Imágenes de páginas
PDF
EPUB

FABLE AV.

LE COQ ET LE DIAMANT.

Un Coq au milieu d'un Bassin, fe plaint au Ciel, par un trait d'eau qu'il jette, de ce qu'il a trouvé un Diamant qui ne lui eft d'aucun ufage, au lieu d'un grain d'orge, qui certainement lui conviendroit un peu mieux.

Le Coq fur un fumier grattoit, lorfqu'à fes yeux

water duintaf? in Parut un Diamant: Hèlas! dit-il qu'en faire?

Moi qui ne fuis point Lapidaire,

Un grain d'orge me convient mieux.

. F A BLEV

LE CHAT-PEND U.

ZU

10

Un Chat-pendu fur une efpecer d'amortiffement de rocaille, jette de l'eau contre les Rats qui l'ener vironnent, & de leur côté ils en jettent auffi contre lui.

[ocr errors]

ET LES RATS.

f!

[ocr errors]

Un Chat faifoit le mort & prit beaucoup de Rats,

1422

Puis il s'enfarina pour déguiser sa

mine.

Quand même tu ferois le fac à la farine,

Dit un des plus rufez, je n'approcherois pas.

er

FABLE V I.

L'AIGLE ET LE RENARD.

On voit autour d'un Baffin de bronze doré, porté fur un tronc d'arbre, plufieurs Aiglons. Le Renard eft au pied du tronc, & tient un flambeau allumé pour mettre le feu à l'arbre, & brûler les Aiglons par repréfailles de ce que l'Aigle avoit mangé fes petits.

Comperes & voifins affez mal affor tis,

A la tentation tous deux ils fuccomberent;

Car l'Aigle du Renard enleva les petits,

Et le Renard mangea les Aiglons qui tomberent.

[ocr errors]

FABLE VII.
UA
LES PAONS ET LE GEA Y.

T

Le Geay s'étant emparé des plumes de quelques Paons, voulut un jour s'égaler à eux. Alors chacun reprit fes plumes, & le Geay fut infulté d'une étrange maniere. Cela eft ici représenté par huit Paons placez des deux côtez d'un Baffin, lefquels vomis fent de l'eau fur le Geay & ay fond fur un Rocher plus élevé, il y a un autre Paon, qui jette de l'eau en abondance, laquelle tombe à plomb fur le pauvre Geay.

Ofes-tu bien cacher tes plumes fous les

nôtres ?

Dirent les Paons au Geay rempli
d'ambition.

Qui s'éleve au deffus de fa condition,
Se trouve bien fouvent plus bas que

tous les autres.

FABLE VIII.

LE COQ

LE COQ-D'Inde.

ET

Un Coq-d'Inde faisant la roue, le Coq en fut vivement piqué, & fe jetta fur lui. L'un & l'autre font ici représentez au milieu d'un Baffin, & y forment deux gros jets d'eau.

Du Coq-d'Inde le Coq fut jaloux,&

crut bien

Qu'il étoit fon rival; mais il n'en étoit rien,

Car il faifoit la roue, & libre & fans affaire,

Pour avoir feulement le plaifir de la

« AnteriorContinuar »