Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ACTEURS.

LE MARQUIS, Amant de Pamela.
PAMELA.

LE CHEVALIER, Gasconi
NERINE, Concierge,
MATHURIN, Jardinier,

[ocr errors]

DEUX LUTINS

TROUPE DE DANSEURS.

M

La Scene eft à la Campagne , dans un Châtean.

[ocr errors]

2

HI 10

TRESTITUTIO,

UNIVERY

it. 1049 OF OXFO

L.BA

P A M E L A EN FRANCE,

O U

LA VER TU MIEUX É PROU VÉE,

CO MED I E.

A C Τ Ε Ι.

SCENE PREMIER E.

PAMELA, seule écrivant.
S'interrompant.
A
H que ma bonne mere & que mon cher papa

Vont être transportés de joye,
En lisant cette Lettre la !

[ocr errors]

Que mon babil les charmera !
Le détail que je leur envoye,
De mon bonheur les instruira,
Ma tendresse au long s'y déploye.

SCENE I I.

PAME’LA , LE MARQUIS déguisé en femme.

LE MARQUIS, à part.
J.
E ne puis un instant être sans Pamela ,

Je la cherche ..... mais la voilà :
Bon, elle a la main à la plume.
Pour m'éclaircir de ses vrais sentimens,
Approchons-nous dans ces momens :

à Paméla.
Vous écrivez?

PAMELA.

Pardon, c'est ma coutume.

LE MARQUIS. Ne vous excusez

pas, c'est en vous un talent, A vos parens sans doute , un tel écrit s'adresse :

PAMELA. Oui , je les instruis amplement Des bontés qu'à pour moi ma apuvelle Maîtresle.

[ocr errors]

LE MARQUIS.
Je n'en puis trop avoir. Ma chere, si j'olois,

Très-instamment je vous prirois
De me faire voir votre Lettre.

PA ME'L A.
Ah ! Madame , je crains....

LE MARQUIS.
....Non, dagnez me permettre....

PAM E'LA.
Je dois me rendre à vos souhaits.

LE MAR QUIS.
Votre façon d'écrire a pour moi des attraits,

PAMELA.
Votre indulgence est nécessaire ,
On sçait que je m'exprime assez mal en François,
Mais , vous excuserez une jeune étrangere.

LE MARQUIS.
Par sa naiveté dont je cheris les traits,
Votre stile toujours aura l'art de me plaire.

Il lit.

Mes très chers Pere Mere ,

Réjouisez-vous, pour le coup ma gloire et en sureté. J'ai trompé la vigilance de Me. Jeukes, je me suis sauvée par la

porte du Jardin , à la faveur d'une Clef : par ce moyen j'ai eu le bonheur d'échaper an pouvoir du plus méchant des Maîtres, de tomber

eutre les mains de la meilleure des Maîtresses. C'est une Comteffe Françoise, qui s'est trouvée dans le voisi nage. Comme elle étoit istruite en touchée de mon malheur , elle m'a prise à fon service ; & m'a conduite avec elle en France , je commence le cours d'une nouvelle Histoire. Il s'interrompt.

J'aiderai de mon mieux à le rendre amusant,
Mais vous retrancherez moitié de la premiere.

PAMELA
Oui pour rester tous deux dans notre caractere;

Mon Maître & moi bornerons sagement

Notre avanture au fecond tome. Le lien est d'être fier, trompeur, malhonnête homme ;

Il n'en doit pas sortir en m'épousant. Le mien est d'être fage , & modefte & sensée,

Je ne dois pas le démentir En retournant chez lui quand il m'en a chassée,

Ni livrer de nouveau ma sagesse offensée , ; Aux dangers tous récens qu'elle vient de courir,

LE MARQUIS.
La démarche, il est vrai , n'est pas digne d'estime,

P A ME'L A.
Voilà pourquoi je la supprime.

LE MAR QUIS.
Ma chere Pamela , vous me faites plaisir.

Il continue de lire,

« AnteriorContinuar »