Imágenes de páginas
PDF
EPUB

arbuftes dont les Vases font remplis. Ils ont été jettez en bronze par Duval, d'après les deffeins de Ballin.

Secondement, de deux Vafes de marbre d'Egypte, ou verd moderne. Celui qui eft du côté de l'aîle neuve du Château, eft de Maziere; & celui qui est du côté du Parc eft de Rouffeau.

Troifiémement, d'un Vase de marbre de Languedocs par Hutrel.

PARTERRE DU NOR D.

Vers le milieu de cette Tablette, il y a un Escalier de marbre blanc, par lequel on defcend dans un grand Parterre de gazon, qu'on appelle le Parterre du Nord.

Aux angles de cet Efcalier il y a deux Statues de marbre.

La premiere eft Venus, nommée la Pudique, à cause de fon attitude modefte, Elle a près d'elle

une Tortue, pour marquer que les femmes vertueufes doivent être auffi retirées dans leurs maisons que cet animal l'eft dans fon écaille. Cette figure,qui eft d'une grande beauté, a été copiée par Coyzevox en 1686, d'après l'antique qui eft à la Vigne Borghese.Sur le Plinthe il y a une infcription Grecque que Coyzevox avoit transcrite fans doute d'après l'antique, & à laquelle perfonne ne prend garde. Elle avoit même échapé à l'examen que j'en avois fait une infinité de fois; mais à la fin je l'ai apperçuë, & la voici :

ΦΙΔΙΑ C ΗΛΕΙΟΙC.

* Un de nos plus fçavans Antiquaires affure qu'elle n'eft autre chofe que la dédicace que Phydias fait de cette Statue aux Habitans d'Eliş,ville Capitale d'Elide dans le Peloponefe. On croit

*. M. de Božźe.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

que la ville d'Elis eft celle qu'on nomme aujourd'hui Belveder, ou Chalorita. Au refte ces fortes d'inscriptions dédicatoires font affez communes fur les monumens de cette efpece.

La feconde eft Milicus affranchi de Scevinus qui éguise un coûteau de Sacrifice. Pour bien entendre le fujet de cette Statue, il faut fçavoir que fous le Confulat de Silius Nerva & d'Atticus Veftinus, il fe forma une confpiration contre Néron. Pifon étoit le Chef de l'entreprise : c'étoit un homme allié à tout ce qu'il y avoit de Maisons illuftres dans Rome, & célebre d'ailleurs par des vertus vraies ou apparentes. Ses manieres ouvertes gracieuses & obligeantes, foutenues par fa bonne mine lui avoient acquis tous les cœurs, 82 déterminérent une infinité de perfonnes à entrer dans la confpiration. On convint que pendant le

>

jeu du Cirque, le jour qui eft confacré à Cerès, Lateranus fe jetteroit à fes pieds pour le supplier de foulager fa pauvreté ; & comme il étoit fort & robufte, il le feroit tomber, & qu'auffitôt les conjurez fondroient fur lui & le poignarderoient. Un Senateur nommé FlaviusScevinus avoit demandé l'honneur de donner le premier coup, & avoit pris pour cela un coûtteau de Sacrifice dans le Temple du Salut, qui étoit en Toscane. La veille de l'execution, ce Senateur étant chez lui, fit son Testament, & commanda à un de fes affranchis nommé Milicus, d'é guifer ce coûteau pour le dérouiller & pour en rendre la pointe plus affilée. Cet affranchi attentif à tous les mouvemens de fon Maître, écoute, devine, & au travers de la gayeté que fon Maî tre affectoit, ne laiffe pas d'apper. cevoir le trouble de fon efprit.

Tantôt il récompenfoit quelquesuns de ses esclaves, & tantôt il demandoit du linge pour bander des plaies & pour arrêter le fang. Il n'en fallut pas davantage pour confirmer l'affranchi dans fes foupCons; & quand cet homme vint à balancer les fentimens d'attachement & d'affection, avec fa fortu. ne, il prit aifément son parti. II va de grand matin chez l'Empereur, il lui parle par le moyen d'un affranchi nommé Epaphrodite, il lui découvre tout ce qu'il fçavoit de la conjuration, lui montre le coûteau, & demande d'être confronté à Scevinus fon patron. Auf fitôt Scevinus eft enlevé par des Soldats, & mené devant le Prin. ce. Il fe défend avec efprit, & l'on n'auroit jamais pû le convaincre, fi la femme de Milicus n'eût averti fon mari que Scevinus s'étoit entretenu longtems la veille avec Natalis, & qu'ils étoient l'un &

« AnteriorContinuar »