Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Prosp. Tit.

l'armée ayant été détruite avec son chef par le feu du ciel, une autre par la peste , ce qui restoit, saisi de frayeur , Après J. C. prit le parti de s'en retourner dans son pays. Ce Roilas doit être distingué, comme on le voit , d'un autre chef du L'an 432. même peuple nommé Roua ou Rugula , auprès duquel Aetius, mécontent de la Cour, se retira en Pannonie, & dont il obtint quelques secours qui servirent à le mettre en état de faire un traité plus avantageux avec l'Empereur Valentinien IV. son maître.

Roua vêcut en paix pendant quelque tems avec les Romains qui lui payoient tous les ans un tribut de 350 liv. d'or; mais ayant été informé dans la suite que les Amilzouriens, les Itímares , les Tonosouriens & les Boisques, toutes nations qui habitoient près de l'Ister, avoient fait alliance avec les Romains , & que Théodose second les avoit reçus sous sa protection, il envoya Elaw vers ce Prince Prifcus. pour lui faire sçavoir qu'il étoit prêt de rompre les traités, si on n'abandonnoit pas ces Scythes & si on ne les obligeoit promptement de retourner dans leur pays. Mais ces ménaces n'eurent point d'effet ; dans le tems que Théodose nommoit des Ambassadeurs pour aller trouver Roua & terminer cette affaire, ce Barbare vint à mourir.

L'an 433. Ses neveux Attila (a) & Bleda (6) lui succéderent dans Jornandes. le gouvernement de la nation : ils étoient fils de Mun- Prifcus, diuque (c) ou Mundzuque, aussi distingué par son mérite

(a) Thwrocz dit que les Huns l'ap- Goths, des Danois, la terreur de l'univers pellosent dans leur langue Ethele, & qu'il & le Aéau de Dieu. On voyoit sur ses étoit fils de Bendekucz , fils de Turda , fils Drapeaux, un oiseau nommé Astur qui de Scemen fils d'Ethé , fils d'Opos, fils de avoit une couronne sur la tête. Cer oiCadicha fils de Berend, fils Sulthan , fils de seau pouvoit étre le Schongar , foit estiBulchu , fils de Bolug, fils de Zambour , mé des peuples Tartares, & que les vasfils de Zamour,fils de l écl, fils de Levente, faux étoient obligés de présenter à leur fils de Kulche , fils d'Ompud, fils Miske, Prince. Son nom entroit souvent dans fils de Mike, fils de Bezier , fils de Rud- la composition des noms propres, comli , fils de Chanad , fils de Bukem, fils me Cara-Schongar & Ac-schongar. de Bondoford fils de Tarkans , fils (6) Jornandes le nomme Bleta ; Profd'Othmar, fils de Radar , fils de Beler, fils de Kear , fils de Kevé , fils de (c) Théophanes le Confesseur le nomKelad , fils de Dama , fils de Bor, me Omnoudius ; Calanus Dalinata , Manfils de Nembroth , fils de Chus, fils de dluck,& le fait frere de Subthar. Thwrocz Cham Il prenoit le titre de par la grace lui donne le nom de Bendeguck. de Dieu, Roi des Huns, des Medes, des

Tome I.

per , Buda.

Рp

L'an 434.

Kam-mo.

que par la famille Royale dont il descendoit. Théodose enAprès J. C.

voya vers ces nouveaux chefs des Huns, Plinthas & Epi

genes qui s'aboucherent à Margue dans la Mesie avec Prifcus, les Ambassadeurs Huns, & conclurent la paix entre les

deux nations, à condition que les Romains rendroient tous les transfuges, donneroient pour chaque prisonnier huit piéces d'or de rançon , que l'Empereur ne feroit aucune alliance avec les nations barbares qui étoient ennemies des Huns, & qu'il payeroit tous les ans par forme de tribut 700 livres d'or.

Après la conclusion de ce traité, Attila & Bleda , liLie-tai-ke- bres du côté des Roinains, formerent le dessein de souSu.

mettre toutes les autres nations Scythiques. Pour l'exécution d'une entreprise de cette espéce , il étoit néceffaire qu'ils ne fussent point incommodés par les courses que les Tartares Geou-gen faisoient assez fréquemment du côté de l'occident. Il y a lieu de croire que pour les arrêter & faire une diversion dansle fond de l'orient, ces Princes eurent recours aux Empereurs de la Chine, auxquels ils proposerent de faire ensemble un traité. Au moins il paroît par l'histoire Chinoise

que des peuples de la Sarmatie Asiatique , pays qui étoient de la dépendance des Huns, envoyerent dans ce tems des Ambassadeurs à la Chine, ce qui indisposa beaucoup les Geou-gen qui arrêterent les Ambassadeurs

que

les Chinois envoyoient à leur tour, & occasionna une guerre dans le fond de l'orient. Par ce moyen Attila & Bleda qui n'avoient plus rien à craindre de ce côté, vainquirent la plûpart des nations septentrionales mais il ne nous reste aucuns monumens qui puissent nous instruire de tous ces événemens, & nous sommes obligés de nous borner à ce qui ne concerne que les Romains.

Roua, ayant que de mourir, avoit fait la paix avec Valentinien III. Empereur d'occident. Honoria fæur de Valentinien qui n'étoit âgée que d'environ seize ou dixsept ans, irritée de ce que son frere refusoit de la marier , eut recours à Attila qu'elle fit solliciter secrettement de rompre le traité & de venir en Italie , & lui envoya en

[ocr errors]

Jornandes.

chron.

L'an 437.

par un chef

même tems son anneau , comme un témoignage de son

Après J.C. amour & de l'engagement qu'elle avoit envie de contraeter avec lui. Attila paroît avoir négligé les sollicitations Marcel. de cette Princesse , & n'y avoir fait quelque attention que dans la suite. Il vêcut en paix pendant quelque tems avec tous les Romains en général , & porta la guerre

des Bourguignons qui habitoient le long du Rhin. Ils avoient pour Roi Gondicaire qui venoit d'être vaincu par Aetius, & forcé de demander la paix. Les Huns ne lui donnerent pas le tems d'en jouir , ils le vinrent attaquer & le tuerent avec la plus grande partie de ses sujets. On prétend que ces Bourguignons eurent, peu de tems après, leur revanche , & qu'ils marcherent contre Socrate.l.7 les Huns. Ceux-ci étoient commandés

appellé Uptar (a) qui mourut pendant la nuit , suffoqué par la trop grande quantité de viandes qu'il avoit mangées ; ce qui fut cause que les Huns furent battus, & perdirent dix mille hommes ; quoique les Bourguignons ne fussent que trois mille.

Il paroit que les Huns n'étoient pas soumis tous au même Prince & qu'ils étoient gouvernés par différens chefs indépendans les uns des autres, & qui agissoient selon leurs intérêts particuliers. On voit aussi que les Romains avoient dans le même-tems plusieurs corps de cavalerie tirés de cette nation , qui les suivirent dans la guerre que l'Empereur fit alors contre les Goths. Litorius Gé- L'an 4392 néral Romain les commandoit ; mais ils avoient encore un chef de leur nation nommé Gauseric. Ce fut lui qui pendant cette guerre assiégea long-tems & inutilement la ville de Bazas qui étoit sous la domination des Goths.

L'histoire garde un profond silence sur les expéditions Chron. qu'Attila & Bleda firent pendant plusieurs années ; on sçait seulement que ces deux Princes attaquerent ensemble les Sorosgiens, & que dans la suite ils entrerent dans l'Illyrie à la tête d'une grande armée. Dans le tems que ces

Prifcus,

Alex.

L'an 441.

(a) Çalanus Dalmata le nomme Subthar. Il semble, selon cer Historien, qu'il

étoit Roi de tous les Huns , & qu'Attila
n'ait été que son succefleur.

chefs des Huns étoient occupés de cette expédition , le Après J.C. reste de la nation ne prenoit aucune part à cette guerre

& faisoit le commerce sur les terres de l'Empire ; mais le caractère trop entreprenant de ces peuples ne permit pas qu'ils restasient tranquilles plus long-tcms. Ils surprirent les Romains dans une foire , ils en tuerent un grand nombre & s'emparerent du château de la place. On se plaignit de part & d'autre; les Romains de cette violence ; les Huns de ce que l'Evêque de Margue avoit enlevé leurs trésors. Ceux-ci demandoient qu'on leur livrất l'Evêque & tous les transfuges. Le refus des Romains fit prendre les armes aux Huns. Ils passent le Danube, pillent toutes les villes & les châteaux qui étoient fitués sur le bord de ce fleuve ; Attila se rend maître de la plìpart de ces places , toutes peu considérables , & dont la plus importante étoit Viminac dans la Mesie. Le peuple Romain murmure contre l'Evêque de Margue, qu'il regarde comme l'Auteur de la guerre & parle de le livrer à Attila ; mais pour se faire un meilleur parti l'Evêque

prévient les Romains, va se rendre aux Huns & les inPrifcus de troduit dans la ville. La rapidité de ces succès enfla telLégat.

lement l'orgueilleux Attila , qu'il voulut que l'Empereur Théodore le jeune lui renvoyât au plutôt les transfuges. Il fit sçavoir aux Romains ses volontés; mais il se relâcha sur l'article des tributs & consentit à traiter de cette affaire

par

ses Ambassadeurs. D'ailleurs il afsura Théodore que si l'on ne se disposoit pas à exécuter promptement ses ordres , il ne répondoit pas de ce qui arriveroit , ne pouvant retenir ses sujets. Théodose lui répondit qu'il étoit préparé à tous les événemens, qu'il ne rer.drcit point les transfuges , mais que cependant is enverroit des Commissaires pour mettre fin à toutes ces disputes.: réponse qui saitisfit si

peu Attila qu'il vint aussi-tôt ravager les terres des Romains.

Cette irruption à laquelle on ne s'attendoit point, obliThooth. le Théodose à faire la paix avec Giserick & à rappelConejeur. Per de la Sicile fa flotte. Les Huns s'emparerent de ReL'an 442. tiaire dans la haute Mesie , de Singidon, de Naisse &

gea

[ocr errors][ocr errors]

ensuite de Sirmick dans la Pannonie. On croit que c'est
pendant le siége de cette ville que l'Evêque confia à un

Après J C.
Gaulois appellé Constance, secrétaire d’Attila & de Ble-
da , plusieurs vases sacrés, pour servir à racheter lui & les
autres Captifs après la prise de la ville. Constance ne lui
tint pas parole, se les appropria & les remit à Sylvain
qui les rendit à l'Eglise , ce qui occasionna des disputes
entre les deux peuples. Les Huns qui vouloient qu'on
leur remît ces vases, firent mourir Constance & deman-
derent Sylvain aux Romains sous prétexte qu'il avoit vo-
lé les vases qu'ils disoient leur appartenir,

C'est après cette guerre que l'on fixe la mort de Bleda. L'an 444. L'ambition avoit porté Attila à se défaire de ce Prince; Marcellin par-là il se vit maître de tous les sujets de son frere : S. Prosper. les uns s'étant rendus de bonne volonté, les autres ayant été forcés de le faire. Ainsi sa domination s'étendoit bien loin dans le nord de l'Europe. Il possedoit la Scythie & la Germanie; il avoit soumis ceux des Goths qui étoient restés au-delà du Danube , les Gepides, les Sueves, les Alains , les Herules , les Sarmates, les Semandres, les Squires, les Sattagores, les Ruges & plusieurs autres nations septentrionales. Il paroît que ce Prince , après avoir l'an 447. folidament établi sa puissance, envoya de nouveau des Lie-tai-kiAmbassadeurs aux Chinois : au moins lisons-nous dans su. l'histoire que les Peuples situés à l'occident du Volga étoient alors liés avec la Chine. L'intérêt d'Attila étoit d'empêcher que les Tartares Geou-gen ne s'avançassent trop du côté de l'occident. Quoiqu'il en soit, avec une nombreuse armée, compo

L'an 448. sée de toutes les nations qu'il avoit soumises, il entra de Marcel. nouveau dans les pays de la domination Romaine. Théo- chron. dose venoit de faire retablir les murailles de Constanti- Theophile

Confeffeur. nople ; la suite fit voir que cette précaution n'avoit pas été inutile. Attila ravagea toute la Thrace jusqu'au PontEuxin & au détroit de Gallipoli. Il serendit maitre de Philippopolis , d'Arcadiopolis, de Constantia & de plusieurs autres places où il fit un butin considérable. De-là il s'avança jufqu'au château d'Athyres, situé entre Selimbrie & Conftanti-,

Jornandes.

« AnteriorContinuar »