Imágenes de páginas
PDF
EPUB

prifonnier & pendu. Les Hiftoriens Hongrois qui rappor-
tent cet évenement donnent à Bologud le nom de Bulchu, Après J. C.
& difent qu'avec un autre chef nommé Leel, il fut pendu
à Ratisbonne pour avoir tué l'Empereur Conrade I.

Dans les courfes que ces Hongrois firent dans l'Em- L'an 919.
pire, il s'avancerent quelquefois jufqu'à Conftantinople, L'an 934.
& l'on fut obligé d'envoyer contre eux Theophanes qui les
repouffa, & fit avec eux une trêve de cinq ans. Sous
le regne de Nicephore Phocas, ils ravagerent de nouveau
la Thrace. L'Empereur écrivit à Pierre roi de Bulgarie,
pour l'engager à ne point laiffer paffer le Danube aux
Turcs. Mais le Roi de Bulgarie,mécontent de ce que l'Em-
pereur avoit refufé de lui envoyer des fecours, dans le tems
que ces peuples étoient entrés dans fon pays, répondit
à l'Empereur qu'il ne pouvoit le faire fans violer
le traité qu'il avoit fait avec eux. L'Empereur, pour fe
vanger, envoya Colocyr vers Swiatoflaw roi des Ruffes,
afin de l'exhorter à porter la guerre dans la Bulgarie. Ces
Ruffes qui ne cherchoient qu'à piller, ne firent aucune
difficulté de fe prêter aux volontés de l'Empereur ; ils vin-
rent pendant plnfieurs années ravager la Bulgarie: mais
dans la fuite & fous le regne de Jean Zimifces, ayant
entierement fubjugué le pays & battu les chefs des Bul-
gares Borifes & Romain, ils voulurent s'établir eux-mê-
mes dans la Bulgarie. Ils promirent à Colocyr de l'aider
à fe rendre maître de l'Empire, & Calocyr promit de
leur abandonner la Bulgarie. En conféquence de ce traité
les Ruffes, commencerent à maltraiter les Ambaffadeurs
de l'Empereur, & les chofes allerent fi loin que Zimifces
fut contraint d'envoyer contre eux fes légions fous la con-
duite de Bardas Sclerus. Swiatoflaw fit auffi-tôt la paix avec
les Bulgares, les Scythes,les Patzinaces & les Turcs qui
occupoient la Pologne, & vint avec une armée de trois
cens mille hommes ravager toute la Thrace.

Le refte de cette guerre eft étranger à mon fujet. Mon deffein eft de rapporter de quelle maniere les Turcs ou Madgiares, plus connus parmi nous fous le nom de Hon grois, ont paffé, & se sont établis dans la Pannonie.

[ocr errors]

Après J. C.

c'eft en faifant feuls des courfes fur les terres de l'Empire, où s'alliant avec les nations voifines, qu'ils fe font rendus redoutables aux Grecs, & qu'ils font parvenus à fe maintenir dans le pays où ils font encore. Leur premier Thurockz. chef nommé Arpad, fut pere de Zoltan, qui engendra Toxum. De ce dernier vinrent Geiza & Michel. L'an 961. Geiza eut Saint Etienne, premier Roi de Hongrie. Je laiffe le refte de cette Hiftoire aux Ecrivains Hongrois. Je viens à celle des Patzinaces qui commencerent, pendant la guerre des Ruffes & des Turcs, à venir défoler l'Empire.

S. III.

LES PATZINA CES.

T

ES Patzinaces demeuroient anciennement fur les bords des fleuves Volga & Jaïck, d'où ils furent chaf Confant Porphyr fés par les Uzes & les Khozars. Une partie refta confondue avec les Uzes, les autres pafferent dans les pays dont les Turcs s'étoient emparés environ cinquante ans auparavant. Ils partagerent entre eux toutes les terres qui font fur les bords du Danapris, & formerent huit Hordes (a) principales qui étoient divifées en un plus grand nombre d'autres. De-là ils firent des courfes chez les peuples voifins, les Turcs les redoutoient particulierement; & lorfque les Grecs étoient en paix avec ces Patzinaces, ils n'avoient rien à craindre des Turcs, des Ruffes ni des Bulgares.

L'an 915

L'an 968

Lorfque les Patzinaces entrerent pour la premiere fois Annal. Ruff. dans la Ruffie, ils firent la paix avec Igor qui venoit de fonder un royaume dans ces parties feptentrionales: de-là ils defcendirent vers le Danube, où ils firent quelque alliance avec les Grecs contre les Bulgares; dans la fuite Igor les défit & fe joignit à eux pour venir faire des courfes dans l'Empire de Conftantinople, ils s'avancerent jufqu'au Danube. Les préfens confidérables que les Grecs leur firent délivrerent l'Empire. Après la mort d'Igor & fous le regne de fon fils Swiatoflaw, les Patzinaces affiegerent Zonare. Kiow. Sous le regne de l'Empereur Conftantin frere de Bafile, ils pafferent le Danube; mais ils furent repouffés par le Gouverneur de Sirmick. Ils allerent retomber fur Kiow qu'ils attaquerent plufieurs fois. Jaroflaw qui étoit Annal. à Nowo-gorod raffembla les Vareges & les Sclaves & les Ruff chaffa.

Cedren

L'an 1017

L'an 1936

(4) Ces huit Hordes font 1. Ertem, 2. Tzur, 3. Gyla, 4. Calpée, s. Charoboe, 6. Talmat, 7. Chopon, 2. Tzopon. Elles s'étendoient fur les deux bords du Danapris jufqu'à la Bulgarie; la Turcie, la Ruffic & la Khozaric,

L'an 920, con le

Gram

[ocr errors]

Sous le regne de Conftantin Monomaque, ces peuples qui habitoient toujours au-de-là du Danube étoient gouvernés par un chef nommé Tyrack. Ce Prince, quoique d'une famille, illuftre s'étoit rendu méprifable auprès de fes fujets par fa lâcheté, & avoit laiffè Cegenes prendre tout l'Empire fur fa nation. Cegenes avoit beaucoup de courage, il avoit fouvent battu les Uzes; fes belles actions attirerent fur lui la colere du Prince & il fut obligé de fe fauver dans les marais du Boryfthene, d'où par le moyen de quelques Emiffaires il engagea deux Hordes à fe révolter. Il marcha enfuite contre Tyrack & le chaffa. Il paffa alors fur les terres de l'Empire, & vint à Doroftole. Il offrit fes fervices à l'Empereur qui le fit amener à Conftantinople. Cegenes y reçut le baptême avec le titre de Patrice, & fes fujets embrafferent le Chriftianifme. On les envoya demeurer fur les bords de l'Ifter ou du Danube, d'où ils firent des courfes fur les autres Patzinaces. Tyrack en porta fes plaintes à l'Empereur, & déclara que toute la nation alloit paffer le Danube. Conftantin Monomaque perfiftant à protéger Cegenes, Tyrack traverfa le Danube fur les glaces, & vint avec huit cens mille hommes ravager toutes les provinces voisines.

L'Empereur manda auffi-tôt Cegenes qui fe rendit à Conftantinople. Mais ayant été attaqué dans la route par trois Patzinaces qui en vouloient à fa vie, on foupçonna l'Empereur de les avoir apoftés, & les fujets de Cegnes, irrités de ce procédé, allerent rejoindre pendant la nuit les autres Patzinaces au-delà de l'Æmus, & tous enfemble s'approcherent d'Andrinople. Conftantin Arianites défit un de leur parti, mais il fut vaincu dans la fuite. Nicephore accourut au fecours de ces provinces avec les légions d'orient. Elles furent encore défaites, & les Patzinaces fe répandirent de tous côtés, vinrent jufqu'à Andrinople, où ils battirent les Grecs & ils ne fe retirerent qu'après avoir perdu un de leurs chefs, ce qui fauva les légions qui étoient renfermées dans une vallée. L'Empereur qui avoit fait mettre aux fers Cegenes lui ordonna d'aller trouver les Patzinaces, afin de les engager à quitter

les

Après J. C.
Zonare.
Cedren.

les armes. Ces peuples ravageoient alors la Thrace & la Macédoine, où ils faifoient des cruautés inouies. Cegenes ne fut pas plûtôt arrivé chez eux, qu'ils le mirent en piéces. Brienne & Michel Acoluthus fe rendirent à Andrinople, & obligerent les Patzinaces à quitter les environs de l'Emus, ils les battirent enfuite dans la Macédoine. Des prifonniers qu'on avoit faits on enferma un corps de quinze mille hommes qu'on fe propofoit d'envoyer en Iberie pour repouffer les Turcs Seljoucides qui vouloient s'en emparer; mais pendant la route, les Patzinaces fe revolterent & repafferent le Danube d'où ils vinrent faire de nouvelles courfes. Après la guerre d'Iberie on envoya contre eux Michel Acoluthus; on les affiégea dans Pereeftlaw, Tyrack défit les Romains dans un ambufcade, & Michel fut obligé de revenir à Andrinople. Alors les Patzinaces ayant demandé la paix,

on fit avec eux une trêve de trente années.

Sous Ifaac Comnene, les Hongrois & les Patzinaces, Zonare ayant fait des courfes fur les terres de l'Empire, ce Prin- Scylit. ce marcha contre eux, ces deux Peuples demanderent auffi-tôt la paix. Sous Alexis Comnene, les Patzinaces vinrent piller la Thrace & la Macédoine & défirent l'armée Impériale; mais dans une feconde action ils furent vaincus. On vendit un grand nombre de prifonniers, plufieurs des plus forts furent envoyés avec leurs familles dans l'Ifle de Moglene, & on en forma une légion qui fut appellée les Patzinaces Moglenites.

Tome 1.

Après J.C.

V v v

« AnteriorContinuar »