Imágenes de páginas
PDF
EPUB

tum-kao.

Tuon-nie.

cette chaîne dont le grand désert est borné au midi vers Kan-tcheou. Le Roi de Leam se vit obligé d'envoyer 2.397.

Apres contre lui des troupes ; mais Mum-sun , après avoir fait le Kam-no. rayage dans le pays de Kien-kam engagea dans son parti Lie-tai-kiTuon-nie qui en étoit le gouverneur. Il le regarda comme Tein-cicu. son maître , se soumit à lui & prit le commandement de ses Ven-bienarmées avec lefquelles il battit les troupes du Roi de Leam : cette victoire fut l'époque de l'établissement des Leam du nord, & Tuon-nie se fit appeller Kum de Kien-kam.

Ensuite Mum-sun porta la guerre dans les Etats du Roi L'an 398. de Leam

, & la conquête des deux cantons de Tcin-tchang (a) & de Tun-hoam fut le fruit de cette premiere expédition. Tuon-nie lui donna pour lerécompenser de ses services le titre de Heou de Lin-tchi. Un autre corps de troupes se rendit maître de Tcham-ye. Tuon-nie bâtit ensuite la ville de Si-gan & prit le titre de Roi de Leam du nord. Le Lan 3991 Roi des Heou-leam envoya contre lui son fils à la tête d'une armée Tuon - nie fut obligé d'avoir recours au Roi des Yen du midy, mais la puissance ne fut que L'an 400 passagere , il étoit à peine affermi dans les pays dont il venoit de s'emparer , qu'il vit une autre petite Dynastie se former dans les environs & lui enlever quelques contrées. Le Gouverneur de Tcin- tchang se révolta & donna à Li-kao le titre de Kum de Leam. Les troupes de Tuon-nie ne purent s'y opposer , malgré quelques avantages qu'elles remporterent. Li - kao devint le premier Roi d'une Dynastie qui porta le nom de Leam d'occident. Cette révolte fut suivie de celle de Mumsum. Tuon-nie qui rédoutoit son courage cherchoit secretement à se défaire de lui. Mum-fun s'en défia , & voulut L'an 401. le prévenir. Mais quoique la conspiration eut été découverte, Mum - fun eut le tems d'ameuter le peuple , accusant Tuon-nie de faire mourir sans sujet ses plus fideles serviteurs ; il fut joint en peu de tems par un plus grand nombre de barbares ; les troupes que l'on envoya contre lui furent défaites; il entra dans Tchang-ye & fit couper

(2) Ces deux cantons sont vers Kua-tchcou & Kan-tchcou.

L'an 402

L'an 407

la tête à Tuon-nie. Alors les Généraux d'armée le regarAprès J.C. Mum-fun, derent comme leur .chef & le Souverain du petit Royau

me de Leam. Il prit le titre de Kum de Tcham - ye, & se lia avec les Heou - tsin qui étoient les ennemis des Heou-leam.

La ville de Kou-tsang (a) qui appartenoit à ces derniers, souffroit beaucoup d'une famine , dans laquelle il étoit mort plus de cent mille personnes. Mum-sun crut qu'il s'en rendroit facilement maître, mais ayant été repoussé il fit la paix avec le Roi de ces Leam & lui laissa des vivres. L'Histoire nous apprend peu d'évenemens importans du regne de ce Prince , la révolte de quelques officiers , des

peu considérables , & des titres donnés par les Rois voisins à celui de Leam sont peu dignes des

nous occuper. L'an 406.

Ce Prince fit des courses sur les terres des Leam d'occident , ravagea Tlieou-tsuen (6) & s'avança jusqu'à Gan-tchin. Il eut aussi une guerre à soutenir contre les Leam du midi qui étoient venus l'attaquer avec cinquante mille hommes , il les battit à Kiun-che; quelques années après il remporta encore sur eux de fi grands avantages qu'il alla les assiéger jusques dans Kou-tvang. Dix mille familles des barbares se soumirent à lui , & le Roi des Leam du midi alarmé de ces succès demanda la paix. Pour éviter de n'être plus surpris il transporta sa Cour à Lo-tou (c) & Kou-tçang fut soumise à Mum-sun. De-là il tourna ses armes contre les Leam d’occident , fit prisonnier leur Prince héritier , & battit un de leurs Généraux , après quoi, le Roi des Leam d'occident lui ayant offert une somme considérable, il relacha le Prince héritier & fit la paix avec ces Leam.

L'année suivante il entreprit le siége de Lo-tou dont il ne put se rendre maître. Il se contenta d'emmener des ộtages & s'en retourna. La ville de Kou- tsang , quoique soumise , venoit de se choisir un chef dont il avoit lieu

L'an 410.

L'an 411.

(a) Ancienne ville détruite à l'est de Leam tchcou dans le Cheni.

(6) Le pays de So - tcheou dans le

Chenli.

(c) Dépend de Ning hia proche Yea tli-na.

Mum-sun.

[ocr errors]

d'être mécontent; d'un autre côté le Roi des Leam Méridionaux, pour se vanger des insultes de Mum - fun qui Après J. C. étoit venu assiéger la capitale , leva une grande armée & alla par différentes routes faire le ravage dans les envi- , rons de Leam - tcheou , où il enleva cinq mille familles mais à son retour des pluyes & des vents considérables l'arrêterent dans sa marche, & incommoderent tellement son armée que Mum-sun eut le tems de la joindre, il la défit & vint se présenter devant la ville de Lo-tou.

Les traités que Mum-sun avoit faits avec les Leam occidentaux ne furent point capables de mettre un frein à l'envie qu'il avoit de faire la guerre chez ses voisins. Avec sa cavalerie il fit une irruption chez ces Leam ; mais après avoir consommé tous ses magazins il fut obligé de s'en retourner ,

& les

troupes des Leam le battirent dans sa retraite. Alors ce Prince transporta sa Cour à L'an 412. Kou-tçang, où il prit le titre de Roi de Ho-si , créa différens officiers , & donna à son fils Tching-te le titre de Prince héritier. Ensuite il recommença la guerre contre le L'an 413. Roi des Leam Méridionaux & assiégea inutilement Lotou sa capitale. L'avantage qu'il tira de cette expédition fut que le Gouverneur de Hoam-ho pour les Leam se rendit à lui & ilui liyra son Gouvernement. La guerre ne laissa pas de continuer entre les deux Rois , & Mumsun s'en retourna avec quelques ôtages , il marcha alors vers l'occident à Tiao-tcho , & envoya un de ses Généraux avec dix mille hommes ravager les contrées de Pi-ho & d'Ou- ti, où l'on fit un grand nombre de prisonniers. Il courut à peu près vers le même-tems le danger d'être assassiné par un de ses eunuques qui le surprit pendant qu'il dormoit ; mais la Reine arrêta le traitre & coupa

la tête. Mum-sun qui ne pouvoit vivre paisiblement avec ses L'an 425. voisins, alla ravager la contrée appellé Kuam-vou (a) dans le Chensi, qui appartenoit aux Tlin occidentaux, il défit & tua le Général de ces Tsin. Un de ses Généraux rem

on lui

(a) Proche Lin-tao-fou.

L'an 417.

L'an 418.

Apres J. C. remporta aussi quelques avantages sur les Tlin occidena Mum.sun.

taux ; après quoi Mum-fun envoya des ambassadeurs à Gan-ti Empereur des Tcin pour lui rendre hommage , il fit aulli alliance avec Po-po Roi des Hia. Au printems suivant fes Généraux soumirent les contrées d'Ou-ti & de Pi-ho. Il marcha ensuite contre les Leam d'occident avec trente mille hommes , mais il fut défait avec une perte de sept mille hommes.. Il ne fut pas plus heureux l'année suivante. Il se déclara cette année vallal de l Empereur Gan-ti , & il en reçut le titre de Gouverneur de Leam-tcheou. La plûpart de ces petits Souverains , quoique maîtres dans leurs Etats cherchoient à couvrir leur usurpation par ces sortes de titres qu'ils recevoient des Empereurs ; mais ils n'en étoient pas plus soumis à ce Monarque , qui de son côté ne faifoit aucune difficulté de donner ce qu'il ne pouvoit garder , & qui se contentoit d'une soumission apparente, par laquelle on paroissoit reconnoître en lui un pouvoir qu'il n'avoit pas ; mais des deux côtés on en imposoit aux autres Souverains & aux étrangers. L'un fembloit disposer des Empires, l'autre paroisloit les posseder légitimement. Le peuple seul soufs froit de tous ces démembremens.

Mum-sun étoit occupé à ravager les environs de la riviere Hao-vi (a) proche Kin-hien qui appartenoit aux Tlin occidentaux, lorsque le Roi des Leam d'occident crut que c'étoit là une occasion favorable d'aller prendre Tchang-ye & les autres pays qui dépendoient de Mum-fun. Ses ministres & principalement fa mere lui représenterent inutilement les malheurs qui pouvoient resulter de cette guerre, entreprise dans un tems où il ne faisoit que de commencer à

regner , & où il pouvoit à peine se conserver dans son petit état : rien ne put toucher ce Roi; il se mit à la tête de vingt mille hommes & marcha du côté de l'orient. Mum-sun prit quelques places, le défit à Hoai-tching & l'obligea de se fauver à Tcieoutsuen, il le battit une seconde fois à Leao-tsuen & tua

L'an 420

(a) Dans le district de Lin-tao-fou dans le Chensi.

fon frere. Cette victoire lui ouvrit les portes de Tcieoutsuen : tout le monde se rendit , il donna le gouverne- Mum fun.

Après J. C. ment de cette place à son fils Mo-kien , & s'en revint à L'an 421. Kou - tçang d'où il envoya son fils le Prince héritier vers Tun-hoam pour attaquer le Roi de Leam : ce Prince s'y rendit l'année suivante avec vingt mille hommes & s'empara de cette place où son ennemi s'étoit retiré. Le Roi de Leam se tua & sa Dynastie fut éteinte. Alors tous les Souverains de la petite Bukharie' vinrent offrir leurs tributs à Mum-fun dont ils devenoient voisins. Mum - fun envoya ses Généraux faire la guerre dans le pays des Tsin occidentaux ; mais ils furent repoussés avec perte. Il obtint ensuite des titres de la part de l'Empereur des Sum qui avoit succedé à la famille Impériale des Tcin. Un Officier du parti de ces Tcin, nommé Tam-ki youlut se revolter dans quelques Provinces, Mum - sun envoya aussi tôt son fils Tchim-té contre lui. Tchim-té le battit & se rendit maître de Tçin-tchang. Tam-ki se sauva à. Hami avec son frere Li - pao & se soumit à l'Empereur des Tartares Geou-gen qui le déclara Roi de Hami ou Camoul. Alors il vint faire des courses sur les terres de Mumsun & tua son fils Tchim-té qui - étoit venu pour le repousser. Dans cet intervalle Mum-fun avoit envoyé des présens à l'Empereur des Sum & en avoit obtenu de nouveaux titres. Il déclara aussi son fils Him - koue Prince héritier.

Mum-fun continua la guerre contre les Tsin d'occident qui lui enleverent le canton de Lin-song & vinrent L'an 424.e affiéger Si-gan & Fan-ho, il envoya des troupes au secours suivantes. de ces places , & engagea le Roi des Hia à faire une diversion. Il obtint ensuite de Tai - vou - ti Empereur des Tartares Topa le titre de Roi de Ho-si. Il alla de rechef attaquer les Tfin occidentaux & s’approcha de Lotou : la paix qu'ils jurerent alors entre eux ne fit que suspendre les armes pour le reste de l'année : au printems suivant Mum-sun alla ravager Si-pim qui appartenoit aux Tfin & fit prisonnier le gouverneur. De - là il s'avança jusqu'à Pao-han , & avec le secours de cinq mille L'an 429.

و

« AnteriorContinuar »