Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Buiret; & celui qui eft à gauche, de Raon.

Un Groupe de figures. C'étoit l'enlèvement de Cybelle par Saturne fous la figure du Temps. Cerès eft à fes pieds appuyée fur un Lion, fymbole de la Terre; par Regnaudin.

Un autre Groupe. C'étoit l'enlévement de la Nymphe Orythie, Fille d'Erictée Roi d'Athe nes, par le vent Borrée. Ce Grou. pe eft fort beau. Gafpard de Mar. fy étant mort avant qu'il fût entiérement fini, Anfelme Flamen, l'un de fes Eleves, l'acheva.

Deux Vases ornez d'un Fefton de fleurs. L'un eft de Robert, & l'autre de le Gros. De tous ces Ou vrages deSculpture,il ne resteplus ici que les deux Vafes qui font face à la Piéce d'eau des Suiffes.

L'ORANGERIE.

C'est peu de dire que l'Oran. gerie eft un des plus beaux morceaux d'Architecture qu'il y ait

au monde dans ce genre là; on peut ajoûter hardiment que c'est le chef-d'œuvre & le miracle de cet art. Elle eft,du deffein de feu M. Mansard; fut commencée en 1685, & finie fur la fin de l'an 1686.

Elle eft exposée au midi, & confifte en une Galerie dans le fond qui a quatre-vingt toises de long, fur trente-huit pieds de large. Elle est éclairée par douze fe. nêtres cintrées, qui font dans l'enfoncement des Arcades. Dans une niche qui eft au milieu de cette Galerie, & vis-à-vis la grande Porte, il y a une Statue de marbre blanc, haute de dix pieds neuf pouces, le plinte compris. Cette figure eft en pied & repréfente le Roi vêtu d'un habit à la Romaine, & d'un manteau Roial, ayant un Cafque à fes pieds, & tenant de fa main droite un bâton de com. mandement. Elle fut donnée au

Roi par le Maréchal Duc de la Feuillade, qui l'avoit fait faire par Desjardins, pour la mettre à la place des Victoires au lieu de celle qu'on y voit préfentement.

Outre cette Galerie principale, il y en a encore deux autres en re tour de foixante toifes de long cha cune, lefquelles communiquent à celle du fond par deux tours rondes, qui ont leurs faillies en dehors, & qui en dedans ne font ni plus ni moins larges que les Galeries.

Le maffif angulaire de celle qui eft du côté de la Ville, eft orné de deux grandes niches; & celle qui eft du côté du petit Parc à la pla ce de ces niches, a des Arcades & des Perrons, par lefquels on monte dans un Vestibule rond, où l'on voit une figure de pierre de touche qui a huit pieds de haut. On croit que c'eft une Divinité d'Egypte; mais je n'oferois rien affurer

affurer de pofitif. Je remarquerai feulement qu'on a quelquefois représenté Cerès en noir à cause du deuil qu'on a feint qu'elle portoit de Proferpine. On en voyoit en Arcadie une de cette efpece. Celle-ci a été reftaurée par Bertin, qui lui a fait un pied de marbre noir. C'est dans ce Vestibule qu'eft la principale entrée du petit Parc dans l'Orangerie.

Ces Galeries font décorées au dehors de trois Avant-corps. Celui de la Galerie du fond eft de huit colonnes accouplées, d'Ordre Toscan; & les deux autres ont chacun quatre colonnes de quatre pieds de diamétre.

A la porte du Vestibule, il y en a encore deux qui font à la vérité du même Ordre, mais dont le dia métre est beaucoup moindre.

Tome II.

E

Sing

LA PIECE DES SUISSES.

2

2

Avant que de quitter l'Orangerie, je prie le Lecteur de me pardonner une petite digreffion, & de me permettre de fortir un moment du petit Parc, pour lui par ler d'une grande Piece d'Eau qui eft entre le Potager & le vieux Mail. On la nomme la Piece des Suiffes, parce qu'ils y ont travaille; & fon etendue la feroit plutôt prendre pour un Etang que pour un Baffin.

[ocr errors]

On dit ordinairement que cette Piece d'Eau eft plus grande que le Jardin des Tuilleries, & cela mérite explication. Elle a trois cent cinquante toises de long, en y comprenant les deux portions de cercle qui la terminent, & cent vingt de large. Le Jardin des Tuilleries en a trois cent foixante de long fur cent quatre-vingt-dix.

« AnteriorContinuar »