

[ocr errors]
[ocr errors]

, par un ména.

de la Pierre, le peu de capaciié que je lui trouvai, me fit tiembler sur le danger q..e javois couru de couper le corps de la Vellie, jusqu'à ce que je pus juger que son extrêmité ne s'étendoit pas au delà du Sphincter : * néanmoins, comptant encore sur la précaution dont j: viens du parler , cet Instrument me parût encore coin mode pour la taille des femmes; j'écois même je crois , dans ce sentiment, iorsque je répondis au Frere ; mais un mois & jemi après, j'a. bardonnai entiérement cei Instrument pour la taille d'une Demoiselle de 22 ans , qui étoit ausg de Mâcona La malade ne put garder les urines avant 10peration, la peur les lui fit ren:re. je ne fus pas assez hardi pour affronter les inconvéniens que j'avois heureusement évité la premiére fois gement que les Partisans du Frere traiteront peutêtre de pufillanimité. Mr Laurés , Docteur en Mé. decine , & grand Chirurgien Lithotomitte , fut prelent à cette opération , & aprouva l'abandon de cet Inftruinent qu'il banc hautement. **

[ocr errors]

Je vous fais bien des remerciemens de la bonté que vous avez eu de m'envoyer votre Ouvrage, c'et un contre poifon dont heureusement j'avais apris à me paffer , avant qu'aucune tragique catastrophe vint me défiller les yeux. J'espére que vous ne lais. serez pas le present imparfait , & que vous voudrez bien m'envoyer les planches ausquelles vous renvoyez dans l'Ouvrage. Vous auriez beaucoup più. tôi reçî cette Lettre , i j'avois eû , anili tôt que vous le Mercure de May, que je ne reçus qu'hier.

J'espére que ces trois Opérations citées par le Free re, & qui sont les seules où j'aye employé por Li

>

>

>

* On voit que c'est seuleinent entre les mains des Lithotomistes les plus habiles & les plus prudents que les dangers évidents attachés i cer inítruinent peuvent être évités.

** Il est donc bien vrai que le nouveau Lithoioine caché est fait pour ceux qui ne sont point instruits, 01 qui ne sont point dans l'habitude de tailler Litéralement ; c'est à-dire , qu'il n'y aura que les Lithoromiltos de cerre cspéce qui s'y livreront; car tous ceux qui auronc les lumiéres & l'expérience nécel faires, prendront le parti qu'ont pris Meffieurs Pouteau, Laurés, Garengeot , du Rocher , & tous les grands Lithotomistes de ina connoissance.

!

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

thit ne ne diminueront rien de l'estime que vous iémoignez avoir pour moi, & que vous ne regarderra l'estat que j'en ai fait , que comme une legére. té inconsidérée trop commune au Franenis avide de nouveautés , fur-tout lorsque , par leur Mécanisme, elles ont quelque chose de féduisant. Je souhaiterois même que vou rendifież mes fencimens publics afin que, lorsque le régie du Frere Come fera combé , on ne m'accuse pas d'avoir été des premiers sés duits , & des derniers de abusés. L'Ouvrage que vous venez de donner au Public, doit , ou je n'y connois pou, décurager ceux qui ne se sont pas enco. re servis de cet loitrument, ou rendre craintifs & & treinhlans ceux même entre les inains de qui il aura eu les fuccès les plus conftans. Ne craignez rietà, pour cette ville

de tous les Lithotomistes qui y font, je n'en connois aucun qui l'aprouve , & qui, par les connoissances Anatomiques ne soit en état d'en aprécier les avantages & les inconvéniens.

Permettez-noi d'ajouter une obfervation sur le dan. ger des grandes incisions à la Vollie. Au mois d'Oc: tobre dernier of amena dans ceć Hôpital un enfant du Bourg en B: effe , agé de 14 ans cet enfant, qui avoit eu la Pietre toute sa vie, avoit été taillé dea puis quelques mois ; mais on ne put faire l'extraction de la Pierre, il lui resta de plus une fiftule à la par. tie supérieure de l'incision , par laquelle

, par laquelle les urines fortoient continuelleinent , enforte que la Pierre qui étoit ticə-grofle, étoit toujours exactement embraltée par la Voffie, au point que la Sonde ne pût jamais s'y ranger, pour que je pusle faire l'incision dellus. J'entrepris néanmoins cette opération par le petit apareil , en faisant l'incision sur la Pierre de bas en haut , ce qui fit une grande ouverture par laquelle je tirai sans peine cette Pierre, lorsque je l'eus dégagée avec le bouton), de la situation qu'elle avoit , parce qu'étant un peu aplatie, elle prefentoit une des faces des plus larges. L'Opération de fut suivie d'aucun inconvénient, pas la moindre agi. tation extraordinaire dans le poulx, pas la moindre phlogore dans le bas ventre. Néanmoins le malade mourut dans le marasme au bout d: trois semained je suis , &c.

[ocr errors]

將將將將
Τ Α Β L E

T
PIECES CONTENUES

dans ce Recuëil.

DES

pages i,3,7, IS

Description en usage du Lithotome caché

de M. le

&

Blanc.

42

Recuëil des principales Piéces de mon démêlé litté.

raire avec l'Anonyme.

47

Description du Lithotome caché de l'Anonyme. 40

Description d'une Tenette pour casser les pierres

dans la Vellie par l'Anonyme.

04

Premiere Censure du Litbotome caché de la Te.

nette de l'Anonyme , par M. le Cat. Lettre à

Messieurs les Auteurs du Journal des Sçavans.

бо

Seconde Censure du Lithotome caché o de la Tea

nette de l'Anonyme. Lettre de M. le Cat à M.

D** du 12 Mai 1749. en replique aux réponses

de l'Anonyme.

82

Addition à cette seconde Censure. Lettre de M. le

Cat à M. B**, l'un des Auteurs du Journal

des Sçavans.

129

Lettre du Fournaliste de Verdun contre M. le Cat.

145

Lettre de M. Monny à Melieurs le Cat Louis

& à l'Auteur Anonyme du Lithotome caché. 148

Réponse de M. le Cat à ces deux Lettres.

152

Prévention @ injustice de quelques Fournalistes. 156

Réponse de M. le Cat aux deux derniéres Piéces

de 1 Anonyme.

171

Lettre de M. le Cat à Messieurs Falconnet & Puzos ,

Censeurs Royaux & C.

172

Réponse de M. Puzos à M. le Cat.

178

Réponse de M. Falconnet.

181

Réponse de M. le Cat à la Piéce de l'Anonyme in.

>

« AnteriorContinuar »